Altiplano

ALTIPLANO

Jeu de

Reiner Stockhausen

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
60 à 120 mn
Edition  dlp games  2017
  
Impact de la langue : non

bag-building - gestion












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Altiplano est proposé dans une boîte rectangulaire de format classique, identique à celle d'Orléans. Elle contient :

  • 7 tuiles lieu (village, marché, route, port, ferme, mine, forêt),
  • 5 plateaux d'actions,
  • 5 entrepôts,
  • 1 piste d'extensions,
  • 28 extensions,
  • 7 tuiles rôle (bûcheron, pêcheur, berger, mineur, fermier, marchand, maçon),
  • 5 conteneurs,
  • 5 figurines aux couleurs des joueurs,
  • 5 marqueurs aux couleurs des joueurs,
  • 50 pièces de monnaie,
  • 15 cubes chariot,
  • 209 tuiles de marchandises :
    • 36 de nourriture,
    • 25 de maïs,
    • 20 de bois,
    • 20 de pierre,
    • 15 de minerai,
    • 15 d'étoffe,
    • 15 de laine,
    • 15 d'argent,
    • 12 de poisson,
    • 12 de verre,
    • 12 d'alpaga,
    • 12 de cacao.
  • 5 aides de jeu,
  • 10 cartes maison,
  • 10 cartes bateau,
  • 16 carte commande,
  • 20 cartes mission,
  • 5 sacs en tissu,
  • 1 figurine de 1er joueur,
  • 1 bloc de score.
Les 7 lieux sont disposés en cercle au centre de la table, avec sur chacun d'eux le matériel requis (cartes et jetons). La nombre et le type de jetons est indiqué sur chaque tuile. Au centre du cercle on dispose les tuiles de nourriture et l'argent.
Sur le côté, les extensions sont triées selon la lettre figurant à leurs verso. Certaines doivent être retirées s'il y a moins de 5 joueurs. Chaque pile est mélangée séparément, puis elles sont regroupées. Les 5 premières sont révélées et placées le long de la piste d'extensions.

Les joueurs reçoivent chacun 1 plateau d'actions, 1 entrepôt, 1 aide de jeu, 1 sac et 1 tuile de rôle qui leur indique les ressources avec lesquelles ils débutent la partie. Les marchandises sont mises dans le sac, et l'argent est conservé devant soi.
En version avancée, les joueurs reçoivent également 3 cartes mission chacun. Ils en choisissent une, et passent les 2 autres à leurs voisins (1 à gauche 1 à droite). Parmi les 2 nouvelles cartes ainsi reçues, ils en conservent 1 et défausse l'autre.


Déroulement d'une Partie

Altiplano est un jeu de bag-building qui reprend ce mécanisme imaginé pour Orléans et inspiré du deck-building. On utilise des jetons au lieu de cartes, mais le principe reste similaire. A son tour un joueur pioche un certain nombre de jetons qu'il place ensuite sur les emplacements d'activation des actions de son plateau, afin de planifier son prochain tour. Ensuite, chacun leur tour, les joueurs effectuent leurs actions planifiées. Les jetons utilisés pour réaliser ces actions, et ceux gagnés sont stockés dans un container dont le contenu retournera dans le sac lorsque celui-ci aura été complètement vidé.

Le tour de jeu est composé de 4 phases :

  1. Pioche des jetons
  2. Planification de actions
  3. Réalisation des actions
  4. Préparation de la nouvelle manche
Le plateau d'action étant individuel, chacun planifie son tour à l'avance, sans crainte de concurrence. Par contre, chaque action est associée à un lieu sur lequel le pion du joueur doit se trouver au moment où il souhaite réaliser l'action. Il est donc nécessaire de planifier également ses déplacements.

Les actions
Elles permettent de gagner des marchandises de base, de les transformer en d'autres marchandises plus valorisées. Par exemple, les alpagas peuvent fournir de la nourriture, mais ils peuvent aussi fournir de la laine qui pourra être transformée en étoffe.
Les alpagas, la laine et les tissus seront donc produit principalement à la ferme; Aà la mine on trouvera des pierres, des minerais et de l'argent; etc. Au marché il sera possible de vendre des marchandises, d'acheter des extensions, des commandes et de les réaliser. Les ventes sont virtuelles car les jetons retournent toujours dans notre container et ne sont jamais perdus.
L'argent est par contre gagné et dépensé directement entre notre stock et la banque.

Fin de manche
Lorsque les joueurs ont terminé toutes leurs actions, la manche est terminée. Le marqueur de premier joueur passe au joueur suivant en sens horaire et les extensions sont complétées.

