Le Bien & Le Malt

LE BIEN & LE MALT

Jeu de

Michael Kiesling
Andreas Schmidt

2 à 4 joueurs
à partir de 14 ans
60 à 90 mn
Edition  Plan B Games  2017
 
Impact de la langue : non

bière - placement










DescriptionParties

Présentation du Jeu

Le Bien et le Malt est la version française du jeu allemand Heaven + Ale. Il est proposé dans une boîte classique carrée de même format que Great Western Trail et Qin. Elle contient :

  • Un petit plateau commun sur lequel est dessinée une piste comportant 28 cases.
  • 100 tuiles ressource, 20 par couleur, chacune portant un numéro de fertilité compris entre 1 et 5,
  • 24 tuiles moine (6 pour chaque moine),
  • 12 gros barils objectif,
  • 12 petits barils objectif,
  • 49 tuiles bâtiment, imprimées recto-verso,
  • 4 plateaux individuels. Ils représentent notre domaine. Il est divisé en 2, un côté ensoleillé et un côté ombragé. Sur le bord gauche on trouve une échelle de production et sur la droite des cases d'activation.
  • 4 figurines de joueur,
  • 4 maîtres brasseurs,
  • 4 sets de 5 cartes privilège,
  • 4 sets de 5 marqueurs ressource,
  • 36 disques violets d'activation,
  • 27 pièces de 1 ducat,
  • 14 cartes de 5 ducats,
  • 10 cartes de 10 ducats.

Le plateau est installé au centre de la table avec au milieu les 24 barils.
Chaque joueur prend un plateau joueur, un set de cartes privilège, une figurine de maître brasseur et un set de 5 marqueurs de ressources. Le maître brasseur et les marqueurs de ressource sont disposés sur leurs emplacements de départ de la piste de production du plateau individuel. Les figurines sont placées sur la case de départ de la piste du plateau principal. Elle comporte 4 emplacements, 1 pour le 1er joueur et 3 autres rapportant des bonus de compensation.


Déroulement d'une Partie

Selon le nombre de joueurs, une partie se joue en 4 à 6 manches. Au début de chaque manche les cases du plateau principal sont remplies avec des tuiles ressources, moines et des jetons d'activation. A chaque manche, les figurines des joueurs vont réaliser un tour complet de la piste, en s'arrêtant sur les cases afin de réaliser l'action correspondante :

  • Ressource : Acheter au moins l'une des tuiles ressource de la case.
  • Moine : Acheter au moins l'un des moines de la case.
  • Activation : Effectuer un décompte du type indiqué par la case d'où a été pris le jeton.
  • Baril : Revendiquer des bonus pour l'avancement de notre développement, et prendre les barils correspondant (les grands pour le 1er, les petits pour le 2e à les revendiquer).

Achat de tuiles (Ressources et Moines)
Les ressources et moines achetés doivent être immédiatement placés sur l'une des cases du domaine du joueur. Côté ombre, le prix payé est celui indiqué sur la tuile (ressource) ou sur la case d'où elle a été prise (moine). Côté ensoleillé, le prix est doublé.
Lorsqu'un site de construction dessiné sur le plateau du joueur est complètement entouré de tuiles ressources et moines, il gagne une tuile bâtiment dont la valeur dépend de la somme des valeurs des tuiles qui l'entourent. Cela permet également d'activer des tuiles et d'avancer son maître brasseur.

Activation de tuiles
Il y a 3 façons d'activer les tuiles placées dans le domaine du joueur :

  1. Au travers d'un jeton activation pris sur le plateau principal. La case sur laquelle le jeton se trouvait indique le type de tuile qui sera activée :
    • Toutes les tuiles ayant une valeur de fertilité choisie par le joueur.
    • Un type de moine
    • Une couleur de ressource
    Le marqueur est ensuite placé sur la droite du plateau du joueur, pour indiquer que cette activation a été effectuée et ne pourra plus l'être.
  2. Suite à la construction d'un bâtiment (site complètement entouré).
  3. Suite à l'activation d'un moine au travers d'un jeton d'activation (cas 1), Les cases qui entourent chaque moine du type activé sont elles-même activées.
Les tuiles activées se trouvant sur le côté ombre rapportent leur valeur en argent. Celles côté soleil, permettent de faire avancer les marqueurs sur la piste de production d'un nombre de case égal à leur valeur de fertilité.
Enfin, les cases d'activation sur le plateau joueur sont regroupées par 2. A chaque fois que les 2 ont été activées (avec 1 jeton placé dessus), le joueur peut utiliser l'une de ses cartes privilège. Elles permettent de gagner de l'argent, d'avancer le maître brasseur, des marqueurs, ou encore d'augmenter les points de nos barils en fin de partie.

