Golden Ages

GOLDEN AGES

Jeu de

Luigi Ferrini

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
60 à 90 mn
Edition  Quined Games  2014
    
Impact de la langue : non

civilisation - développement










DescriptionParties

Présentation du Jeu

The Golden Ages est proposé dans une boîte rectangulaire de format classique (Demetra, Caylus). Elle contient le matériel suivant :

  • 1 plateau de jeu, représentant une partie d'un océan avec quelques îles,
  • 1 grande tuile Agora,
  • 17 tuiles continent, sur lesquelles sont dessinées des portions de terre et de mer,
  • 16 cartes Merveille,
  • 10 cartes Technologie future,
  • 9 cartes de Jugement historique,
  • 25 cartes Civilisation, réparties sur 4 ères,
  • 24 cartes Bâtiment, également réparties sur 4 ères,
  • 16 tuiles Gloire,
  • 100 or en pièces de 1 et 5,
  • Et dans chaque couleur de joueur :
    • 1 plateau individuel,
    • 16 tuiles Technologie,
    • 3 colons,
    • 1 marqueur de score,
    • 1 capitale,
    • 12 cubes.

Chaque joueur prend l'ensemble des éléments de sa couleur, place son marqueur de score sur le 0 de la piste bordant le plateau principal, et installe les tuiles Technologie et les cubes sur les cases correspondantes de son plateau individuel. Il prend également 3 ors et 4 cartes Civilisation (1 de chaque ère), et 1 carte Technologie future, qui fera office d'objectif secret.
5 cartes Jugement historique sont piochées au hasard et révélées.
Enfin la plus grande tuile continent est placée au centre du plateau.


Déroulement d'une Partie

Une partie se joue en 4 ères composées chacune de 5 phases :

  1. Mise à jour
  2. Extension des continents
  3. Actions des joueurs
  4. Fin d'ère
  5. Préparation de l'ère suivante

Au début de chaque ère, les cartes bâtiments et merveilles correspondantes sont mises en jeu. Puis chaque joueur va révéler sa carte civilisation de la nouvelle ère et choisir s'il veut l'utiliser ou pas. Ces cartes apportent des avantages et déterminent l'ordre du tour. Enfin chacun va ajouter une tuile continent piochée au hasard, sur le plateau, puis a la possiblité de déplacer sa capitale sur l'une des cases de la tuile qu'il vient d'ajouter.

L'essentiel du jeu se déroule au coeur de la 3e phase. Chacun leur tour les joueurs vont effectuer une action parmi les 8 possibles :

  • Explorateur : déplacer l'un de ses colons, puis éventuellement fonder une ville, c'est à dire placer un cube sur la tuile continent où se trouve le colon.
    Si le colon termine son déplacement sur une case portant au moins 1 symbole ressource, il en prend le contrôle, ce qui a généralement pour effet de rapporter de l'or. La quantité dépend du développement de la civilisation.

  • Bâtisseur : prendre l'une des cartes bâtiment encore disponibles et l'ajouter sur l'un des emplacements de son plateau.

  • Artiste : gagner 3 points de victoire.

  • Soldat : déplacer un colon sur une case comportant un colon ou une ville adverse. Le coût de cette attaque est indiqué par la première case libre de la piste d'invasion de son plateau individuel. Elle permet de gagner une tuile gloire qui sera placée sur la piste d'invasion, augmentant ainsi le coût de la prochaine attaque, mais aussi de fonder une ville. Le joueur attaqué retire son colon et/ou sa ville.

  • Construire une Merveille, en payant le coût indiqué.

  • Activer un Bâtiment ou une Merveille pour profiter de son effet (1 fois par tour).

  • Développer une Technologie : payer le coût indiqué sur la tuile et la retirer de son plateau.
    Les technologies permettent d'augmenter sa capacité de déplacement, de gagner plus d'or, d'accueillir plus de bâtiments, etc.

  • Démarrer un âge d'or : Le premier à passer en âge d'or choisit la carte "Jugement historique" qui sera utilisée lors du décompte de l'ère en cours. Les autres joueurs peuvent continuer à jouer autant qu'ils le souhaitent, mais chaque tour supplémentaire rapporte 2 ors à chaque joueur qui est déjà passé en âge d'or.
    Lors de la 4e ère le premier joueur à passer en âge d'or lance le dernier tour de jeu.
Les 4 premières actions nécessitent 1 colon pour être réalisées, ce qui n'est pas le cas des 4 dernières.
Tous les colons utilisés pour ces actions sont ensuite couchés, et ne peuvent pas être réutilisés avant la prochaine ère.