Fin de partie
Lorsqu'un lieu a été complètement vidé (plus de jetons ni de cartes), ou s'il devient impossible de compléter les extensions lors de la phase de préparation de la nouvelle manche, cela déclenche la fin de partie. A l'issue du tour actuel, un dernier tour est effectué puis on procède au décompte.
Des points sont attribués pour :

  • les jetons marchandise collectés, qu'ils soient dans le sac, sur le plateau du joueur, dans le conteneur ou à l'entrepôt (pas sur les commandes),
  • les bateaux,
  • les maisons et leurs bonus éventuels,
  • les commandes réalisées,
  • les lignes complètes à l'entrepôt,
  • les missions réussies (version avancée).
Le joueur totalisant le plus grand nombre de points de victoire l'emporte.

Parties jouées : 11
Parties commentées : 8

11/08/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Histoire de me rafraîchir la mémoire sur le jeu dont je finalise ma critique, nous ressortons Altiplano.
Cette partie aura été un peu décevante pour moi. J'ai essayé de cumuler rapidement des ressources de faibles valeurs, pour bien rempli mon entrepôt, et finalement mes adversaires sont parvenu à faire presque aussi bien, mais avec des ressources plus lucratives, tout en réalisant en plus quelques commandes alors que je les ai complètement laissé de côté.
J'ai pourtant bien optimisé mes actions, mais je n'ai pas assez vite transformé mes ressources pour les valoriser, et je me suis un peu trop écarté de ce qui m'était +/- imposée par ma tuile de départ.
Enfin le gagnant aura une fois encore été celui qui aura largement profité du cacao. Il aura été le seul à en produire, ce qui lui permet de se gaver de ressources chères et réaliser ainsi l'un des meilleurs scores jamais réalisé à notre table (174,148,127*).

02/06/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Début de partie frustrant, car je ne suis pas parvenu à bien exploiter mon personnage (le maçon). Je ne l'ai d'ailleurs que très peu activé durant cette partie. Heureusement après quelques tours et de nombreux achats d'extensions, je commence à rentrer enfin dans le jeu. Mais c'est un peu trop tard et je termine dernier, à seulement 3 points de second (mais très loin du vainqueur).
Altiplano me laisse de plus en plus une impression d'être très scripté. Selon le personnage, notre façon de jouer est fortement orientée, voir contrainte. Et étant donné la faible interaction, peut de choses viennent perturber notre jeu, à fortiori durant les premiers tours.

13/05/2018 - 1 partie
Un nouvelle partie à 3 joueurs.
Si avec l'habitude du jeu nous avons tendance à souvent jouer un peu trop dans notre coin sans beaucoup nous préoccuper de nos adversaires, ce soir le vainqueur aura montré le contraire. Le port était proche d'être vidé, mais il a volontairement arrêté de prendre des poissons afin de ne pas précipiter la fin de partie. Du coup nous avons tous pu aller au bout de notre développement, ce dont il a profité manifestement mieux que nous.
Au fil des parties, j'ai l'impression que la façon de jouer nous est tout de même dictée par la tuile de personnage que l'on reçoit. Elle nous oriente sur une ressource, et prendre un autre chemin de développement devient plus compliqué. Bien sûre, beaucoup d'autres paramètres vont influer sur notre réussite, mais elle sera plus efficace si on parvient à mieux combiner nos choix avec l'utilisation de cette tuile. Du coup, on a pas l'impression d'un renouvellement phénoménal du jeu.

06/05/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Le jeu paraît presque reposant après Food Chain Magnet, tant nos actions s'enchaînent logiquement et simplement. Et même si les interactions sont toujours très faibles, on ne s'ennuie pas en organisant notre jeu. De temps en temps on lève la tête pour regarder où en sont nos adversaires, quelles extensions pourraient les intéresser et surtout s'assurer que la partie ne se finissent pas prématurément parce que nous sommes plusieurs à nous précipiter sur un même type de ressource.
Malgré ses imperfections, Altiplano nous a tous conquis par sa fluidité et sa limpidité.

29/04/2018 - 2 parties
Deux nouvelles parties à 3 joueurs dont un qui découvrait le jeu.
Malgré nos réserves nous faisons découvrir Altiplano à notre partenaire du jour. Ces 2 nouvelles parties aux physionomies très différentes auront été salutaires.
La première a été très rapide, car nous avons été 2 à jouer les canoës, pendant que le 3e épuisait le stock de poissons. Le port a été vidé trop vite pour nous permettre de bien nous développer et nos scores sont resté ridiculement faibles (< 50 pts).
Pour la 2e partie c'est exactement l'inverse qui s'est produit. Elle a été beaucoup plus longue, ce qui nous a permis de bien mieux remplir nos entrepôts et réaliser de nombreuses commandes. Nos scores se sont donc envolés (> 170 pts).
L'allongement de la partie a introduit de nouveaux problèmes. Nous avons tous été confronté à une mauvaise gestion de certaines de nos ressources déplacées un peu trop vers l'entrepôt, nous privant ainsi de quelques possibilités d'actions. Comme quoi, même si le jeu est un peu autiste, il faut bien surveiller l'avancement de la partie et donc ce que font nos adversaires.
Ces 2 parties supplémentaires m'auront permis de découvrir d'autres facettes du jeu et de véritablement l'apprécier.

