Mes dernières parties...

SAMURAï - 22/03/2019

Une nouvelle partie à 4 joueurs. Dans le cadre de nos midi-jeux, je fais découvrir Samuraï à 3 de mes collègues.
Comme à chaque fois, le jeu surprend par la tension qu'il parvient à créer avec si peu de mécanismes et de règles. Et comme à chaque fois, j'ai toujours beaucoup de mal à construire une stratégie.
Aujourd'hui mes tuiles spéciales sont arrivées tard dans la partie, et au compte gouttes, ce qui m'a un peu handicapé pour prendre place sur le plateau et essayer de réaliser quelques "coups".
Mais je prend malgré tout toujours autant de plaisir à y jouer, et j'aimerais vraiment y rejouer beaucoup plus régulièrement.
BRASS - 17/03/2019

Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Après notre relative déception sur Gentes, nous décidons de revenir sur une valeur sûre avec Brass. La partie sera l’une des plus disputées que nous ayons mené jusqu'ici. Les emplacements seront presque tous occupés, tout comme les liaisons. Chacun aura été particulièrement attentif au développement des autres, ce qui rend chaque action capitale.
Quelques mauvais choix en fin de partie m’auront ainsi été fatals pour prétendre à la victoire qui m’échappe d’une dizaine de points. Même si je suis comme souvent celui qui marque le plus sur les bâtiments, la différence sera faite sur les liaisons.
GENTES - 17/03/2019

Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu. Après ma semi-déception d’hier, nous donnons une nouvelle chance au jeu.
Mes adversaires se lancent assez rapidement dans les constructions de cités, ce qui me laisse le champ libre pour commencer à prendre et jouer des cartes, sans trop de concurrence. Mon jeu se construit ainsi assez facilement, et je ne construirais que le strict nécessaire en cités afin de pouvoir jouer les cartes souhaitées.
Ma stratégie sera la bonne puisque je terminerais avec une vingtaine de points d’avance. Par contre, je n’ai pas eu le sentiment d’être gêné par mes adversaires, ni d’avoir besoin de les surveiller. La concurrence existe mais elle est restée faible.
Ma déception se confirme donc. Même si le jeu n’est pas mauvais, il est un peu complexe et long pour ce qu’il propose.
GENTES - 16/03/2019

Une partie de découvert à 3 joueurs.
J’avais beaucoup d’espoirs dans Gentes, au regard des critiques que j’avais pu en lire, et la lecture de la règle elle-même m’avait plutôt conforté dans cette idée, même si je la trouve encore assez mal rédigée. Le jeu est finalement plus simple qu’il n’y paraît. Notre principal objectif est de pouvoir jouer des cartes qui nous rapportent des points de victoire. Pour jouer ces cartes, il va falloir remplir des pré-requis relatifs à notre population et/ou la construction de certaines cités.
Une fois ces éléments intégrés, on sait comment jouer. Pour optimiser nos actions et bien combiner les cartes c’est encore autre chose, mais comme dans tous les jeux.
La grande originalité vient de la gestion du temps, au travers de sabliers qui occupent les emplacements de la piste d’actions. Mais cela m’a paru un peu sous exploité, tout comme la tarification des cartes et des personnes à recruter. C’est sympathique, mais le ressort tactique ou stratégique apporté me semble limité.
Enfin, notre partie aura été un peu plombé par notre 3e joueur qui a été particulièrement lent. Peut-être que dans de meilleures conditions mes impressions seront meilleures.
SAMURAï - 15/03/2019

Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 2 qui découvraient le jeu.
C'est toujours un plaisir de ressortir ce fameux classique de Knizia. Expliqué en détail en 10 mn, sa maîtrise demande par contre bien plus de temps. J'en ai d'ailleurs fait les frais en subissant une cuisante défaite, l'un de mes adversaires étant parvenu à obtenir 2 majorités. Une situation qui ne nous arrivait que très rarement lors de nos parties précédentes.
Nous avons effectué cette partie avec la nouvelle édition 2018 signé Edge, mais je préfère la version Descartes de 1998. Les statuettes étaient plus jolies, le plateau plus simple à mettre en place et la règle originale plus claire.
BRASS - 10/03/2019

Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Après 2 jeux familiaux, juste sympathique, il est temps de revenir à du sérieux. Et dans le genre il n'y a pas grand chose de mieux que Brass. Notre dernière partie remonte à 8 mois, mais nous avons encore bien les règles en tête. Un parcours rapide des aides de jeu suffira pour nous y replonger. Par contre nous serons clairement moins efficace dans l'élaboration de nos stratégies.
Mais le plaisir du jeu est toujours bien là. Un must, qui de mon point de vue est bien plus lisible dans cette version que dans sa nouvelle édition, trop sombre.
BäRENPARK - 10/03/2019

Deux parties de découverte à 3 joueurs.
Ce n'est pas totalement une découverte car nous l'avions essayé à Essen en 2017. Nous n'avions pas été totalement convaincu, mais finalement je me suis tout de même laissé tenter. Il correspond parfaitement au calibre des jeux que je présente à mes collègues une fois par semaine, et devrait leur plaire pour jouer en famille.
Le principe est vite assimilé et les parties sont rapides, ce qui nous a permis d'en enchaîner 2. Le côté tétris plaît à tout le monde, même si le jeu n'est pas très tendu le calcul des scores n'étant réalisé qu'en toute fin de partie. Là encore l'interaction reste limitée à la concurrence pour les tuiles et les objectifs, ce qui n'est pas très contraignant. Mais cette fois la partie ne dure effectivement pas 1h, ce qui reste cohérent avec le style du jeu.
WINGSPAN - 10/03/2019

Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
Ma première partie ne m'avait pas emballée, la seconde n'aura rien changé. J'ai passé une bonne partie du temps à twitter mon ressenti, et je n'ai relevé le nez qu'à mon tour pour essayer d'optimiser mes actions. Au final je gagne , notamment grâce à de nombreuses cartes de stockage de nourriture et beaucoup d'oeufs.
Je reste donc très mitigé sur Wingspan. Le jeu fonctionne, mais sans réelle tension et sans réelle interaction digne de ce nom. Ce n'est pas le premier, masi 2h de ce traitement c'est trop pour moi.
WINGSPAN - 09/03/2019

Une partie de découverte à 3 joueurs.
C'est l'un des jeu qui a rencontré le plus de succès à Cannes, et j'avoue que l'originalité du thème m'a donné envie de l'essayer. Mais dès la lecture de la règle, j'ai commencé à douter et malheureusement la partie n'aura fait qu'accentuer ce doute.
Le jeu est vite expliqué, il est fluide, grâce à ses 4 actions très simples et le matériel bien pensé pour nous aider. Mais 26 actions au total durant la partie, ça fait 6,5 fois chacune. Ce n'est donc pas un hasard si j'ai trouvé le jeu répétitif et long.
Les combinaisons de cartes sont assez aléatoires, avec seulement 3 cartes visibles, comment pourrait-il en être autrement ? On essaie donc d'optimiser les gains de nos actions au regard de la situation tout en gardant à l'oeil les objectifs de fin de manche. Tout cela avec une très faible interaction qui contribue également à l'impression générale de longueur de la partie.
FIRENZE - 09/03/2019

Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Encore une fois je fais la course en tête, mais mes adversaires préparent chacun leur contre-offensive pour marquer de nombreux points. Je parviendrais heureusement à les en empêcher en mettant fin au jeu rapidement et surtout en utilisant les effets de certaines cartes un peu "violentes" pour leur faire perdre quelques briques précieuses.
L'interaction peut être assez méchante dans Firenze, mais le jeu n'en devient pas chaotique pour autant. Par contre, il faut anticiper et savoir rebondir. Un jeu d'optimisation dans la plus pure tradition.