Marco Polo II : Im Auftrag des Khan

MARCO POLO II

IM AUFTRAG DES KHAN

Jeu de

Simone Luciani
Daniele Tascini

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
60 à 120 mn
Edition  Hans im Glück  2019
 
Impact de la langue : non

dés - gestion - placement














DescriptionParties

Présentation du Jeu

Le jeu est proposé dans une boîte rectangulaire de format identique à celle du 1er Marco Polo. Elle contient :

  • 1 grand plateau de jeu, plié en 6, avec sur la partie supérieure une carte et sur la partie inférieure une zone regroupant les actions disponibles pour tous.
  • 1 marqueur de premier joueur, en forme de sablier,
  • 4 plateaux individuels,
  • 7 bonus de cité,
  • 7 tuiles personnage,
  • 10 tuiles bonus de poste-avancé,
  • 16 contrats de guildes (4 de chaque type),
  • 18 tuiles d’offre,
  • 7 contrats de départ (bleus),
  • 42 contrats (rouges),
  • 68 pièces de monnaie de 1, 5 et 10,
  • 4 cartes 50/100 points,
  • 14 cartes objectif,
  • 25 cartes Cité,
  • 18 ors,
  • 18 tissus,
  • 19 poivres,
  • 26 Jade (peut remplacer l’or et les chameaux),
  • 26 Chameaux,
  • 12 figurines (3 par couleur de joueur),
  • 26 dés (5 par couleur de joueur + 6 noirs),
  • 44 Comptoirs (11 par couleur de joueur),
  • 4 aides de jeu.
Les différentes tuiles et 8 cartes Cité sont mis en place sur le plateau avec les dés noirs. Les tuiles de contrats de guildes sont disposées à proximité.

Les joueurs prennent chacun 1 plateau individuel et l’ensemble du matériel de leur couleur. Ils placent 1 pion à Beijing et 1 sur le 50 de la piste de score (qui fait également office de 0).
Ils reçoivent 8 pièces, 3 chameaux, 1 contrat de départ, 3 objectifs mais n’en conserveront qu’un. Enfin, ils choisissent l’un des personnages dont ils bénéficieront des pouvoirs tout au long de la partie.


Déroulement d'une Partie

Une partie de Marco Polo II se joue en 5 manches. Au début de chacune d’elles, les joueurs lancent leurs dés, puis à tour de rôle chacun doit :

  • Choisir au moins l’un de ses dés et le placer sur une case d’action (payer le coût éventuel) et la réaliser immédiatement.
  • Effectuer des actions bonus avant et/ou après son action principale.
Les emplacements de dé de couleur brune, ne peuvent être occupés que par un seul joueur, alors que les emplacements de couleur bleue peuvent l'être par plusieurs. Dans ce cas, le joueur doit payer une somme égale à la valeur de son dé le plus faible qui est également celui qui détermine l'ampleur avec laquelle il effectura l'action.

Comme pour le premier Marco Polo, les emplacements d’action permettent de collecter des ressources, de l’argent, des chameaux, ou encore de se déplacer sur la carte. Mais la collecte est limitée et requière le plus souvent de passer par une nouvelle ressource intermédiaire, le jade, qui pourra être converti en d’autres ressources.

Les guildes sont la véritable nouveauté par rapport à la version précédente. Il suffit de placer 2 dés sur l’emplacement d’action dédié pour obtenir une tuile de guilde. Il y en a 4 différentes et chaque joueur ne peut détenir qu’un exemplaire de chaque.
Ces tuiles pourront être améliorées, au travers d’une action bonus, en payant les éléments indiqués dessus. Cela permet de gagner un bonus immédiatement et à chaque début de manche. Mais surtout, pour parcourir certains chemins il est nécessaire de posséder la tuile d'une guilde bien spécifique.

Comme dans le précédent volet nous avons principalement 2 sources de points de victoire. Les contrats qui nécessitent des ressources et les comptoirs construits dans les différentes cités du plateau. Cependant les 2 systèmes ont été profondément revus.

  • Les tuiles contrats ne sont disponibles que dans certaines villes. Un joueur ne pourra y accéder que s'il y possède un comptoir.

  • Les villes du plateau possèdent chacune un blason. Il en existe 9 différents. En fin de partie des points sont attribués pour le nombre de villes avec des blasons différents dans lesquelles nous avons un comptoir.
    De plus les objectifs de fin de partie, certaines tuiles contrats et la guilde des fermiers (en version améliorée) permettent de gagner également des blasons virtuels (les "+1"). Ils augmentent d'autant le nombre de blasons différents et font donc grimper les points gagnés.
A ces points s'ajouteront ceux pour :
  • les 2 joueurs ayant remplis le plus de contrats,
  • certains objectifs,
  • les marchandises restantes,
  • l'argent.
Le joueur totalisant au final le plus de points gagne la partie.

Parties jouées : 6
Parties commentées : 5

14/12/2019 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Finalement parmi les nouveautés que nous avons testé jusqu’ici, c’est avec Maracaibo le jeu qui nous a le plus convaincu. Et il présente l’avantage, par rapport à Maracaibo, d’être plus rapide à installer et jouer.
Étant donné les objectifs que j’ai reçu en début de partie, je décide de jouer de façon complètement différente aujourd’hui, histoire d'éprouver un peu les nouveautés de Marco Polo II. Je focalise sur les tuiles de contrats de guilde (j'ai 17 pts à prendre sur mon objectif) et je voyage peu. Je profite toutefois de quelques actions avantageuses de certaines cités et surtout de l’effet de mon personnage. Cela me permet de réaliser de nombreux contrats (plus que mes adversaires) qui viendront compléter mon score.
J’échoue malgré tout à 1 point du vainqueur. Il a joué beaucoup plus le voyage, un peu les contrats et quasiment pas les guildes. Une stratégie opposée à la mienne et qui finalement l’aura conduit quasiment au même résultat. Comme quoi le jeu semble plutôt bien équilibré. Et surtout, après 5 parties il nous motive toujours.

