First Class : Unterwegs im Orient Express

FIRST CLASS
UNTERWEGS IM ORIENT EXPRESS

Jeu deHelmut Ohley



cartes
enquête
optimisation
train
2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
40 à 80 mn
Edition Hans im Glück   2016
Impact de la langue : non










DescriptionParties

Présentation du Jeu

First Class est proposé dans une boîte rectangulaire de format habituel pour les jeux Hans im Glück (Dynasties, Auf den spuren von Marco Polo, Wikinger). Elle contient :

  • 94 cartes train imprimées recto-verso : 50 "0/1", 24 "2/4", 20 "7/12",
  • 16 cartes wagon postal (4 par couleur de joueur),
  • 72 cartes de base, utilisées dans toutes les configurations du jeu : 24 pour chacune des 3 manches,
  • 21 cartes Fin de partie,
  • 12 Meeples Conducteur de train (3 par couleur de joueur : 2 pour les trains et 1 pour la piste de score),
  • 4 locomotives (1 par couleur de joueur),
  • 24 cubes en bois (6 par couleur de joueur),
  • 48 pièces de monnaie, de valeur 1,
  • 8 tuiles Locomotives,
  • 1 tuile Constantinople comportant 3 cases : 20, 10, 5 points de victoire,
  • 4 plateaux de joueurs,
  • 1 plateau de scores,
  • 1 tuile de premier joueur,
  • 1 figurine de 1er joueur,
  • 5 Modules de jeu, comprenant chacun 24 cartes (8 pour chaque manche) :
    • A : Contrats
    • B : Célébrités et Cartes Postales
    • C : Qui est le meurtrier ?
    • D : Passagers et bagages
    • E : Commutateurs et Mécanismes
  • 4 cartes "Meurtre", pour le Module C,
  • 26 jetons "Preuve", pour le module C.
Pour les premières parties il est recommandé de jouer avec les modules A et B.

Chaque joueur prend un plateau individuel, les conducteurs de train, la locomotive, les cubes et les cartes wagon postal de sa couleur, ainsi qu'une pièce de monnaie et 2 cartes train de valeur "0" pour commencer ses 2 trains.
Les cartes des modules choisis et les cartes de base sont regroupées en 3 piles correspondant aux 3 manches, puis chacune d'elle est mélangée.
Le dernier joueur dans l'ordre du tour pioche "Nombre de joueurs +1" cartes de fin de partie. Il en conserve une, puis passe les autres à son voisin de droite qui fait de même. La carte restante est remise dans la pioche dont les 4 premières cartes sont révélées.


Déroulement d'une Partie

Une partie de First Class se joue en 3 manches suivies chacune d'un décompte. Chaque manche correspond à une pile de cartes, qui sera jouée en 2 fois. 18 cartes de la manche en cours sont étalées sur 3 lignes, puis à tour de rôle les joueurs doivent effectuer l'une des 2 actions :

  • Choisir l'une des cartes ou la tuile 1er joueur et effectuer l'action indiquée.
  • Choisir une carte, renoncer à l'action et upgrader l'une de ses cartes train.
Les cartes choisies sont conservées par le joueur et pourront lui rapporter des points de victoire, selon les cartes "Fin de partie" en sa possession.

On effectue 3 tours de cette façon, puis les cartes restantes sont défaussées et 18 nouvelles cartes révélées.

Les actions de base
Parmi les cartes de base, les actions proposées consistent principalement à :

  • ajouter de nouvelles cartes "0" à ses trains,
  • upgrader ses cartes (0 en 1, 1 en 2, 2 en 4, 4 en 7, 7 en 12),
  • ajouter une carte au parcours de sa locomotive,
  • avancer ses conducteurs sur ses trains,
  • avancer sa locomotive et marquer les points de victoire des cases parcourues,
Les autres actions proposées dépendent évidemment des modules choisis.

