Carthago : Merchants & Guilds

CARTHAGO

MERCHANTS & GUILDS

Jeu de

Bernd Eisenstein
Ralph Bienert

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
90 mn
Edition  Iron Games  2017
   
Impact de la langue : non

bateau - cartes - commerce












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Carthago est proposé dans une petite boîte rectangulaire de format proche de celles de la gamme des petites boîtes d'Alea (Alea Iacta Est, La Isla, Augsburg 1520). Elle contient :

  • 6 plateaux principaux :
    • Une roue d'actions,
    • Un quai de commerce,
    • Un quai de bateaux de guerre,
    • Un plateau Marché,
    • Un petit plateau de décennies,
    • Un Hôtel de ville,
  • 75 cartes Commerce,
  • 30 cartes Bateau,
  • 2 marqueurs de guilde,
  • 2 marqueurs pour les piste de décennie et de manche,
  • 9 tuiles de réussite,
  • 1 tuile de premier jouer faisant également indicateur de manche,
  • Par couleur de joueur :
    • 1 plateau de résidence,
    • 11 disques d'influence,
    • 1 disque d'action,
    • 7 cartes de base.

Les 6 plateaux principaux sont installés au centre la table. La longueur du quai est adapté au nombre de joueurs. On révèle ensuite autant de cartes bateau qu'il y a de place sur le quai, puis 2 supplémentaires, placées en bout de quai.
6 tuiles décennie sont tirées au sort (2 de chaque décennie) et placées en face du plateau décennie. Les 2 marqueurs de guilde sont placés aléatoirement sur 2 des 5 cases du plateau d'actions.
On révèle 5 carte Commerce qui sont placés à côté du plateau Marché.

Chaque joueur reçoit l'ensemble du matériel de sa couleur. Il place 8 disques d'influence sur les 7 cases circulaire de sa résidence (2 sur la dernière case). Les 3 disques restants sont disponible à côté de la résidence. Enfin, il reçoit 3 carte Commerce.


Déroulement d'une Partie

Une partie se joue en 3 décennies, chacun composées de 2 phases :

  1. Mise en place (2e et 3e décennie seulement)
  2. 5 tours d'action
Pour effectuer une action, un joueur doit payer une carte comportant l'icône de cette action.
Les actions possibles sont :
  • Marché
  • Prendre une des cartes du marché, puis échanger une carte du marché avec une carte de notre main. Retourner face visible l'une de nos cartes bateau.

  • Résidence
  • Payer les ressources demandées pour libérer un emplacement contenant 1 ou plusieurs disques d'influence.

  • Quai de commerce
  • A jouter un disque d'influence sur un emplacement disponible en face de l'un des quais.

  • Quai des bateaux de guerre
  • A jouter un disque d'influence en face de l'un des 2 quais inoccupés.

  • Livraison portuaire
  • Elle peut s'effectuer à la fois dans le port de commerce et dans le port des bateaux de guerre.
    • Livraison dans un port de commerce
      Cela consiste à payer la ressource indiquée sur une carte bateau se trouvant en face de l'un des quais sur lesquels se trouve nos marqueurs d'influence. On prend alors la carte bateau devant soi et on pioche des cartes de commerce jusqu'à ce que leur valeur totale soit supérieure ou égale à la valeur du bateau.
    • Livraison dans le port des bateaux de guerre
      Cette fois peu importe la ressource utilisée pour payer, le premier bateau de la pioche est révélé. Si sa force est inférieure ou égale à la force du joueur (indiquée sur la résidence) le combat est gagné. Le joueur gagne des cartes commerce jusqu'à atteindre ou dépasser la valeur du bateau, puis prend la carte bateau et la place face cachée devant lui.
      Si la force du joueur est insuffisante, le combat est perdu et le bateau remis sous la pioche. Le joueur gagne tout de même une carte commerce.
      Enfin, quel que soit l'issue du combat, le joueur peut placer un disque d'influence sur une tuile de réussite de la décennie en cours, en payant le coût indiqué sur la case.
    • Dans les 2 cas, les disques d'influence sont récupérés.

En haut à gauche des cartes (de base et de commerce) figure une icône représentant l'action permise par la carte. Les cartes de commerce disposent en plus d'une icône de ressource et d'une valeur. Ainsi les carte de base ne peuvent être utilisées que pour effectuer une action, alors que les carte de commerce vont également servir de paiement, que ce soit en ressources ou en argent.

