Ascension : Des âmes déchaînées

ASCENSION

DES ÂMES DÉCHAÎNÉES

Jeu de

Justin Gary
John Fiorillo

1 à 4 joueurs
à partir de 14 ans
30 mn
Edition  Marabunta  2012
 
Impact de la langue : oui

cartes - deck-building - fantastique
Depuis le succès de Dominion les jeux de "Deck-building" se multiplient, chacun essayant d'apporter quelque chose de nouveau.








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Ascension, des âmes déchaînées est proposé dans une boîte rectangulaire de format inhabituel (un peu plus long et profond que Caylus, mais un peu moins large). La boîte est en carton particulièrement rigide et toilée.
Elle contient le matériel suivant :
  • 1 grand plateau de jeu, plié en 4,
  • 50 cristaux (25 blancs de valeur 1 et 25 rouges de valeur 5),
  • 200 cartes :
    • 4 paquets de départ composés chacun de 8 apprentis et 2 milices,
    • 59 cartes de base (1 cultiste, 6 fanatiques, 26 mystiques, 26 infanteries lourdes),
    • 101 autres cartes formant la pioche.
Le plateau de jeu n'est là que pour indiquer la façon dont les cartes doivent être mises en place :
  • Les cartes de base sur le côté accessibles en permanence,
  • La pioche à l'oposée, avec à côté la défausse appelées ici "Le néant",
  • La ligne centrale de 6 cartes venant de la pioche.
Il reste un emplacement au-dessus de la ligne centrale pour les cartes événement et une zone pour stocker les cristaux. On place une valeur de 30 points par joueur dans cette zone.

Chaque joueur reçoit son paquet de départ de 10 cartes dont il en pioche 5.

Déroulement d'une Partie

Ascension est un jeu de deck-building, comme Dominion ou encore Arctic Scavengers. Il reprend les mêmes mécanismes de base qui constituent le tour de jeu :
  1. Jouer des cartes de sa main, pour gagner des runes, de la force et de l'honneur.
  2. Placer toutes les cartes venant d'être jouées et le reste de sa main dans sa défausse.
  3. Piocher 5 nouvelles cartes.
  • Les runes permettent de recruter des héros et d'acquérir des artefacts.
  • La force permet de combattre les monstres.
  • L'honneur correspond aux points de victoire.
Contrairement aux autres deck-building les cartes qu'il est possible d'acquérir ne sont pas toutes disponibles en permanence. C'est le cas seulement pour les cartes de base (mystiques, infanteries lourdes, fanatiques et cultiste). Les autres sont limitées à la ligne centrale qui est renouvelée à mesure que les cartes sont prises. Cela permet d'avoir une plus grande diversité des cartes sans extension.

L'autre nouveauté importante vient de ce que certaines cartes (les monstres) ne sont pas destinées à être recrutées mais combattues afin de remporter des points d'honneur, puis bannies dans le néant.

Les points d'honneur remportés lors des combats sont matérialisés par les cristaux que prennent les joueurs sur le plateau. Lorsque le stock est épuisé, la partie prend fin à la fin du tour.

A leur total de points en cristaux les joueurs ajoutent les points d'honneur figurant sur les cartes de leur deck. Le joueur dont le total est le plus élevé gagne la partie.

Extension "Des héros immortels"

La première extension disponible en français pour Ascension est celle qui permet de jouer à 6 avec le jeu de base ou à 2 sans.
Elle contient 184 cartes et 30 cristaux d'honneur.
Cette extension apporte principalement les Gemmes d'Âmes, qui introduisent une petite part de hasard supplémentaire, mais sans que cela dénature le jeu.
Elle introduit également la notion de "Trophée continue" pour certains monstres et elle nous a d'ailleurs semblé rehausser l'intérêt des combats.
Par contre, 184 cartes de plus, c'est beaucoup et les combos deviennent plus difficiles à exploiter efficacement.

Parties jouées : 11
Parties commentées : 6

24/12/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs, dont un qui découvrait le jeu.
Reprise en main rapide et sans trop de soucis après un parcours rapide de la règle. Nous avons même joué avec l'extension "Des héros immortels" qui introduit les gemmes d'âmes et surtout m'avait semblé ré-équilibrer un peu les différentes stratégies possibles.
Malheureusement nous avons été un peu long et nous avons du terminer la partie à 3 seulement. Heureusement il est facile d'effectuer ce genre d'ajustement avec Ascension.
En ce qui me concerne, j'ai eu grand plaisir à y rejouer, et j'espère vraiment que nous y reviendrons plus régulièrement.

08/03/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
Nous ne jouons pas assez régulièrement à Ascension et cela se ressent dans l'optimisation de nos choix, mais malgré tout nous le ressortons de temps en temps, pour le plaisir.
Il reste mon jeu de deck-building préféré à ce jour, que ce soit avec ou sans l'extension. Je ne m'en lasse pas, et j'aimerais y jouer plus souvent.