Les actions bonus
En plus des actions des cartes, il est également possible de dépenser notre argent pour réaliser des actions bonus à n'importe quel moment. Elles permettent d'ajouter des cartes "0", d'avancer l'un de ses conducteurs ou sa locomotive, d'upgrader une carte, ou encore d'acheter de nouvelles cartes de "Fin de partie".
La pose de la 5e carte d'un train, permet également d'ajouter l'une de nos cartes wagon postale en tant que 6e wagon et de gagner immédiatement le bonus indiqué.
De façon analogue, lorsqu'un joueur place la 9e carte d'un train, il prend la 1ère tuile de la pile de Locomotive et l'ajoute à son train qui est maintenant achevé. Quand le conducteur arrivera sur la locomotive, le joueur placera l'un de ses cubes sur la première case libre de la tuile Constantinople, et il gagnera le bonus de points de victoire correspondant en fin de partie.

Décomptes
A la fin de chaque manche, les joueurs gagnent l'intégralité des bonus représentés sur les cases qu'ils ont déjà parcouru avec leur locomotive. Puis ils marquent les points de leurs trains. Pour chaque train, on additionne la valeur des cartes jusqu'à celle sur laquelle se trouve le conducteur (tuile locomotive comprise).

A l'issue de la 3e manche, chaque joueur gagne également des points pour :

  • son argent
  • ses cubes sur la tuile Constantinople
  • ses cartes "Fin de partie". Elles font gagner de 1 à 4 point de victoire par carte action du type correspondant en sa possession.
Le joueur totalisant le plus grand nombre de points de victoire gagne la partie.

Parties jouées : 7
Parties commentées : 7

12/05/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu. Nous avons joué avec les modules A et B.
Début de partie un peu difficile en ce qui me concerne et qui malgré une bonne 2e moitié de partie, me coûtera cher... Je finirai à un tour (50 pts) derrière mes 2 adversaires du jour. First Class est un jeu de combos, et il est essentiel de bien mettre en place un moteur de points de victoire rapidement. J'ai pris un peu de retard au démarrage et ne suis pas parvenu à le combler par la suite, le jeu ayant une tendance naturelle au "win to win".

29/04/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous avons joué avec les modules A et B. La mécanique est vite comprise, mais les possibilités de combinaisons et les façons de marquer des points de victoire prennent un peu plus de temps à intégrer. Le résultat s'en ressent pour notre partenaire du jour qui découvrait le jeu.
En ce qui me concerne, j'ai axé mon développement sur la valorisation des wagons, en parvenant à en avoir 3 à 12, dont 1 dont la valeur était doublée. Et même si je me suis fais souffler de justesse les 2 premières places sur la tuile Constantinople (et donc 30 points), je parvenais à conserver un peu d'avance sur mes poursuivants.
En résumé, une partie comme toujours très agréable, mais qui n'en appelle pas d'autre pour autant.

22/04/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous jouons avec le module A et pour la première fois le module C, d'enquête.
Si ce dernier ne modifie pas grand-chose dans le déroulement de la partie, à part le fait de piocher de temps en temps une tuile indice, en fin de partie il conduit à l'élimination de l'un des joueurs. Le hasard aura voulu que ce soit effectivement le meurtrier, mais cela ne s'est joué qu'à 1 empreinte... Tout cela nous a paru bien trop aléatoire et contraire à l'esprit du jeu.
Pour le reste, la partie a été toujours aussi fluide et finalement plus serrée que d'habitude... La victoire s'est jouée à 7 points.
Au final, je reste toujours un peu réservé sur le renouvellement du jeu malgré les modules, mais j'avoue qu'il reste très plaisant à jouer.

08/04/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs.
La configuration ne change pas grand-chose, à part que notre choix de cartes se réduit plus vite. Mais pour le reste, le jeu tourne toujours aussi bien et à peine plus lentement.
Pour cette partie d'initiation de nos partenaires du jour, nous avons utilisé les modules A et B. Ce sont ceux que j'apprécie le plus de part leur simplicité d'accès, et il ne m'a pas semblé jusqu'ici que les autres apportent vraiment beaucoup de nouveauté (à part peut-être le module C et son système d'enquête).
Quant au jeu, si du point de vue mécanismes il n'y a rien à redire, il est bien construit, je trouve pourtant les effets en cascade en fin de partie trop abondants et assez peu ludiques au final.