Sur les cartes bateau figurent leur valeur, la ressource à livrer au port de commerce pour se l'approprier, sa force, ainsi qu'un pouvoir spécial. Lorsque ce pouvoir est utilisé, la carte est retournée face cachée. Pour être de nouveau utilisable, le joueur devra la retourner face visible lors de l'étape 3 de l'action Marché.

Actions de guilde
Lorsqu'il y a un marqueur de guilde sur une case correspondant à l'action d'un joueur, celui-ci peut réaliser une action de guilde. Cela consiste à acheter une place sur l'un des plateau de décennie de la décennie en cours, ou à l'hôtel de ville.
La marqueur de guilde est ensuite déplacé vers la prochaine case action sans marqueur de guilde.

Fin de partie
A la fin de la 3e décennie, on procède au décompte :

  • des points de réussite, selon les indication des tuiles réussite sur lesquels les joueurs sont placées.
  • des points liés aux bateau et aux sièges de guilde. Pour cela on multiplie simplement le nombre de nos bateaux par le nombre de sièges gagnés (à l'hôtel de ville + ans notre résidence).
Le joueur totalisant le plus grand nombre de points de victoire l'emporte.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 2

28/07/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
Cette fois je prends soin de ne pas être à cours de cartes afin de me garantir suffisamment de possibilités de jeu. Mais même si je parviens à remporter de nombreux bateaux, je ne parviens pas à gagner suffisamment de sièges à la guilde pour faire décoller mon score. Et malgré quelques points sur les tuiles de réussites, cela ne suffira pas pour disputer la victoire. Quand à celui qui découvrait le jeu, il termine bon dernier.
Malgré ses mécanismes simples Carthago n'est pas facile d'accès, car ils sont inhabituels. Et même si la plupart d'entre eux sont bien trouvés, le jeu laisse une sensation assez mécanique où le hasard reste très présent qui ne nous a pas vraiment emballé.

22/07/2018 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
La prise en main de Carthago est assez délicate. Non pas que le jeu soit complexe, mais les mécanismes sont originaux et pas toujours très intuitifs. Il faut donc un peu de temps pour se familiariser avec, et sans doute quelques parties de plus pour commencer à optimiser notre jeu et maximiser nos points de victoire.
Nous avons été 2 à vouloir optimiser un peu trop nos livraisons de marchandises aux ports, et du coup cela nous a plutôt ralenti, à cause du manque de carte pour réaliser et/ou payer nos actions. Pendant ce temps le 3e qui s’est contenté du port de commerce peut se développer sans soucis et l’emportera nettement.
Notre première impression aura été plutôt bonne, mais sans doute pas encore autant qu’espéré.


Verdict

Carthago est avant tout un jeu de cartes. A part celles de départ dont la seule fonction est de nous permettre de réaliser les actions de bases prévues par le jeu, les autres ont une triple fonction particulièrement bien pensée. En plus de carte d'action, elles servent aussi de monnaie et de ressources. L'idée est plutôt bonne, même si elle paraît ici un peu sous exploitée. Car si le type de ressource est important pour retirer des jetons sur notre plateau et livrer dans un port de commerce, ce sont surtout les actions qui vont nous contraindre sur le choix de nos cartes. En effet, rien ne sert de collecter des ressources si l'action permettant de les dépenser nous est inaccessible.

On se retrouve trop souvent soumis aux aléas du hasard, or pour un jeu plutôt exigeant c'est un peu déroutant. Il est omniprésent lors de la pioche de nos gains et de la livraison dans le port des bateaux de guerre, et souvent déterminant.
Et pour échanger une carte contre une autre au marché, il est indispensable qu'il nous reste la carte action correspondante... C'est un peu dommage de ne pas avoir plus facilement accès à cette action qui a justement pour vocation de limiter le poids du hasard.

C'est pourquoi malgré de bonnes idées, Carthago ne nous a pas pas vraiment convaincu. il est trop mécanique et pas assez ludique. Et puis la qualité générale de cette édition ne nous a pas franchement donné envie d'insister plus au regard de la piètre qualité du matériel.





Interaction

Règles

Matériel


Originalité des mécanismes
Les cartes à usages multiples.
Matériel un peu léger
Jeu très mécanique