Mombasa

MOMBASA

Jeu deAlexander Pfister



afrique
développement
investissement
2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
75 à 150 mn
Edition R&R Games   2015
Impact de la langue : non
Investissez dans l'Afrique coloniale, au travers de grandes compagnies qui exploitent les richesses du continent.















DescriptionParties

Présentation du Jeu

Mombasa est proposé dans une boîte carrée de format habituel (ZhanGuo, Les Aventuriers du Rail). Elle contient le matériel suivant :

  • 1 grand plateau, plié en 4, représentant l'Afrique dont 4 grandes compagnies se partagent l'exploitation. Autour on trouve différentes zones pour les éléments du jeu : cartes, action bonus, tour de jeu, comptoirs des compagnies;
  • 4 plateaux de pistes des compagnies, composés de 2 parties chacun et s'assemblant comme un puzzle. Ils sont imprimés recto-verso pour offrir plus de variétés;
  • 4 plateaux individuels de joueurs;
  • 44 cartes Action;
  • 36 cartes Action de départ, avec les logos des joueurs;
  • 4 cartes de développement de valeur "1";
  • 4 cartes "piste des compagnies", pour déterminer aléatoirement comment disposer les pistes des compagnies;
  • 72 tuiles Livre, de 3 types (A, B et C);
  • 10 tuiles de départ;
  • 4 tuiles de bonus;
  • 60 pièces de 1 et 5 £;
  • 60 comptoirs aux couleurs des compagnies;
  • 16 marqueurs d'avancement aux couleurs des joueurs;
  • 20 marqueurs de bonus aux couleurs des joueurs;
  • 4 marqueurs encrier;
  • 4 marqueurs diamant;
  • 1 tuile de premier joueur;
  • 1 carnet de score;
  • 4 aides de jeu.

Les plateaux des compagnies sont installés sur les 4 côtés du plateau principal et les comptoirs sur les 15 emplacements de chaque compagnie.
Les cartes Action sont triées selon la lettre figurant à leur verso et une première série est installée sur le plateau. Les emplacements de livres sont également remplis et des pièces de monnaie sont placées sur les numéros des tours de jeu.

De leur côté, les joueurs prennent un plateau individuel, 1 set de cartes Action de départ, 1 marqueur diamant et 1 encrier, £1, 2 ou 3 marqueurs de bonus (selon le nombre de joueurs), et placent leurs 4 marqueurs d'avancement sur les 4 pistes des compagnies qui bordent le plateau.
Enfin, chacun reçoit une carte de développement de valeur "1" et une tuile de départ indiquant d'avancer sur certaines pistes ainsi que les cartes à défausser sur 3 piles au dessus de son plateau.


Déroulement d'une Partie

Dans une partie de Mombasa, les joueurs représentent des investisseurs dont le but est de gagner le plus d'argent. Pour cela, ils investissent dans les compagnies qui exploitent les richesses du continent africain. Aucune ne leur appartient, mais ils peuvent participer librement au développement de chacune d'elle sur l'ensemble du territoire.
A quelques détails près, plus une compagnie installe de comptoirs, plus sa valeur augmente. Et plus les joueurs avancent sur la piste d'une compagnie, plus ils possèdent d'action de celle-ci.

Mombasa se joue en 7 tours, chacun composé de 3 phases :

  1. Planning
    Durant cette phase, les joueurs sélectionnent simultanément les cartes qu'ils vont jouer et les positionnent faces cachées sous leur plateau de jeu, en face des emplacement prévus à cet effet. En début de partie, seules 3 cartes peuvent être sélectionnées, mais au fil de leur développement, certains joueurs pourront débloquer jusqu'à deux emplacements supplémentaires (Sur la 4e photo, un exemple avec 4 cartes actives en-dessous, et donc 4 piles inactives au-dessus).
    Les cartes sont ensuite révélées par tous les joueurs avant de passer à la phase suivante.

