Deus

DEUS

Jeu deSébastien Dujardin



bâtiments
cartes
2 à 4 joueurs
à partir de 14 ans
60 à 90 mn
Edition Pearl Games   2014
Impact de la langue : oui








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Deus est proposé dans une boîte carrée de format habituel (Les Aventuriers du Rail, Les Colons de Catane). Elle contient le matériel suivant :

  • 4 petits plateaux individuels, pliés en 2, servant également d'aide de jeu;
  • 96 cartes bâtiments :
    • 16 bâtiments civils;
    • 16 bâtiments scientifiques;
    • 16 bâtiments maritimes;
    • 16 bâtiments militaires;
    • 16 bâtiments de production;
    • 16 temples;
  • 100 pions bâtiments, en bois (25 par couleur) :
    • 5 bâtiments maritimes;
    • 5 bâtiments de production;
    • 5 bâtiments scientifiques;
    • 5 bâtiments civils;
    • 5 bâtiments militaires (= armées);
  • 7 pions temple;
  • 7 tuiles Continent imprimées recto-verso;
  • des pièces de monnaie de valeurs 1, 5 et 10;
  • des points de victoire de valeurs 1, 3, 5 et 10;
  • 80 pions ressources : 20 bois, 20 pierres, 20 arguiles, 20 blés;
  • 1 carte 1er joueur.

Chaque joueur prend 1 plateau individuel, 2 bâtiments de chaque type, 1 bois, 1 argile, 1 pierre, 1 blé, 5 or et 5 cartes bâtiments.


Déroulement d'une Partie

A son tour, un joueur doit effectuer 1 action parmi 2 possibles :

  1. Construire un bâtiment

  2. Bâtiment standard
    Pour cela il faut jouer une carte de sa main et la placer sur la colonne correspondant à son type, au-dessus de notre plateau, puis placer le pion matérialisant ce bâtiment sur le plateau. Il peut être placé sur une case déjà occupé par un ou plusieurs de nos bâtiments, s'ils sont différents, ou sur une case adjacente vide (sauf village barbare).
    Le coût de construction, en or et ressources, est indiqué sur la carte.
    La construction d'un bâtiment permet d'activer l'ensemble des cartes de la colonne, et d'en appliquer à nouveau leurs effets. On commence par le bas en remontant jusqu'à la carte qu'on vient de jouer.

    Temple
    Le coût de construction est toujours d'une ressource de chaque type. Mais pour chaque temple à partir du second, il faut possèder 1 ligne complète de bâtiments de chaque type au-dessus de son plateau individuel.
    Les temples sont placés sur une case que l'on occupe déjà et rapportent des points de victoire en fin de partie.

    Pillage d'un village barbare
    Lorsqu'un village barbare est complètement entouré par des bâtiments, le joueur qui possède le plus d'armées (= bâtiments militaires) autours du village remporte les points de victoire qui sont dessus.

  3. Faire une offrande à un dieu

  4. Défausser des cartes et invoquer le pouvoir du dieu correspondant à la carte du dessus de la pile de défausse. Ce pouvoir est rappelé sur le plateau individuel. Il peut rapporter de l'argent, des ressources, des cartes, des points de victoire et de nouveaux pions bâtiments. Leur nombre dépend du nombre de cartes défaussées.
    Le joueur complète ensuite sa main à 5 cartes.

Lorsque tous les temples disponibles ont été construits ou les villages barbares pillés, les joueurs terminent le tour en cours, puis en effectue un dernier.
Aux points de victoire gagnés en cours de partie, s'ajoutent ceux des temples, et 2 PV par majorité pour l'or et chacune des 4 ressources.
Le joueur totalisant le plus de points remporte la partie.

Parties jouées : 8
Parties commentées : 8

26/09/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs dont 2 qui découvraient le jeu.
Deus tourne toujours bien, sans réel temps mort et séduit toujours par sa fluidité et ses mécanismes originaux de gestion des cartes.
Cette partie s'est terminée au nombre de temples. Nous avons donc tous construit de très nombreux bâtiments, bien occupé la carte et épuisé la pioche à plusieurs reprises.
Au final les scores ont été très serrée.
Mon sentiment sur le jeu reste toujours bon oui mais...

29/08/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous revenons une nouvelle fois sur Deus, avec l'espoir de parvenir enfin à statuer sur ce jeu à la fois très agréable, et un peu dérangeant aussi sur certains aspects.
La reprise en main du jeu est rapide, les règles étant simples, et je trouve le jeu toujours aussi agréable à pratiquer. Après quelques mois sans y toucher c'est un peu une rédecouverte, et mon approche et ma façon de jouer évoluent un peu. Le résultat s'en ressent, puisque j'ai du réaliser l'un de mes meilleurs scores. Comme quoi cette petite pause de 4 mois aura eu du bon.
Par contre, je reste toujours un peu réservé sur la fin de partie. Chacun fait ses calculs pour trouver la dernière action la plus rentable. Et souvent ce n'est pas vraiment une action, mais plutôt la collecte de ressources pour prendre des majorités, à condition d'avoir les bonnes cartes.