Fin d'ère et fin de partie
A la fin de chaque ère, les joueurs marquent les points indiqués par la carte "Jugement historique" qui a été choisie. Les colons sont ensuite redressés, et les cartes bâtiments et merveilles renouvelées.
A la fin de la 4e ère, les points additionnels suivants sont distribués :

  • 1 point pour 3 ors.
  • Les points marqués sur le dos des tuiles Technologies développées.
  • Les points des tuiles gloire collectées.
  • Les points indiqués par la carte technologie future reçue en début de partie, si les conditions requises sont remplies.
Le joueur ayant le score le plus élevé gagne la partie.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 5

09/08/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs (enfin !), et c'est clairement une bien meilleure configuration. Le jeu est bien plus équilibré qu'à 3 et s'en trouve bien plus agréable.
Jusqu'ici j'étais resté un peu perplexe, mais cette partie a réhaussé mon opinion sur The Golden Ages. Et puis à force j'ai du finir par faire le deuil des côtés "développement et stratégie" habituels à ce type de jeu, pour enfin accepter qu'il s'agit essentiellement d'une course.
Résultat, j'ai remporté la partie, alors que j'étais toujours hors course lors des précédentes.
Enfin, preuve que ce jeu n'est pas très complexe, mon fils de 13 ans a pu jouer avec nous sans problème.

13/06/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Après 3 parties, je ne parvenais toujours pas à avoir un avis tranché sur ce jeu, alors ce soir, après 2 mois sans y avoir touché, nous décidons de le ressortir. J'aurais bien aimé le tester à 4 pour changer, mais ce sera pour une prochaine fois.
La reprise en main du jeu est rapide, les règles n'étant finalement pas très complexes. D'ailleurs la partie restera d'une durée raisonnable (~ 2h). Mais malheureusement dès les premières minutes de jeu, les événements s'enchaînent plutôt mal pour moi, pour ce que j'avais prévu.
Ca commence mal et le temps que je perds pour récupérer quelques pièces n'arrange pas mon sentiment qu'on ne fait pas grand chose dans Golden Ages.
Je pense la partie perdue, du coup, je simplifie ma stratégie et me focalise sur une rangé de développement, celle permettant de poser 2 cubes lors de la fondation d'une ville, et sur les pierres. J'en profite pour attaquer un peu mes adversaires histoire de glâner quelques points de victoire, d'autant qu'au 2e âge j'ai un leader qui m'encourage dans cette voie. Je le garderais jusqu'à la fin de partie.
Pour la première fois c'est moi qui met fin au jeu en passant en âge d'or avant mes adversaires. Le but est de choisir le décompte qui est le moins avantageux pour le joueur de tête, parmi les 2 qui restent, histoire d'espérer remonter mon retard au score. Ce sera fait, de très peu, mais le premier avant la fin de partie finira dernier, et le dernier premier ex-aequo. Le départage me sera défavorable.
Une partie particulièrement sérrée, mais qui me laisse une impression d'ennui. Je ne l'ai pas trouvé très ludique, sans doute aussi trop rapide. Et puis froller la victoire parce que j'ai mis fin au jeu, et non parce que je me suis mieux développé, je ne trouve pas ça très glorieux.
Evidemment nous n'avons pas été bons du tout dans nos optimisations, mais je reste très très réservé sur ce jeu qui me frustre bien plus qu'il ne me donne du plaisir.

04/04/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
Après 2 premières parties à l'issue desquelles j'étais un peu déçu des sensations de jeu, nous avons ressorti The Golden Ages afin d'approfondir un peu plus notre connaissance du jeu, et essayer de mieux contrôler le déroulement de la partie.
De mon point de vue cela a été un échec, et j'ai l'impression de m'être laissé porté par l'action la plus rentable, selon ce que les autres m'avaient laissé. Je n'ai quasiment rien pu planifier, ce qui me dérange pour un jeu de ce genre. Et pourtant je suis passé prêt de la victoire, ce que je trouve encore plus regrettable, car je n'ai pas l'impression d'avoir fait grand chose pour.
The Golden Ages n'est donc clairement pas un jeu pour moi. Il tourne bien et les parties sont rapides lorsqu'on maîtrise les règles. Mais je le trouve trop basé sur de l'opportunisme et pas assez sur de la construction tactique.
Il réussit beaucoup plus à mon épouse, qui a remportée toutes les parties avec en plus le sentiment d'avoir vraiment contrôlé le jeu. Comme quoi, je suis peut-être passé à côté de quelque chose.

