Realm of Sand

REALM OF SAND

Jeu de

Ji Hua Wei

1 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
30 à 60 mn
Edition  EmperorS4  2018
 
Impact de la langue : non

cartes - construction - tétris










DescriptionParties

Présentation du Jeu

Le jeu est proposé dans une boîte rectangulaire de format proche de celle de Carcassonne, en un peu moins épaisse. Elle contient :

  • 6 plateaux de jeu, imprimés recto-verso, un côté commun, un côté spécifique.
  • 54 cartes bâtiment (18 de chacun des 3 niveaux proposés),
  • 28 tuiles Runes, toutes composées de 3 éléments,
  • 84 Runes (28 vertes, 28 rouges, 28 noires),
  • 4 marqueurs de niveau (1 par joueur),
  • 6 marqueurs de Cristal, utilisés dans le mode avancé, avec les côtés spécifiques des plateaux individuels,
  • 31 jetons Esprits Elémentaires (7 verts, 7 rouges, 7 noirs, 5 bleus, 5 jaunes) ,
  • 1 marqueur Reine,
  • 1 marqueur de 1er joueur.

On révèle 4 cartes de chacune des piles de bâtiments et dispose les tuiles Runes en cercle autour. Le marqueur Reine est intercalé entre 2 tuiles au hasard.
Les joueurs reçoivent chacun un plateau, 3 tuiles Rune et un marqueur de niveau qu’ils placent sur le 0 de la piste de leur plateau. Les jetons Esprit Elémentaires sont regroupés sur le côté. Leur nombre dépend du nombre de joueurs.

Il faut bien distinguer les tuiles Runes, composées de 3 carrées représentant chacun une couleur de Rune, des Runes elles-mêmes (jetons carrés).


Déroulement d'une Partie

A son tour, un joueur doit soit :

  • Placer une tuile Runes sur les cases de couleur claire de son plateau. La tuile peut recouvrir des Runes et/ou des jetons Esprit Elémentaires déjà en place. Elle est immédiatement remplacée par des Runes de mêmes couleurs et la tuile est remise dans le cercle, derrière le marqueur Reine. Le joueur en reprend ensuite une parmi les 2 se trouvant devant la Reine.

  • Placer ou déplacer jusqu’à 3 jetons Esprit Elémentaires sur son plateau. Ces jetons portent les mêmes couleurs et symboles que les Runes. Leur rôle est exactement le même pour la réalisation des bâtiments (voir ci-dessous).
Il peut également :
  • Terminer un bâtiment
    Lorsque les Runes et Esprits Elémentaires disposés sur le plateau d’un joueur correspondent à la forme d’un bâtiment, tel qu’il est représenté sur une carte visible, le joueur peut prendre cette carte. Les Runes et jetons Esprits Elémentaires utilisées pour la construction du bâtiment sont retirés. Les jetons Esprits Elémentaires retournent dans le stock du joueur.

  • Utiliser un pouvoir spécial (en mode avancé uniquement, avec les côtés asymétriques des plateaux)

Lorsqu’un joueur construit un bâtiment, il prend la carte et la place face visible devant lui. Les cartes de niveau I et II rapportent immédiatement un bonus. Il s’agit d’un jeton Esprit Élémentaire et parfois d’un ou plusieurs avancements du marqueur de niveau. La position de ce marqueur indique le nombre de cases sombres de son plateau qu’un joueur peut recouvrir par des Runes, afin de reconstituer les formes des bâtiments.
Chaque carte rapporte des points de victoire, indiqués par une étoile dans le coin supérieur gauche. Certaines portent également un nombre à côté d’un sablier, dans le coin supérieur droit. Lorsqu’un joueur totalise 10 sabliers sur l’ensemble de ses cartes, la partie se termine à la fin du tour actuel.
Celui qui totalise le plus grand nombre de points sur l’ensemble de ses cartes est le vainqueur.

Parties jouées : 6
Parties commentées : 6

11/04/2019 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs.
Je profite de nos midi-jeux pour faire découvrir à mes collègues Realms of Sand. Les explications sont rapide, et le principe vite compris. La représentation des bâtiments de sera pas vraiment un problème. Le concurrence est rude à 4, et ils me prendront de cours à plusieurs reprise, malgré mon expérience du jeu.
Je serais quasiment privé d'Esprit Elementaires (les disques) pourtant bien pratiques pour finaliser nos bâtiments. Il me faudra donc me montrer plus efficace et plus rusé dans l'optimisation du placement de mes Runes. J'y parviendrais in-extremis, en réalisant un bâtiment de niveau 3 juste pour la clôture du jeu.