18/02/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous avons utilisé les modules A (contrats) et D (voyageurs et bagages). Malgré le renouvellement apporté par le changement d'un des modules, peu de choses changent vraiment. Il faut toujours trouver les combos les plus performantes, tout en surveillant nos adversaires, afin de ne pas leur laisser des cartes qui leur rapporteraient trop de points. Le cumul des points de victoire des bagages en est un bon exemple...
Pour le reste le jeu est toujours très fluide et assez plaisant, mais j'avoue que je le trouve déjà un peu répétitif.

12/02/2017 - 2 parties
2 parties de découverte, à 3 joueurs.
J'avais hésité à le prendre à Essen, et j'ai finalement craqué quelques semaines plus tard, au regard des bons retours que j'ai pu lire dessus.
Nous nous lançons donc dans 2 parties de découverte, toutes 2 avec les modules A et B, recommandés pour débuter. La prise en main est rapide, même s'il nous faudra quelques tours pour commencer à vraiment combotter avec toutes les actions possibles… : j'achète 3 cartes 0 pour pouvoir poser à 6e et profiter du bonus, qui me permets de faire ça, etc…. Ca n'en finit plus, et c'est à mon sens à la fois une force et un travers du jeu. Le renouvellement est très important, mais la courbe d'apprentissage réduite. Une fois qu'on a compris l'iconographie et les principes, tout tiendra à l'optimisation de nos combos. Les possibilités seront nombreuses, mais de l'optimisation sans beaucoup de stratégie derrière, ça risque de limiter l'intérêt. Affaire à suivre...


Verdict

On est un peu perdu lors de la première partie étant donné le grand nombre de cartes parmi lesquelles on doit choisir et la diversité de leurs effets. Et puis dès la seconde, les mécanismes sont assimilés et on commence à combiner les cartes de plus en plus efficacement, au fil de la partie. Tout est logique et on est libre d'organiser notre jeu comme on le souhaite pour exploiter nos combos au meilleur moment... Par exemple en "achetant" des cartes 0 pour venir placer notre 6e wagon ou une locomotive.
Les effets s'enchaînent les uns derrières les autres, à tel point qu'il est souvent difficile de suivre ce que font nos adversaires et surtout impossible d'évaluer nos positions relatives avant les décomptes. Quant à les ralentir dans leur développement, n'y comptez pas trop. De toute façon, à part si vous jouez le module C, l'interaction est limitée au choix des cartes.

Pourtant, mécaniquement First Class est un jeu impeccable. Il est fluide, relativement rapide et ouvert grâce aux multiples possibilités de développement de notre jeu : locomotive, trains, bonus des différentes modules, argent, ...
Au moment des décomptes le jeu s'emballe. On dépense notre argent pour optimiser nos trains juste avant de les scorer et plus on approche de la fin de partie plus les combinaisons sont nombreuses. C'est même un peu grisant lors des premières parties de parvenir à enchaîner toutes ces actions/bonus...

Malgré tout, j'ai assez vite eu l'impression de rejouer un peu la même partie. L'ordre d'arrivée des cartes et les différents modules assurent pourtant un certain renouvellement, mais le fond reste le même, les combos, chacun chez soi, sans véritable tension.
Le seul module qui change de façon plus significative le jeu est le C (l'enquête), mais il est bien trop aléatoire. A côté du reste du jeu qui est de la pure optimisation. Risquer d'être éliminé simplement parce qu'on a pas eu de chance à la pioche des indices ne me paraît pas très cohérent.

Un jeu de cartes original, mais qui manque un peu de renouvellement.

Complexité
57%
Matériel
72%
Règles
96%
Ambiance
48%
Mécanismes
Les différents modules

Manque de renouvellement des modules.
Un peu trop de combos au 3e décompte.
Manque d'interaction.
Manque de tension.