10/04/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous revenons ce soir sur Deus, pour lequel je n'ai toujours pas un avis vraiment tranché. J'aime bien le principe du jeu, mais j'éprouve une certaine déception à la fin de chaque partie, généralement liée au sentiment de n'avoir pas pu me développer autant que je l'aurais souhaité. Et cette partie n'a pas fait exception.
Le jeu est vraiment agréable, sans temps mort, mais j'ai l'impression de le subir plus qu'autre chose. Il faut être efficace rapidement, pour accumuler les points de victoire, et ce n'est pas mon fort. J'ai toujours besoin d'un peu de temps pour organiser ma stratégie qui est généralement efficace sur le long terme.
Cela dit, j'aime bien Deus, et je continuerai d'y rejouer au moins jusqu'à ce que mon avis soit établi.

02/01/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu...
Et pourtant, en fin de partie nous nous sommes rendu compte que 2 des 3 avaient commis des erreurs de règle, en jouant des cartes alors qu'ils n'avaient plus de bâtiment de ce type ou en oubliant de le placer.
C'est le plus gros travers de Deus, on joue beaucoup dans son coin, sans trop regarder les cartes des autres, et il est facile de se tromper.
Après j'ai toujours une impression mitigée à chaque partie de Deus, et si comme aujourd'hui la partie traîne un peu, je me lasse avant la fin, et je trouve que le jeu devient trop répétitif.

26/12/2014 - 1 partie
Une nouvelle patie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
Le hasard de la disposition et certains petits oublis nous ont conduit pour la première fois à terminer cette partie en ayant construit tous les temples, et non en ayant pillé tous les villages barbares.
Cela nous a permis de développer nos civilisations bien plus que d'habitude, et de densifier nos constructions.
C'est assez plaisant mais je dois tout de même reconnaître qu'il était temps que ça finisse. Quand la partie traîne un peu trop, les derniers tours ne sont guère passionnants.
Encore une fois j'ai apprécié cette partie, mais je reste un peu perplexe sur le jeu, et j'ai l'impression qu'il me faudra encore quelques partie pour pouvoir vraiment statuer sur Deus.

30/11/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 2 joueurs.
Les parties précédentes m'ont laissé des sensations un peu étranges et celle-ci n'arrangera décidemment pas les choses. Deus me laisse un sentiment d'inachevé, de faux jeu de civilisation. Il s'apparente plus à une course pour aller ramasser les PV sur les villages barbares avant les autres, et surtout avant que quelqu'un ait le temps de vraiment se développer.
J'apprécie pourtant beaucoup ces mécanismes, simples, fluides, mais offrants une certaine profondeur tactique et stratégique. Mais j'ai l'impression pour le moment que si quelqu'un part à l'assaut du militaire il sera très difficile à battre sans y aller nous-même.

16/11/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 2 joueurs.
Là j'ai été clairement déçu par cette partie. Mon adversaire est partie à fond sur les armées, ne construisant au final que 9 bâtiments, dont ses 5 armées. A la fin cela lui permettait de se déplacer, de prendre des PV sur un village barbare, de m'en voler et de gagner de l'argent.
De mon côté j'ai essayé de me diversifier plus, pour construire des temples, mais sans grand succès et je perd au final d'une quinzaine de points.

15/11/2014 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Le voilà enfin sur notre table le fameux Deus qui a déjà beaucoup fait parlé sur les forums. Ce jeu de civilisation qui n'en est pas vraiment un, mais plutôt un jeu de cartes et de combos, avec une dimension supplémentaire apportée par le plateau matérialisant les bâtiments construits.
Le jeu est vraiment simple dans ses principes, mais on ne sait pas bien où l'on va lors de cette première partie. C'est un peu le hasard des cartes qui pilote notre jeu, et nous avons tendance à renouveller nos cartes quand nous n'avons plus vraiment le choix.
La concurrence sur les terrains est rude et on se gène très rapidement. Nous avons cherché à nous étendre afin d'atteindre rapidement les villages barbares, plutôt qu'à densifier nos constructions.
Au final mon impression est assez bonne, mais sans enthousiasme, ayant l'impression d'avoir plus subit que réellement construit lors de cette partie. Et puis on joue trop chacun dans notre coin, sans pouvoir beaucoup influer sur le jeu des autres, ni même d'ailleurs vraiment s'en préoccuper.


Verdict


Complexité
57%
Matériel
72%
Règles
96%
Ambiance
48%
Originalité.
Les offrandes.

L'expansion prime sur la densification.
Fin de partie.