31/03/2019 - 2 parties
2 nouvelles parties à 3 joueurs.
Nous avons joué avec les plateaux asymétriques, mais n’avons que peu exploité nos pouvoirs spéciaux, sans doute un peu par manque d’expérience. Cela dit, ces pouvoirs ne nous ont pas paru essentiels dans le développement de notre jeu. Ce qui nous a paru le plus intéressant avec ces plateaux asymétriques, c’est la forme représentée par les cases claires qui est différente pour chacun.
Nous verrons si avec l’expérience ces options nous paraissent plus intéressantes, mais pour le moment, elles ne nous ont pas franchement convaincu. Le jeu de base se suffit à lui-même.

30/03/2019 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Nous jouons cette fois encore avec les plateaux par défaut. Le jeu s'explique rapidement et la partie démarre sans délais, même si la visualisation des bâtiments demande un peu de pratique. Cela n'a cependant rien de bien compliqué et d'ailleurs la partie aura été assez équilibrée et tendue, comme en témoignent nos scores : 34*,31,27.
Il s'agit vraiment d'une course pour parvenir à construire le plus vite possible les bâtiments les plus lucratifs en points de victoire.

24/03/2019 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
A 3 il y a un peu plus de concurrence pour les cartes, mais rien de bien gênant. Elles sont suffisamment nombreuses et on voit rapidement si on est en compétition avec un autre joueur pour construire un bâtiment. La différence se fait essentiellement sur la capacité à préparer des coups à l'avance. Avancer une construction tout en commençant à placer des pièces pour la suivante. Et c'est loin d'être évident.
En tout cas, nous avons tous beaucoup apprécié cette partie, et Realm of Sand semble avoir un bon potentiel pour devenir le jeu de nos fins de soirées, comme l'a été Azul il y a quelques mois.
Mes seules petites réserves sont pour le moment sur le côté course et le fait que les 10 sabliers sont vite là. Bien souvent nous n'avons même pas eu le temps de construire un bâtiment de niveau 3. Mais ça viendra peut-être avec l'expérience, et aussi en jouant avec les plateaux avancés et leurs pouvoirs asymétriques.

22/03/2019 - 1 partie
Une partie de découverte à 2 joueurs.
Nous découvrons enfin ce jeu vraiment original, qui m'avait particulièrement intrigué lors de sa sortie pour Essen 2018. La règle est courte et plutôt bien structurée, même si quelques exemples de plus auraient été bienvenus.
En apparence Realm of Sand ressemble à un mélange de Patchwork et Splendor. En pratique c'est un peu plus complexe et on se rend vite compte que la visualisation de nos futurs constructions n'est pas aussi intuitive qu'on pouvait le penser. Et pour parvenir à se projeter pour réaliser les constructions les plus complexes, il nous faudra un peu plus de pratique.
Néanmoins le principe est vraiment sympathique et nous avons envie d'y rejouer dès que possible.


Verdict

A première vue, Realm of Sand fait penser à un mélange de Patchwork et Splendor. Il est finalement plus proche du second dans ses mécanismes et sensations, car le côté course y est important. La fin de partie n’est pas déclenchée par un nombre de points, mais par des sabliers qui vont souvent de pair avec les points. Il faut donc être attentif à ce que font nos adversaires pour ne pas se trouver pris de cours.

La prise en main peut rebuter un peu, à cause du côté abstrait du jeu et de la perspective en 3D isométrique choisie pour représenter les bâtiments sur les cartes. Mais il est en fait très simple à comprendre, parfaitement logique et l'on s'habitue très vite à la vue 3D. Il n’y a jamais besoin de revenir sur la règle. Par contre, la gymnastique qu’il nous impose est originale. On n'est plus dans un Tétris, comme avec Patchwork. Ici le but n’est pas d’arranger les pièces pour laisser le moins d’espace libre possible, mais de reproduire les schémas proposés par les cartes. Si cela reste assez simple tant qu'on ne focalise que sur un élément, ça devient nettement plus délicat, lorsqu’on veut essayer d’optimiser nos actions et d'anticiper nos prochains coups.

Realm of Sand va donc bien au-delà d’un simple remake de jeux existants. Il apporte de vraies nouvelles idées qui plairont surtout aux amateurs de casse-tête et puzzles en tout genre. Et l'interaction, certes basée seulement sur de la concurrence, est loin d’être anecdotique dans le déroulement du jeu.


Une sympathique course de vitesse au pays des puzzles.



Interaction

Règles

Matériel


Original
Esthétique des cartes
Le jeu asymétrique, peu convainquant.