08/03/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueur dont 1 qui découvrait le jeu.
Après une première partie un peu mitigée 2 jours plus tôt, nous décidons de redonner sa chance à The Golden Ages.
Encore une fois, le jeu tourne bien et vite. Notre partie est achevée en moins de 2h. J'ai l'impression de n'avoir rien pu faire. La frustration est fréquente dans le jeu de société, surtout dans les jeux de gestion à l'allemande, mais là j'ai l'impression de passer à côté. Je me sents trop limité dans les actions, le jeu sur plateau me paraît toujours aussi peu intéressant, alors que c'est lui qui conditionne nos entrées d'argent. D'ailleurs j'en manque cruellement au cours de cette partie et mon développement s'en ressent.
A contrario, la logique du jeu colle parfaitement à celle de mon épouse qui caracole en tête toute la partie et l'emporte haut la main.
Je ne sais pas vraiment quoi penser du jeu qui me laisse un sentiment étrange, et nous devrons y rejouer encore pour que je puisse affiner mon jugement.

06/03/2015 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Après avoir lu beaucoup de bonnes critiques de Golden Ages, j'ai donc fini par succomber. La déception de Patchistory y est sans doute pour beaucoup. J'avais envie d'un jeu de civilisation un peu original et qui tourne bien.
Et Golden Ages tourne bien, les actions sont simples et les choix limités. Il n'est pas follement original, mais c'est un peu obligatoire pour respecter les codes du jeu de civilisation.
Pourtant je ne suis pas beaucoup plus convaincu par Golden Ages que je l'étais par Patchistory, mais pas du tout pour les mêmes raisons. Je trouve le jeu sur le plateau peu intéressant, sans grand enjeu. L'essentiel se déroule sur notre plateau.
Le fait que la seule ressource soit l'argent limite également beaucoup la richesse du jeu. En gros on court après l'argent et on le dépense dans ce qui pourra nous rapporter le plus de points de victoire.
C'est peut-être le prix à payer pour avoir un jeu de civilisation relativement accessible, mais au premier contact j'ai trouvé ça frustrant.
J'y rejouerais tout de même, et si possible dans d'autres configurations, car le jeu fonctionne tout de même plutôt bien.


Verdict

Oubliez vos références et préjugés en matière de jeu de civilisation. The Golden Ages n'a pas grand chose à voir avec les autres jeux du genre. Il est plus simple, plus rapide et bien peu stratégique. Les possiblités de développement sont réduites et on doit suivre les schémas établits. Ca ne nous laisse pas beaucoup de liberté, et c'est un aspect qui m'a rebuté lors des premières parties.

Dans the Golden Ages, il faut se développer bien sûre, mais plus à la façon d'un jeu de gestion allemand des années 90. Les mécanismes sont épurés, il faut optimiser et surtout aller vite. Au fond ce qui le rapproche le plus d'un jeu de civilisation c'est justement ce côté course. On doit se développer plus vite et mieux que les autres, mais pas pour les étriller sur le champ de bataille. Simplement parce que cela nous permet de choisir ce qui sera décompté à la fin de chaque ère et surtout, de mettre fin à la partie. Ce couperet qui arrête brutalement la partie est particulièrement frustrant pour les autres s'ils espéraient encore effectuer plusieurs actions.

Le jeu est relativement simple, mais comme il est assez déroutant, plusieurs parties sont nécessaires pour bien l'appréhender. Je vous conseille d'ailleurs d'y jouer plutôt à 4, l'équilibre sera bien meilleur, et les parties y gagneront beaucoup. Je ne l'ai pas (encore) essayé à 2.


Un jeu de civilisation original et un peu déroutant.



Interaction

Règles

Matériel


Fluide.
Simple pour un jeu de civilisation.
Esthétique très discutable.
Peu de liberté.