28/04/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Malgré une première impression un peu mitigée, nous redonnons sa chance à Altiplano. Comme lors de la partie précédente, nous focalisons chacun sur notre jeu, sans trop regarder ce que font nos voisins.
Nous optimisons tous un peu mieux notre développement, mais la gestion de l'entrepôt laisse encore un peu à désirer et me coûtera d'ailleurs la victoire.
Nous avions introduit cette fois les cartes missions qui guident un peu notre jeu, sans le révolutionner et l'allonger.

21/04/2018 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Premier contact un peu délicat avec Altiplano. En effet, même si on connaissait déjà Orléans, et malgré des mécanismes relativement simples, la règle manque d'exemples permettant de lever certaines ambiguïtés de langage. Heureusement que @Lapinesco a réalisé une très bonne page d'explication/résumé qui clarifie quelques points.
Une fois ces soucis levés nous pouvons jouer, sans avoir à revenir trop souvent dans la règle.
Le jeu est plutôt fluide, même si le temps de réflexion de certains peu facilement faire décoller la durée des parties. Nous approcherons les 3h30 pour celle-ci. Il en faut plus pour nous effrayer, mais c'est vrai qu'au début c'est un peu poussif et répétitif. On ne fait pas grand chose à chaque tour. Et puis lorsqu'on commence à avoir plus de jetons, nos choix augmentent heureusement.
Par contre, Altiplano souffre d'un gros défaut. Le plateau d'action étant individuel, il est impossible de contrôler ce que fait un joueur où alors la durée de partie va rapidement exploser (On joue les phases de pioche et planification en simultanée). Entre les jetons piochés ceux récupérés des actions non utilisées au tour précédent, et ceux qui étaient déjà placés et qu'on veut laisser en place, il y a de quoi s'embrouiller. Si on y ajoute qu'il est facile d'isoler certains jetons dans le sac, la triche, volontaire ou non, est donc impossible à éviter. Chacun doit être honnête, rigoureux et faire confiance à ses adversaires.


Verdict

Le système de bag-building présente l'avantage de simplifier l'accès au jeu et de le fluidifier en même temps. Le principe fonctionne vraiment bien, peut-être même plus encore que le deck-building. La réflexion est simultanée et la réalisation des actions plus rapide puisqu'on les effectue une par une et non en enchaînant des cartes les unes derrières les autres, sans que personne ne s'y intéresse.
Par contre, l'interaction est ici très faible comme souvent avec ces jeux. Elle existe principalement au travers de la concurrence pour l'acquisition des extensions, mais elle peut également peser sur la durée du jeu. En effet si plusieurs joueurs s'intéressent à une même ressource, ils vont contribuer à l'épuiser plus rapidement et donc écourter la partie. Cela peut être une stratégie payante, surtout face à des adversaires particulièrement riches en ressources, afin de les empêcher de remplir leurs entrepôts. Il faut donc se montrer tout de même vigilant sur la façon de jouer de nos adversaires.

Autre défaut, le début de partie est très scripté. Notre tuile personnage oriente fortement notre façon de jouer et nos options de développements sont finalement assez limitées, au moins durant les premiers tours. Heureusement les extensions permettent de les élargir, mais cela demande parfois un peu de temps avant d'avoir le sentiment de reprendre en main le jeu.
Et puis l'efficacité n'est pas toujours au rendez-vous car il faut parvenir à bien combiner les actions avec les ressources que nous avons, ce qui n'est pas si simple, surtout avec les aléas de la pioche.

Enfin, avec son système où chacun pioche dans son sac et manipule les jetons sur son plateau individuel de façon simultanée, il est très facile de tricher, même sans le vouloir. Attention donc à bien choisir vos partenaires de jeu, mais aussi à bien expliquer ce qui est permis avec les jetons, en particulier ceux qui n'ont finalement pas été utilisés alors qu'ils étaient placés sur une action.

Le mécanisme central est le même que pour Orléans, mais le fait de jouer aussi sur un plateau commun apportait plus d'interaction et des sensations de jeu un peu différentes. Ici on a parfois l'impression de résoudre un puzzle, chacun de notre côté, sans vraiment savoir où l'on se situe avant le décompte final.
Par contre, la partie gestion de ressources est plus approfondie.


Le retour plutôt réussi du bag-building,
3 ans après Orléans.



Interaction

Règles

Matériel


Le bag-building
Principe simple
Fluide
Peu d'interaction
Il est facile de tricher
Règle perfectible