  2. Actions
    Dans l'ordre du tour, chacun effectue 1 action, à l'aide de ses cartes ou de ses marqueurs de bonus.
    Les actions possibles sont :
    • Acheter une nouvelle carte et/ou avancer sur les pistes des compagnies. Les coûts sont payés en marchandises.
    • Développer l'une des compagnies en construisant de nouveaux comptoirs. Il ne peut y avoir qu'un seul comptoir par région, mais une compagnie peut en chasser une autre...
    • Avancer sur la piste des livres de son plateau individuel, et collecter de nouveaux livres.
    • Avancer sur la piste des diamants de son plateau individuel.
    • Utiliser l'une des actions bonus du plateau ou de certaines pistes des compagnies, parmi lesquelles on trouve :
      • Des actions immédiates pour devenir premier joueur, acheter une carte en la payant en argent (et non en marchandises) ou encore défausser une carte de sa main contre de l'argent.
      • Des bonus permettant, à condition d'être majoritaire sur une marchandise ou en capacité de développement, d'avancer gratuitement sur les pistes des compagnies. Ces majorités sont déterminées à partir des cartes encore en jeu parmi celles sélectionnées en phase 1.
      • Des actions bonus pour le tour prochain.
      • Des actions spéciales réservées aux joueurs ayant suffisamment avancé sur les pistes de certaines compagnies.

    Lorsque le joueur ne peut ou ne veut plus effectuer d'action, il doit ajouter à sa main toutes les cartes de l'une des piles se trouvant au-dessus de son plateau. Puis il déplace les cartes qui étaient sous son plateau vers les piles du dessus. Ça peut paraître un peu obscure au début, mais c'est justement l'une des grandes finesses du jeu.

  3. Préparation du tour suivant

A l'issue des 7 tours de jeu, chacun additionne :

  • ses pièces de monnaie,
  • la valeur atteinte sur la piste de diamants,
  • la valeur atteinte sur la piste de livres,
  • et pour chaque compagnie, le nombre d'actions qu'il possède multiplié par la valeur de la compagnie.
Le joueur totalisant le plus grand nombre de points l'emporte.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 5

31/07/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs dont 2 qui découvraient le jeu.
S'il est un jeu à côté duquel il ne faut pas passer cette année c'est bien Mombasa. Nous l'imposons donc sur la table ce dimanche, pour le faire découvrir à un couple d'amis joueurs. Les explications sont un peu longues, notamment pour la partie relative aux livres, mais un fois la partie lancé, le jeu ne pose pas de problème particulier. Et au final, personne n'aura été déçu.
Pourtant nous avons tous pesté contre nos oublis et mauvais choix. Non pas à cause des règles, mais bien d'un manque de concentration de notre part... Et à Mombasa, ça peut coûter chère, la victoire se jouant souvent à peu. Nous avons tous fini assez proche d'ailleurs, entre 108 et 132 points.

07/05/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous revenons sur le jeu qui m'a fait la plus forte impression parmi tous ceux testés ces derniers mois. La reprise en main est rapide malgré sa relative complexité. À part pour les bonus des pistes des compagnies, nous n'avons pas eu besoin de nous replonger dans la règle. Et même si la partie a duré près de 4h, nous n'avons pas vu le temps passer.
Elle a été tendue du début à la fin. La victoire ne se jouera qu'à 8 points. Le gagnant a pu sur les 2 derniers tours à la fois développer la compagnie sur laquelle il était le mieux placée, en affaiblissant les autres, et aller au bout de la piste de cette compagnie.
Bien qu'étant plus avancés sur les pistes de diamants et de livres, nous n'avons pas pu remonter totalement cette différence.

20/12/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous continuons dans le haut de gamme pour notre premier week-end de vacances de Noël avec Mombasa.
Nous utilisons une disposition aléatoire des pistes et nous lançons rapidement dans la partie. La configuration à 3 joueurs me paraît un peu dangereuse et la partie le confirme. 2 joueurs se retrouvent sur la même compagnie, contre moi. La lutte est difficile, et heureusement pour moi l'un des 2 ne contribuera que très peu à l'extension, et nous seront essentiellement 2 à nous battre compagnie contre compagnie. Dans cette configuration, la logique aurait voulu que le 3e joueur l'emporte, mais il a commis une grossière erreur lors du dernier tour. Sans cela, sa victoire aurait été sans appel.
C'est une maigre consolation, mais cela confirme que les parties de Mombasa peuvent aussi être frustrantes, et couronner un joueur qui n'a que très peu participé au développement des compagnies qui sont pourtant le coeur du jeu.
Il faut savoir ne pas (trop) faire le jeu des autres, ce qui n'est pas si simple. Néanmoins, je pense qu'à 4 l'équilibre se trouve plus naturellement. Or il est essentiel dans ce type de jeu.