25/01/2015 - 2 parties
Deux nouvelles parties à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
Voilà plusieurs mois que j'ai envie de revenir sur Ascension, le deck-building qui m'a redonné goût à ce type de jeux.
Pour l'occasion nous avons joué la jeu de base, sans aucune extension. Ca nous a permis de retrouver plus facilement quelques combos.
Résultat : le plaisir est toujours bien là. Le jeu tourne bien, et vite. Certes on joue un peu dans son coin, comme dans la plupart des jeux de deck-building, mais pas totalement. Mais surtout la variété des cartes apporte un renouvellement très agréable du jeu, à la fois en cours de partie, et au fil des parties.
Le meilleur deck-building auquel j'ai joué à ce jour.

01/03/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs connaissant déjà tous le jeu. Il s'agissait de notre première partie de l'année, mais j'espère bien que ce ne sera pas la dernière tant j'apprécie ce jeu de deck-building. Il nous a fallu 2 ou 3 tours de table pour nous remettre dans le bain, mais après le jeu a tourné sans le moindre problème. La partie a juste été un peu plus longue que d'habitude, le temps de redécouvrir les cartes.
Nous avons joué le jeu de base avec sa première extension, "Des héros immortels", qui apporte de nouveaux héros, de nouveaux monstres et les gemmes d'âmes.

10/11/2013 - 1 partie
Une nouvelle partie à 6 joueurs, dont 4 qui découvraient le jeu.
Nous avons cette fois ajouté l'extension "Des Héros Immortels" afin de pouvoir jouer à 6.
Après quelques mois sans avoir joué à Ascension, j'avoue que j'appréhendais un peu de m'y replonger, ayant peur d'oublier des détails. Et bien j'avais tord, ce fut un vrai plaisir que de se replonger dans cet excellent jeu, et d'autant plus avec l'extension. Elle ne révolutionne pas le jeu, mais apporte un peu plus de renouvellement, ce qui n'est pas désagréable avec ce type de jeu.
A 6 joueurs notre partie a duré de façon excessive (près de 3h), mais le jeu tourne vraiment bien et me renforce dans mon opinion très favorable le concernant.


Verdict

Je m'étais un peu éloigné des jeux de "deck-building" suite à des parties de Dominion contre des joueurs plus expérimentés, qui n'ont fait que dérouler leurs combos mécaniquement, tout au long de la partie. J'ai donc préféré découvrir de nouveaux jeux avec de nouveaux mécanismes.
Et puis, à force de lire des éloges sur lui, j'ai fini par craquer pour Ascension qui renouvelle bien le genre et dont je ne me lasse pas.
J'étais pourtant assez rebuté par ses graphismes très typés, mais après quelques parties je m'y suis complètement habitué. Ils contribuent à l'atmosphère particulière dans laquelle nous plonge Ascension et au plaisir que je prends lors de chaque partie.

La grande nouveauté du jeu est d'avoir renoncé au principe consistant à choisir un échantillon de cartes, souvent une dizaine, qui seront disponibles pour la partie. Ce système, utilisé notamment dans Dominion, Arctic Scavengers et Trains, facilite la réalisations de combinaisons et donc le jeu mécanique.
Avec Ascension, les cartes sont bien plus variées, elles sont toutes mélangées et vont alimenter tout au long de la partie la ligne centrale où seules 6 seront disponibles à l'achat ou au combat.
Ça introduit une part de hasard, les cartes disponibles variant d'un joueur à l'autre, mais oblige à adapter sa stratégie en permanence. Le jeu devient plus réfléchi et moins mécanique, tout en gardant son dynamisme, le nombre de possibilités restant limité à chaque tour.

Le combat est l'autre nouveauté proposée par Ascension. C'est un peu comme une seconde monnaie pour acheter des cartes sauf que celles-là ne sont pas conservées dans nos decks, mais immédiatement échangées contre des points de victoire.
Cela permet de varier le jeu en offrant une autre stratégie, même si avec le jeu de base seul, elle nous a semblé un peu faible. Avec l'extension "Des Héros Immortels" par contre, l'équilibre semble meilleur et nous l'avons même vu gagner.

Comme pour tous les deck-building, le jeu gagne à être pratiqué régulièrement afin de se familiariser avec les cartes et les possibilités qu'elles offrent, mais la différence entre joueurs expérimentés et novices sera bien moins criante qu'avec d'autres jeux du genre.

Enfin, les extensions et autres boîtes de base sont déjà très nombreuses. Elles peuvent être jouées séparément ou combinées à loisir les unes avec les autres. Elles apportent à chaque fois de nouvelles spécificités qui ne sont pas uniquement d'ordre cosmétique. Avec "Des Héros Immortels" ce sont les gemmes d'âmes, avec "La Renaissance de Vigil", les éclats d'énergie, avec "La Vengeance des Ténèbres", les transformations de héros.
Attention toutefois à ne pas regrouper trop de cartes ensemble et d'ainsi perdre une grande partie de l'intérêt du jeu.

Vous aurez compris que je suis tombé complètement sous le charme d'Ascension qui est pour moi le meilleur jeu de deck-building que j'ai essayé à ce jour.


Le meilleur jeu de deck-building que j'ai testé à ce jour.



Interaction

Règles

Matériel


- Simple.
- La ligne centrale.
- La qualité du matériel
- Les graphismes peuvent rebuter.
- Beaucoup de cartes lorsqu'on joue avec les extensions.