Décompte de fin de partie
Le décompte peut effrayer la première fois, mais il est finalement très simple à réaliser et très malin quant à son impact sur le déroulement du jeu.
La position du maître brasseur indique un coefficient de conversion grâce auquel il sera possible de dépenser une production pour en accroître une autre. En clair, cela permet d'avancer nos marqueurs les plus en retard sur la piste de production, en reculant ceux qui sont les plus avancés. Par exemple avec un coefficient de conversion 3 pour 1, je peux reculer de 3 cases un marqueur pour en avancer un autre d'une seule. Le marqueur qui est finalement le moins avancé détermine notre score de production.
A cela il faut ajouter 4 points par grand baril et 2 par petit baril en notre possession.
Le joueur totalisant le plus de points l'emporte.

Parties jouées : 14
Parties commentées : 14

15/08/2018 - 2 parties
Deux nouvelles parties à 4 puis 3 joueurs.
Nous présentons le jeu à un couple d'amis qui n'avaient pas encore eu l'occasion de le découvrir. L'explication bien que rapide paraît toujours un peu abstraite, mais après quelques tours de jeu, tout le monde à compris les principes. Il ne reste que le décompte qui réserve toujours quelques surprises lorsqu'on a pas l'habitude...
C'est pourquoi nous en ferons une seconde partie, à 3 seulement cette fois. Elle sera beaucoup plus rapide, chacun maîtrisant maintenant parfaitement les actions. Cependant à jouer vite, nous avons pénaliser notre développement, et nos points ont été pratiquement divisés par 2 par rapport à la partie d'avant. Comme quoi, les parties du Bien et le Malt sont loin de toutes se ressembler.

15/07/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Après notre partie de Great Western Trail, pon continue avec les jeux allemands qu'on aime tant. L'efficacité n'aura été très bonne pour cette reprise où je peine à faire avancer mes pions et mon maître brasseur. Et comme souvent j'aurais également un temps de retard pour récupérer mes barils. Le résultat sera donc sans appel. Mais le plaisir est toujours bien là.

19/04/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Je paie ce soir un démarrage un peu lent, qui me handicape notamment pour récupérer des barils pour les accomplissements. Avec l'expérience, les faux pas deviennent fatals. Et malgré une bonne optimisation et un bon rattrapage en fin de partie qui me permet de finir 1er sur le score lié à l'exploitation (les tuiles), je devrais m'incliner d'une dizaine de points.

01/04/2018 - 1 partie
Une partie à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
Après Azul, nous compliquons un peu les choses. L'explication même si elle reste relativement rapide, laisse nos partenaires un peu perplexes, surtout pour ce qui concerne la gestion des marqueurs et le système de points de victoire. Le côté abstrait passe mal. Et puis en cours de partie, la logique rentre rapidement, même si l'optimisation n'est pas encore évidente.
Par contre, de notre point de vue de joueurs expérimentés, nous avons été peu gênés par nos adversaires pour développer notre jeu. Nous nous battrons donc pour la victoire qui finalement me reviendra grâce notamment à un excellent coefficient de conversion (2 pour 1) et une zone ensoleillée totalement couverte (une première pour moi).

17/03/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous l'avions laissé de côté depuis 1 mois, et il commençait à nous manquer. Et même si je rate un peu cette partie, en laissant madame se gaver de barils de bière ;-), le plaisir est toujours bien là.
Le système de jeu est vraiment excellent, même s'il est totalement abstrait. On a envie de jouer et rejouer pour essayer d'optimiser chaque fois un peu plus nos achats et nos décomptes.

