Trains

TRAINS

Jeu de

Hisashi Hayashi

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
45 mn
Edition  AEG  2013
 
Impact de la langue : peu

cartes - deck-building - train








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Trains est proposé dans une boîte carrée de format analogue à Dominion, mais un peu plus profonde permettant de ranger les cartes fournies et celles des futures extensions. Elle contient :

  • 1 plateau double face (Tokyo/Osaka), plié en 4,
  • 80 cubes rail (20 par couleur),
  • 4 marqueurs de score,
  • 30 marqueurs de gare, blancs,
  • 40 cartes de rangement, pour retrouver facilement les autres cartes dans la boîtes,
  • 31 cartes "randomizer" pour tirer au sort les cartes qui seront mises en jeu à chaque partie,
  • 500 cartes de 39 types.

Parmi les 39 types de cartes, seuls 16 seront utilisés à chaque partie, 8 prédéterminés et 8 tirés au sort avec le "randomizer". Les 8 types de cartes utilisés systématiquement sont : Express Train, Limited Express Train, Lay Rail, Station Expansion, Apartment, Tower, Skyscraper et Waste.
Ces cartes sont disposées au centre de la table (cf photo), de façon à être facilement visibles.

Chaque joueur prend 7 cartes Normal Train, 2 Lay Rails et 1 Station Expansion pour former son deck de départ d'où il pioche 5 cartes.
Les marqueurs de score sont placés sur le 0 de la piste de score. Avant de commencer la partie, chaque joueur doit placer 1 rail de sa couleur sur l'une des cases du plateau.


Déroulement d'une Partie

Trains se joue exactement comme Dominion. A son tour, un joueur joue les cartes de sa main devant lui. Il peut appliquer les actions décrites sur ces cartes, et utiliser leurs valeurs inscrites en haut à gauche pour acheter de nouvelles cartes parmi celles disponibles au centre de la table.
A la fin de son tour, le joueur place toutes les cartes qu'il a joué et acheté sur sa défausse, puis en repioche 5 nouvelles.
Lorsque sa pioche est vide, il mélange les cartes de sa défausse pour former une nouvelle pioche.

Les actions des cartes sont nombreuses, et souvent très similaires à celles proposées dans d'autres jeux du genre. La principale différence, vient de la possiblité de jouer sur le plateau où l'on étend notre réseau ferroviaire et l'on construit des gares.
Le réseau peut être étendu sur tous les types de cases, à l'exception des mers, mais un surcoût s'applique sur les fleuves, les montagnes, les villes et les cases bonus. Il en va de même si la case est déjà occupée par un adversaire ou par une gare.
La construction des gares est gratuite et s'effectue uniquement sur les villes. Certaines peuvent recevoir jusqu'à 3 gares.

Toutes ces constructions produisent des déchêts. En conséquence, le joueur doit piocher une carte "waste" qu'il ajoute à sa défausse. Ces cartes ont pour seule fonction de poluer le deck des joueurs. Heureusement, il est toujours possible de renoncer à jouer son tour pour défausser les cartes "waste" que l'on a en main.

La partie se termine immédiatement lorsqu'une des conditions suivante est remplie :

  • 4 piles de cartes sont épuisées (sans compter les "waste"),
  • Un joueur à construit tous ses rails,
  • Toutes les gares ont été construites.

Décompte final
Les joueurs ajoutent aux éventuels points qu'ils ont marqués en cours de partie :

  • 2, 4 ou 8 points pour les villes avec 1, 2 ou 3 gares faisant partie de leur réseau,
  • Les points de victoire des cases bonus atteintes,
  • Les points des cartes Apartment, Tower et Skycraper de leur deck.
Le joueur dont le score final est le plus élevé l'emporte.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 5

26/07/2014 - 2 parties
2 nouvelles parties à 4 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
Cette fois nous avons joué Tokyo et Osaka (les 2 côtés du plateau).
Le plaisir de jouer à Trains est toujours là, même si comme à Dominion, on a parfois l'impression de jouer un peu seul dans son coin. Heureusement que le plateau est là pour apporter un peu d'interaction, car sans lui ça tournerait au jeu pour autistes.
A 4 pourtant la concurrence pour les emplacements sur la carte est importante. Du coup les cartes déchets affluent encore plus vite (chaque fois que l'on construit sur une case occupée) et nos decks perdent beaucoup de leur efficacité à mesure que la partie avance. Nous avons encore pas mal de progrès à faire pour optimiser la gestion de nos decks...

20/07/2014 - 2 parties
2 nouvelles parties à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
Nous ne sommes pas de grands joueurs de deck-building et ça se sent dans nos parties. Nos deck sont loins d'être optimisés ce qui s'en resent particulièrement en fin de partie où les cartes inutiles remplissent nos mains et ralentissent le jeu.
Mais de par ses mécanismes, la variété des cartes, et la qualité des illustrations, Trains est un deck-building très agréable à jouer, au moins autant que Dominion.


21/06/2014 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Après avoir hésité à plusieurs reprise à me le procurer, j'ai fini par craquer pour Trains étant donné toutes les bonnes critiques qu'on trouve sur le jeu.
Sa parenté avec Dominion est évidente, à tel point que certaines cartes sont clairement des copies. On est pas dépaysé au moins, mais en même temps, on se demande si Trains est vraiment un nouveau jeu.
Le plateau nous a semblé être une bonne idée mais sous-exploitée.

A rejouer pour essayer de nouvelles cartes et de nouvelles stratégies, mais pour le moment, Ascension reste mon deck-building préféré.


Verdict

Après Dominion et ses combos à n'en plus finir, permettant à un joueur d'enchaîner les cartes, je n'avais pus envie d'entendre parler de deck-building. Je me suis donc éloigné de cette actualité durant quelques mois, laissant de côté, au moins dans un premier temps, toutes les sorties du genre.
J'y suis revenu progressivement, avec Arctic Scavengers qui montrait une autre voie, mais malheureusement un peu inachevé. C'est finalement Ascension qui m'a réconcilié avec ce type de jeu.

Avec Trains c'est un peu un retour aux sources. Les effets des cartes rappellent beaucoup celles de Dominion et une partie des points de victoire est obtenue de la même façon, par l'acquisition de cartes dont c'est la seule fonction... Une partie seulement, les autres devant s'acquérir sur le plateau. C'est la principale nouveauté de Trains, et sans être révolutionnaire, cela apporte un peu plus d'interaction ce qui n'est pas un luxe. Mais n'attendez pas de miracle non plus, la compétition sur le plateau reste assez limitée, n'imposant qu'un simple surcoût lorsque la case est déjà occupée.

L'autre nouveauté est le pourrissement progressif des decks des joueurs à cause des cartes waste. Dès que l'on construit quelque chose, un rail, une station, un bâtiment, on doit prendre une carte waste. Leur gestion est donc essentiel pour maintenir un tant soit peu d'efficacité à notre deck.
Les fins de parties ont d'ailleur souvent tendance à traîner un peu pour cette raison.


Un bon deck-building qui renouvelle un peu le genre, sans le révolutionner.



Interaction

Règles

Matériel


L'idée du plateau.
Les cartes "waste".
Certaines cartes sont des copies de celles de Dominion.
Le jeu sur plateau finalement limité.