Azul : Pavillon d'été

AZUL

PAVILLON D'ÉTÉ

Jeu de

Michael Kiesling

2 à 4 joueurs
à partir de 8 ans
30 à 45 mn
Edition  Next Move Games  2019
 
Impact de la langue : non

abstrait - tuiles










DescriptionParties

Présentation du Jeu

Le jeu est proposé dans une boîte carrée de format identique à celle des précédents volets, Azul et Azul : Les Vitraux de Sintra. Elle contient :

  • 132 tuiles en résine, en forme de losange,
  • 4 plateaux joueurs, double face,
  • 1 plateau de score, sur lequel figure également une piste de manche, un récapitulatif des différentes façon de marquer, ainsi qu'une rosace destinée à accueillir 10 tuiles bonus.
  • 1 tuile marqueur de Premier joueur,
  • 9 cercles de Fabrique,
  • 4 marqueurs de score,
  • 1 sac,
  • Une tour pour collecter les tuiles,
  • 1 marqueur de manche,
  • 4 marqueurs "80 points"

Chaque joueur reçoit un plateau individuel et un marqueur de score qu'il place sur le 5. La marqueur de manche est placé sur la première case de la piste de manches. Il indique également la couleur joker actuelle.
Les tuiles sont toutes placées dans le sac, puis 10 sont piochées et installées sur plateau de score.
Placer enfin de 5 à 9 cercles de fabrique sur la table, selon le nombre de joueurs et piocher 4 tuiles par fabrique.


Déroulement d'une Partie

A son tour, un joueur doit :

  1. prendre toutes les tuiles d'une couleur se trouvant sur la fabrique de son choix.
  2. prendre exactement 1 tuile de la couleur joker s'il y en a une sur la même fabrique.
  3. Placer les tuiles restantes au centre de la table.
Au lieu de prendre sur une fabrique, il est également possible de prendre des tuiles au centre de la table. Ce pendant, le premier à le faire, perd 1 point de victoire par tuile ramassée. Il prend également la tuile premier joueur.

Les joueurs conservent les tuiles qu'ils ont ramassé à côté de leur plateau de jeu. Elles ne seront placées sur celui-ci qu'une fois toutes les fabriques et le centre de la table vidés.
Lorsque c'est le cas, chacun peut à tour de rôle, remplir un emplacement de son plateau ou passer. Jusqu'à 4 tuiles peuvent être conservées entre les manches, sans avoir été placées.

Les losanges sont utilisés pour composer des étoiles à 6 branches. Dans chaque branche est indiqué le nombre de tuiles identiques à posséder (de 1 à 6) pour en placer une. Par exemple, pour placer une tuile sur le 4, il faut avoir 4 tuiles de la couleur. 3 seront défaussées dans la tour et la 4e sera placée sur la branche de l'étoile. Les tuiles de la couleur joker peuvent remplacer des tuiles de n'importe quelle couleur.
L'étoile centrale doit être complétée avec des tuiles de chacune des 6 couleurs.
La seconde face du plateau individuel propose une disposition différente, où les couleurs des étoiles ne sont pas pré-définies.

On marque des points de façon analogue au premier Azul : pour la tuile elle-même et pour chaque tuile ou ensemble de tuiles connectées adjacentes (donc 6 au maximum, lorsqu'on termine une étoile).
Enfin, lorsque l'un des symboles figurant sur notre plateau est entouré, on gagne de 1 à 3 tuiles. Elles sont choisies parmi celles se trouvant sur le plateau de score.

Après 6 manches, la partie est terminée. Les joueurs gagnent des points pour les étoiles complétées et s'ils ont rempli tous les emplacements 1, 2, 3 ou 4. Par contre, 1 point est perdu par tuile qui n'a pas été placée.
Le joueur totalisant le plus de points gagne la partie.

Parties jouées : 15
Parties commentées : 14

20/06/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous n’y avons pas encore joué autant qu’au premier Azul, mais pour le moment ce 3e volet me plaît toujours autant et je n’en refuse jamais une partie, comme ce soir.
Je passerais d’ailleurs tout prêt de réussir enfin à compléter 3 étoiles. Si cela avait été le cas, cela m’aurait propulsé vers des scores que nous n’avons jamais atteint à 3.
Mais adversaires auront également complété 2 étoiles, mais en optimisant moins bien leurs gains, ce qui me permet de terminer avec une avance confortable correspondant à celle acquise en cours de partie.

06/06/2020 - 2 parties
Deux parties à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Notre partenaire du jour connaissait déjà le premier Azul, mais pas ses 2 successeurs. Nous lui faisons donc découvrir ce 3e volet, clairement plus gamer. L’optimisation du placement des tuiles est un casse-tête original, mais intéressant, et la durée de partie n’explose pas pour autant.
Jouer à Azul est toujours un vrai plaisir et ce Pavillon d’été n’est pas loin d’être mon préféré des 3.

12/04/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs.
Même s'ils ne sont pas très portés sur les jeux, nos enfants ont souhaité prendre leur revanche. Nous voici donc reparti dans une partie très disputée. Je complète 2 étoiles et rate la 3e d'un cheveu. Heureusement cela suffira pour l'emporter, mais pas de beaucoup. Ma fille et ma femme me talonnent, l'une avec 2 étoiles également, et l'autre avec 1 seule étoile, mais aussi tous les 1, les 2 et les 3.

10/04/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
A 4 la concurrence pour les couleurs est encore plus rude et en fin de partie il arrive qu'il manque des tuiles pour remplir toutes les fabriques. Mais cela ne change en rien l'intérêt du jeu qui est vraiment une belle réussite.