11/02/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Le Bien et le Malt est vraiment de notre jeu préféré du moment. Il est rapide, malin, les interactions changent complètement la physionomie de chaque partie, et le résultat n'est jamais acquis.
On ne sait pas très bien si notre stratégie sera suffisamment efficace avant la fin de la partie, mais on a envie de toujours y rejouer pour tenter de nouvelles choses. Une vrai réussite.

27/01/2018 - 2 parties
2 nouvelles parties à 3 joueurs, et enfin 2 victoires, même si la 1ère est partagée. Je commence enfin à gérer de façon plus efficace mes actions ce qui me permet d'avancer beaucoup mieux l'ensemble de mes marqueurs. Mais le jeu est vraiment très tendu, car notre résultat dépend beaucoup des choix effectués par nos adversaires. Le fait d'être +/- en concurrence pour certaines tuiles, certains barils et bien sûr pour les jetons d'activation, va peser sur notre résultat.
Quoi qu'il en soit, Le Bien et le Malt est malin, rapide et fluide, et donne envie d'y revenir, à tel point que nous avons décidé d'enchaîner 2 parties ce soir.

21/01/2018 - 3 parties
Le jeu nous avait fait une forte impression la semaine dernière et nous avions envie de nous y replonger afin d'essayer de gérer un peu plus efficacement notre développement. Et il nous aura bien fallu 3 parties pour y parvenir, même si au fond la 4e pourrait tout aussi bien tourner au naufrage...
Le côté positif du jeu, c'est qu'avec la redistribution des jetons au début de chaque manche, les parties sont toujours très différentes. L'inconvénient, c'est qu'il est bien difficile de prévoir notre jeu à l'avance. On est vraiment dans un jeu d'opportunisme dans lequel la différence entre les joueurs se fera sur très peu de chose, surtout avec le système de coefficients multiplicateurs.
Du coup, même si j'apprécie le principe, je reste un peu sur ma faim, ayant l'impression d'un peu trop subir à mon goût.

14/01/2018 - 2 parties
2 parties de découverte à 3 joueurs.
Après avoir hésité à le prendre à Essen, je me suis laissé convaincre par les nombreux retours très positif sur le jeu depuis, et j'en suis ravi au regard de ces 2 parties.
Elles ont eu 2 physionomies assez différentes, chacun essayant de corriger ses erreurs de la première avec plus ou moins de succès lors de la seconde. J'ai ainsi pu doubler mon score, pendant qu'un autre divisait le sien par 2...
Le jeu est assez violent par son système de décompte qu'il nous faudra apprivoiser. Mais cela ne pèse pas sur la partie qui est rapide et fluide. D'ailleurs notre 1ère partie aura duré à peine 2h, et la seconde moins d'1h30.


Verdict

Le Bien et Le Malt est l'exemple parfait du jeu dit à l'allemande. Il est simple à aborder, frustrant à jouer, les décomptes sont abstraits mais très malins et la partie est tendue, du début à la fin. Et pour une fois, les interactions sont essentielles, car les joueurs se disputent les tuiles et les jetons d'activation sans lesquels ils ne progresseront pas.
On retrouve un système analogue à celui de Riverboat sorti en même temps. Il impose de réaliser des décomptes au fil de la partie pour marquer des points et gagner de l'argent au lieu d'attendre la fin. Ça créé une concurrence supplémentaire entre les joueurs et installe une tension quasi permanente car les marqueurs d'activation sont en quantité très limitée.

Le système de décompte peut faire un peu peur à la lecture de la règle et puis une fois la logique comprise, il paraît évident. Par contre, lors de la partie il est bien difficile d'estimer où l'on se situe par rapport aux autres. Du coup, on focalise sur notre optimisation, en essayant d'assurer les tuiles et décomptes qui nous paraissent les plus importants. Heureusement la concurrence permanente nous oblige à lever un peu le nez de notre plateau. On est partagé en permanence entre avancer rapidement pour assurer l'essentiel et mettre la pression aux autres joueurs, ou prendre notre temps pour ramasser plus de tuiles, au risque de ne plus avoir de décomptes à réaliser.

Une belle réussite de plus à l'actif de Michael Kiesling, cette fois en duo avec Andreas Schmidt.


Un jeu allemand particulièrement efficace.



Interaction

Règles

Matériel


Décompte original
Interaction
Le système d'activation
Thème plaqué