01/12/2019 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Même si on reste partagé, il faut reconnaître qu’il tourne bien ce nouveau volet de Marco Polo... Il est facile à sortir et les parties restent raisonnables (moins de 2h).
Comme on commence à mieux connaître le jeu, nos optimisations s’affinent et les parties deviennent plus tendues, un détail pouvant suffire pour faire la différence.
Aujourd’hui je délaisse un peu les contrats, j’en ferai 4 et mes adversaires 5 (zut !) et je focalise sur les blasons et les « +1 » afin de maximiser mes points en fin de partie. Je parviendrai à 12 blasons différents qui me rapporteront donc 32 points, un record du haut de nos 4 parties, mais ce ne sera pas suffisant pour l’emporter.

30/11/2019 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvre le jeu.
Les nouveautés proposées par Marco Polo II nous ont laissé un peu dubitatif lors de nos parties de découverte. Nous revenons donc dessus 1 semaine plus tard pour essayer d'approfondir notre jugement, mais le résultat sera à peu près le même. Le jeu est un peu plus abstrait du fait des multiples conversions à réaliser et du système de score, mais il fonctionne bien. Nous avons d’ailleurs tous bien aimé notre partie. Mais on reste partagé sur la nécessité d’avoir fait un nouveau jeu qui apporte des sensations si proche de l’original.
Ce soir j’ai choisi "Mailin et Tian Chin", qui m'ont permis d'avoir 2 pions à déplacer sur la carte. Mais je les ai vraiment mal joué. Je rate l’un de mes objectifs et donc 2 « +1 » en fin de partie pour les blasons différents. Je serais sauvé par les contrats, mais pas assez pour la victoire.

24/11/2019 - 2 parties
Deux parties de découverte à 3 joueurs.
Auf den Spuren von Marco polo fait partie des jeux que nous apprécions beaucoup. Après quelques extensions, voici donc un second volet qui en reprend les grands principes en y apportant quelques nouveautés.
Comme dans le premier volet, nous aurons donc à récupérer des ressources (poivre, tissu et or) pour remplir des contrats, et parcourir la carte représentée sur le plateau afin d’y placer nos comptoirs. Mais pour parvenir à nos fins, les actions ne seront plus tout à fait les mêmes et une nouvelle ressource fait son apparition : le jade. Celle-ci peut remplacer l’or et les chameaux, mais surtout elle permet de réaliser des conversions contre les autres ressources. Cela rajoute des possibilités qui rendent le jeu un peu moins lisible, donc moins facile d’accès.
En ce qui concerne la collecte des points de victoire, on retrouve les contrats, mais ils sont maintenant disponibles sur certaines villes de la carte. Il faut donc préalablement y construire un comptoir pour en prendre. Un nouveau décompte fait son apparition pour les comptoirs dans des villes avec des blasons différents. Un système classique même s'il est quelque peu artificiel, et qui peut rapporter très gros.
Les objectifs de fin de partie ont également été revus et portent justement sur ces blasons, ainsi que sur les contrats de guildes (la "grosse nouveauté"). Ils nous ont paru moins contraignant que les objectifs du 1er jeu, et plus artificiels.
Bref, Marco Polo II nous a donné le sentiment de jouer presque au même jeu mais différemment, sans que cela nous paraissent ni vraiment meilleur ni vraiment moins bon. C'est moins lisible et épuré, mais ça marche tout de même aussi bien. Les fans du premier volet vont adorer. Pour les autres, son achat n'est pas indispensable.


Verdict

Après les personnages supplémentaires et extensions diverses pour le premier jeu, voici donc un nouveau jeu complet. C’est assez particulier comme démarche car le jeu reprend évidemment le principe du premier, mais il doit également essayer de s’en démarquer suffisamment pour justifier son achat. Et finalement le résultat est assez réussi puisqu’on a vraiment le sentiment de jouer à un jeu à la fois proche et différent. Peut-être pas assez différent, pour justifier cet achat, mais si vous êtes vraiment fan du premier, pourquoi pas.
D’ailleurs malgré son côté déjà-vu nous avons pris plaisir à jouer et rejouer à ce Marco Polo II. Les mécanismes sont bons, et le jeu fluide. Mais avec le temps, je ne pense pas qu’il supplantera la première version, plus épurée.

La première nouveauté est l'ajout d'une nouvelle ressource, le jade. Elle sert essentiellement d’intermédiaire pour ensuite être convertie en or, tissu, poivre, chameau et argent. Cette étape artificielle ouvre quelques possibilités, mais rajoute surtout des étapes dans notre collecte.
L'autre grosse nouveauté, la plus discutable à mes yeux, est la présence de guildes qui semblent très artificielles et mal intégrées. On peut d'ailleurs jouer en les ignorant, mais cela nous interdit alors certains chemins et peut singulièrement compliquer notre voyage sur la carte.

Le reste est par contre plutôt bienvenu, que ce soit les contrats qui ne sont disponibles que dans certaines cités et non plus pour tous dans la zone d'action au bas du plateau, ou encore l’idée des blasons dans les ville. Même si le décompte qui s'en suit est assez artificiel, il s'intègre très bien avec le principe du voyage et avec l’idée des « +1 ».


Marco Polo revu par ses auteurs pour être un peu plus "gamer"



Interaction

Règles

Matériel


Marco Polo, mais pas tout à fait.
Les blasons
Pas assez de nouveautés pour être indispensable.
La côté abstrait des décomptes.