Une Colonne de feu

UNE COLONNE DE FEU

Jeu deMichael Rieneck



commerce
2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
90 mn
Edition Iello   2017
Impact de la langue : peu










DescriptionParties

Présentation du Jeu


Parties jouées : 4
Parties commentées : 3

15/10/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
Les sensations lors de nos différentes parties restent à peu près les mêmes. Beaucoup d'éléments sont aléatoires et il n'est pas possible de tout contrôler. Parfois ce sont les événements qui font mal, surtout lorsqu'ils permettent à un adversaire de marquer 5 ou 6 avec son dé de religion alors que le notre est à 1. Parfois c'est l'ordre d'arrivée des personnages, et surtout leur alignement religieux qui déclenche un conflit au mauvais moment.
Le jeu reste néanmoins agréable de part sa fluidité, même s'il est assez répétitif, et les écarts entre joueurs sont toujours assez faibles en fin de partie, ce qui semble témoigner d'un bon équilibrage.

13/10/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Cette fois je joue plus agressif, dans le sens ou je prends des personnages qui me permettent d'ajouter ou retirer des jetons de religion. Je m'arrange ensuite pour avoir la religion minoritaire, et en combinant bien les pouvoirs de mes personnages avec les autres actions, cela me permettra à plusieurs reprises de déclencher des conflits à mon avantage. Seulement, pendant que je gère la religion, mes adversaires vendent leurs marchandises, et finalement je serais un peu à la traîne au décompte final.

07/10/2017 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
On retrouve une peu l'ambiance des autres jeux basés sur les romans de Ken Follet, avec des problématiques de collecte et vente de marchandises, dans un contexte religieux assez tendu. La religion est un élément clef ici, puisque pour gagner des points il faut avoir la religion qui convient au moment où se déclenche un conflit.
Une colonne de feu est donc un jeu à 2 facettes. D'un côté la collecte et la vente et de l'autre l'influence pour faire basculer les majorités religieuses.
Cela pourrait être simple, s'il n'y avait pas le mécanisme des dés qui pilote à la fois les recrutements et les actions possibles. C'est assez malin et plutôt original, nous obligeant à un peu de planification.
Pour autant tout cela reste un peu mécanique et répétitif.


Verdict


Complexité
38%
Matériel
72%
Règles
96%
Ambiance
48%