Scythe

J'avoue avoir été un peu plus long à convaincre que le jury du jeu de l'année 2017. Mais au fil des parties, en jouant les différents peuples, dans de nombreuses configurations différentes, j'ai fini par me laisser prendre. Certes l'ensemble reste très mécanique, mais celle-ci est remarquablement contrôlée grâce à d'ingénieux plateaux individuels qui contribuent très largement au plaisir apporté par le jeu.
Merlin

Nous attendions tous beaucoup de cette première collaboration entre Stefan Feld et Michael Rieneck, espérant que l'un corrigerait les défauts de l'autre. Mais c'était sans doute oublier un peu trop vite que les 2 sont en panne d'inspiration ces derniers temps.
Riverboat

Michael Kiesling s'affranchit de plus en plus de son partenaire de toujours, Wolfgang Kramer, et cela semble plutôt lui réussir. Avec Riverboat il nous emmène sur les rives du Mississipi pour produire et transporter de la nourriture. Rien de bien nouveau en apparence et pourtant...
Navegador

Mac Gerdts nous refait le coup de la roue ! Après Antike, Imperial et Hamburgum, on commence à connaître. Heureusement à chaque fois il y apporte quelques nuances liées au thème et des idées originales qui font encore une fois mouche, même s'il aura fallu 2 ou 3 parties pour être convaincu.
Essen : Le compte-rendu

Voici mon compte-rendu sur notre périple à Essen. Une semaine après la fin du salon, j'ai enfin réussi à remettre mes idées en ordre, même si j'avais plus envie de continuer à planer parmi les souvenirs de ces moments uniques. Et même si je m'émerveille sans doute moins facilement qu'à mes débuts dans le monde ludique, le plaisir de me retrouver dans l'ambiance du salon reste intact.
Whistle Stop


En tant qu'amateur de Suburbia et Schlösser des König Ludwig l'idée d'un jeu de train à la sauce Bézier Games m'a tout de suite séduit. C'est pourquoi je me suis précipité dessus dès le jeu disponible. Mais malheureusement, la sauce n'a pas totalement pris cette fois.
The Pursuit of Happiness


Voilà un style de jeu assez rare sur notre table, à mi-chemin entre le party-game, de part son thème et son humour, et le jeu de gestion de ressources dans lequel il faut parvenir à combiner efficacement nos cartes. The Pursuit of Happiness est moins trash que son aîné Fiese Freunde Fette Feten, mais aussi, bien plus accessible.
Mes préférés du moment...