05/12/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
Cela fait 3 semaines depuis notre partie de découverte et la reprise en main nous a demandé quelques efforts. Mombasa n'est pas un jeu qui coule de source même si tout est relaivement logique. D'ailleurs l'explication est toujours un peu longue, juste addez pour effrayer le novice, ou le joueur non motivé.
Heureusement à la fin du premier tour, tout le monde à compris l'essentiel et après les qualités intrinsèques du jeu font le reste.
Les tours sont fluides et les possiblités nombreuses. L'interaction est omniprésente, et complique sa maitrîse, mais elle apporte aussi une tension permanente.
Au final, même si cette partie m'a légèrement moins emballé que la première, je garde une très bonne impression sur Mombasa qui est vraiment l'une des meilleures nouveautés de cette fin d'année.

15/11/2015 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Le premier contact avec Mombasa est un peu rude, car le jeu est particulièrement riche en possiblités et mécanismes. L'explication est un peu longue, mais ensuite nous n'avons que rarement eu besoin de nous replonger dans la règle. L'iconographie est très claire et nous aide à entrer rapidement dans la partie.
Le jeu en lui-même nous a vraiment emballé. Comme quoi, nous ne sommes pas devenu de vieux ronchons qui n'apprécions pas les nouveaux jeux ;-) . Il surpasse l'intégralité des autres nouveautés d'Essen que nous avons pu essayer jusqu'ici. Certes le thème n'est pas très présent, et les mécanismes ne sont pas follement originaux, mais ils fonctionnement remarquablement bien et s'imbriquent parfaitement les uns avec les autres. Et puis surtout de nombreuses possiblités s'offrent à nous pour gagner de l'argent et donc des points de victoire.
Avec Isle of Skye, Alexander Pfister semble faire un sans faute cette année.


Verdict

Mombasa peut impressionner au regard du nombre de mécanismes et actions qu'il est possible de réaliser. Mais après quelques tours de jeu, on se rend compte que tout est finalement bien plus simple qu'il n'y paraît et l'aide de jeu fournie suffit largement. L'abondance d'éléments parvient à enrichir le jeu, sans l'alourdir. Une sacrée performance, tant Mombasa est riche.

Il y a tout d'abord la gestion astucieuse du flux de nos cartes. C'est un élément délicat à maîtriser. Il nous empêche de rejouer de façon répété les mêmes combinaisons et nous oblige à planifier très tôt nos prochains tours.
Viennent ensuite les pistes des compagnies, leurs bonus et le fait de devoir avancer de plusieurs cases pour gagner 1 action de la compagnie. Il est même parfois nécessaire de payer pour passer certaines cases... Là aussi, ça demande de la préparation.
La piste de diamants est plus classique, on y avance à mesure de notre collecte de diamants. Par contre celle des livres est bien plus redoutables et demande une sérieuse anticipation dans le choix des cartes pour les prochains tours, notre avancement étant conditionné à la présence de certains éléments sur nos cartes encore actives.

Enfin il y a la confrontation entre les compagnies. Elle est véritablement au cœur du jeu et ne se résume pas à une course à l'occupation du territoire. Dans Mombasa, un comptoir peut en chasser un autre et par conséquent, augmenter la valeur d'une compagnie tout en abaissant celle d'une autre... Multiplié par le nombre d'actions possédées, il y a là de quoi faire basculer la partie.
C'est sans doute l'aspect le plus délicat à gérer, mais aussi l'un de ceux qui font toute la saveur du jeu.

Et comme si tout ça ne suffisait pas, il y a également des actions bonus. Elles sont essentielles, et comme chacune d'elle n'est disponible qu'une seule fois par tour, elles sont en général très recherchées.

Vous l'aurez compris, je suis totalement conquis par Mombasa qui est pour moi le meilleur jeu sorti ces derniers mois. Il offre une grande richesse tout en restant bien plus simple et logique qu'une grande partie de ses concurrents. Bravo.

Mombasa est pour moi le meilleur jeu sorti fin 2015. Un futur classique.

Complexité
19%
Matériel
96%
Règles
96%
Ambiance
48%
Interaction forte.
Finalement assez simple.

Attention à 3 joueurs de ne pas se retrouver à 2 contre 1.