15/03/2020 - 2 parties
Deux nouvelles parties à 3 joueurs.
Nous avons joué la seconde face des plateaux individuels, celle qui nous laisse une grande liberté quant à l'organisation de nos étoiles.
Cela ne change pas grand chose à notre façon de jouer, mais ça permet de renouveler encore un peu plus les parties. Et nous avons tous apprécié cette possibilité.

26/02/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Notre expérience du jeu nous permet maintenant d'être un peu plus attentif à ce que préparent nos adversaires. Et même s'il est beaucoup plus difficile de jouer contre quelqu'un qu'avec le 1er Azul, nos parties deviennent tout de même de plus en plus tendues. Et surtout, elle restent toujours aussi plaisantes. Je pense d'ailleurs que ce jeu éclipsera le 2e Azul chez nous. Il est plus épuré et plus ouvert.

01/02/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous enchaînons les parties semaines après semaines. J’aime beaucoup le jeu, mais je m’interroge encore sur sa maîtrise et la meilleure façon de marquer des points. Étant donné que nous ne plaçons les tuiles qu’en fin de manche, nous avons souvent tendance à en prendre le plus possible, en se disant qu’on réussira bien à en faire quelque chose.
Le choix de la couleur est important, mais passe parfois au second plan, derrière le nombre, que ce soit pour en bénéficier soi-même ou pour empêcher un adversaire d'en profiter.
Bref malgré le nombre de parties, les questions sur l'efficacité de nos stratégies persistent. Seule l'expérience répondra à ces questions.

18/01/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Comme à chaque fois, la partie tourne au duel entre 2 stratégies, l'une consistant à réaliser les 1, 2, 3 et 4, l'autre le plus d'étoiles possibles. Et une nouvelle fois, j'échoue de peu à réaliser l'étoile qui m'aurait donné la victoire. Mais je ne désespère pas et je compte bien retenter cette stratégie et essayant d'optimiser encore mieux mes choix de tuiles.

12/01/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
La partie de 1830 a laissé des traces et cela se sent durant celle d’Azul où mes adversaires semblent déterminés à me mettre des bâtons dans les roues. Et ils y parviennent assez bien... Je ne complèterai qu’une seule étoile, terminant ainsi bon dernier.
A l'inverse la première au score s’est envolée en complétant les 1, 2, 3 et 4. Enfin des écarts se creusent un peu entre nous, même si c'est à mes dépends.

11/01/2020 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvre le jeu.
Une nouvelle fois la partie se résume à l’opposition de 2 stratégie : ceux qui essaient de remplir des étoiles et ceux qui essaient de remplir tous les 1, 2, 3, etc. Et la victoire sera cette fois au profit des étoiles complètes, mais de peu.
Cet Azul est vraiment plaisant et original, mais étant donné le système de résolution les possibilité de jeu explosent et on finit par se demander si ce n'est pas le hasard qui décide du vainqueur.

01/01/2020 - 2 parties
Deux parties de découverte à 3 joueurs.
Il s’est un peu fait attendre, mais voici enfin le nouvel Azul. Les pièces hexagonales se rapprochent plus de celles du premier jeu au niveau du toucher, mais il est bien plus orienté gamers.
La grosse nouveauté est de ne plus placer les pièces au moment où on les récupère, mais à la fin de la manche, petit à petit. Cela permet de mieux suivre le jeu de nos adversaires et les décomptes. C’était pour moi l’un des principaux défaut des Azul, où chacun a tendance à faire son décompte dans son coin. Ce n'est plus le cas !
Lors de notre 1ère partie, nous avons tous les 3 joué à peu près de la même façon et nos points ont finalement été obtenus grâce au remplissage de tous les emplacements « 1 », « 2 », « 3 », et « 4 » pour le vainqueur. Les emplacements 5 et 6 sont beaucoup plus difficiles à remplir à mesure que la partie avance, car les tuiles deviennent plus rares.
Pour la seconde, j’ai essayé de compléter des rosaces, en focalisant donc sur les emplacements nécessitant le plus de tuiles dès le début. J’en ai complété 2, mais en contrepartie je n’ai pas fait grand-chose d’autre. Cela m’a néanmoins suffi pour l’emporter, mais de justesse. L’équilibre semble donc bon entre les différentes façons de marquer.
Maintenant il faudra voir à l’usage si on parvient à mieux se distinguer les uns des autres.


Verdict

Michael Kiesling continue de décliner la mécanique de base d'Azul dans une nouvelle version. Les carrés sont remplacés par des losanges, et les lignes à remplir par des étoiles. Pavillon d'été est sans doute le plus joli des Azul, mais il est aussi probablement celui qui vous fera le plus chauffer les neurones. Non pas qu'il soit plus complexe que ces prédécesseurs, mais les nouveautés conduisent à plus de possibilités donc de réflexion. Les parties s'en trouvent légèrement allongées (comptez environ 1h).

Dans les différents Azul, l'interaction consiste surtout à empêcher un adversaire de prendre les tuiles qui l'intéresse ou l'obliger à prendre des tuiles qu'il ne peut pas placer afin de lui faire perdre des points. Dans les 2 premiers jeux, c'était plutôt la seconde option qui primait car prendre des tuiles non utiles conduisait à se pénaliser soi-même.
Ici, c'est l'inverse. Il est facile de placer quelques tuiles de plus, alors on va plutôt essayer d'empêcher un adversaire de terminer ses étoiles car ce sont elles qui rapportent le plus.

Au final cet Azul apporte de nouvelles sensations et un nouveau défi. Il paraît moins alambiqué que le second volet, et tout aussi épuré que le premier. Et en plus, les étoiles sont vraiment jolies.


La version d'Azul pour les joueurs.



Interaction

Règles

Matériel


Qualité du matériel
Esthétique du jeu
Nouvelles sensations de jeu
Simplicité
La moitié des tuiles sont sérigraphiées, pas la totalité.