Dominion

DOMINION

Jeu de

Donald X. Vaccarino

2 à 4 joueurs
à partir de 8 ans
30 mn
Edition  Filosofia  2008
 
Impact de la langue : oui

cartes - deck-building - médiéval
Dominion est le jeu d'Essen 2008, celui qui a fait l'unanimité parmi les visiteurs du salon. C'est un jeu de cartes qui propose d'enrichir son "deck" à mesure de la partie dans le but d'acheter des domaines, duchés et provinces qui vous rapporteront des points de victoire.






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Dominion est livré dans une grande boîte "carrée", de même format que Les Aventuriers du Rail. C'est un peu surprenant pour un jeu de cartes, même s'il y en a 500, mais en fait cela permet d'intégrer dans la boîte un plastique thermoformé adapté au rangement des cartes selon leur type (cf photo). La mise en place du jeu est ainsi grandement simplifiée.
Parmi les 500 cartes il y a :
  • 130 cartes trésor : 60 cuivre de valeur 1, 40 argent de valeur 2 et 30 or de valeur 3.
  • 48 cartes victoire : 24 domaine (1 pt), 12 duché (3 pts), 12 province (6 pts).
  • 252 cartes royaume réparties en
    • 10 cartes de chacun des types suivants : Atelier, Aventurier, Bibliothèque, Bûcheron, Bureaucrate, Cave, Chancelier, Chambre du conseil, Chapelle, Douves, Espion, Festin, Festival, Forge, Laboratoire, Marché, Milice, Mine, Prêteur sur gages, Rénovation, Salle du trône, Sorcière, Village, Voleur.
    • 12 cartes jardin
  • 30 cartes malédiction
  • 33 cartes préparation (cartes en plus)
  • 7 cartes vierges
Les joueurs commencent la partie avec chacun 7 cartes "cuivre" et 3 domaines, qu'ils mélangent et placent face caché devant eux pour constituer leurs decks de départ.
Pour chaque partie, on utilise toutes les cartes trésor, 8 ou 12 cartes victoire de chaque type, et de 0 à 30 cartes malédiction, selon le nombre de joueurs. Parmi les 25 type de cartes royaume, seuls 10 seront utilisés par partie.

Toutes ces cartes sont disposées sur la table de façon a être visible de tous, à raison d'une pile par type de cartes. Elles forment la réserve.

Déroulement d'une Partie

Les joueurs piochent chacun 5 cartes dans leur deck puis enchaînent les tours jusqu'à ce que la pile de cartes province soit épuisée, ou que ce soit le cas de 3 piles quelconques de la réserve.

A son tour, un joueur effectue dans l'ordre les 3 actions suivantes :
  1. Jouer une carte royaume et effectuer l'action qui y est décrite. Certaines permettent d'effectuer des actions ou des achats en plus, de piocher des cartes, ou encore de bénéficier d'argent supplémentaire pour la phase d'achat qui suit. D'autres de pénaliser ses adversaires en leur faisant défausser des cartes, ou en leur donnant une malédiction. Tous ces effets et bien d'autres encore sont décrits sur les cartes.

  2. Acheter une carte de la réserve. Il peut s'agir d'une carte royaume, trésor, victoire ou malédiction. Elle est payée en cartes trésor, et avec les éventuels bonus apportés par la/les carte(s) action jouée(s) précédemment.
    Les cartes achetées sont placées dans la défausse.

  3. Défausser ses cartes et refaire sa main. Toutes les cartes jouées au cours de ce tour, ainsi que les cartes encore en main son défaussées. Puis le joueur en pioche 5 nouvelles dans son deck.
Lorsque le deck d'un joueur est vide alors que celui-ci devrait piocher une carte, il mélange sa défausse pour se constituer son nouveau deck, qui intègre maintenant les nouvelles cartes achetées.

Parties jouées : 23
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Dominion"

Verdict

Méfiez-vous de Dominion, c'est un jeu trompeur.

Trompeur car avec la multitude de cartes royaume il est tentant d'alourdir son deck, et ce n'est pas souvent une bonne solution.

Trompeur car ce n'est pas parce qu'il y a 25 cartes royaume différentes que le jeu est riche. Les possiblités sont nombreuses, mais les effets de certaines cartes sont très similaires, et l'intérêt de chacune est très variable et surtout très dépendant des autres cartes royaume sélectionnées pour la partie. Un mauvais choix de cartes peut parfaitement conduire à une partie ennuyeuse, tirant en longueur.

Trompeur enfin, car on y élabore vite des tactiques "de la mort" que l'on joue sans réfléchir, ni observer ce que font nos adversaires, et dont l'efficacité sera mise à mal face à de nouveaux joueurs. Savoir s'adapter en fonction des choix des autres sera bien plus intéressant et gratifiant pour tous.
C'est un peu le travers habituel de ce type de jeux, et la raison pour laquelle d'ailleurs je ne les apprécie habituellement que très modérément.

Mais la force de Dominion, en plus de l'originalité du mécanisme de construction de deck, est dans sa simplicité, qui le rend abordable pour le plus grand nombre. Il n'y a pas des dizaines de cartes à connaître, et on peut parfaitement y prendre plaisir dès les premières parties, à l'inverse d'un Race for the Galaxy par exemple.
Par contre, sa durée de vie n'est pas comparable, car une fois les différentes cartes royaume découvertes, à moins d'être passionné par la recherche des meilleures "combos", l'enthousiasme a tendance à retomber. La disponiblité de nouvelles boîtes avec d'autres cartes royaume permet alors de renouveler un peu plus les parties, mais au prix d'un investissement supplémentaire.

Un jeu de cartes original et accessible.



Interaction

Règles

Matériel


Originalité de la construction du deck
Rapidité de jeu
Aussi bon à 2 qu'à 4
Peu d'interaction
Les combos