Doodle City

DOODLE CITY

Jeu de

Eilif Svensson
Kristian A. Østby

1 à 6 joueurs
à partir de 8 ans
30 mn
Edition  Aporta Games  2014
  
Impact de la langue : non

dessin - dés






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Doodle City est proposé dans une petite boîte carrée, de 14 cm de côté. Elle contient :

  • Un bloc de 100 feuilles toutes identiques sur lesquelles figure une représentation de Doodle City, découpée en 25 cases (5x5) :
    • 5 cases Maison;
    • 5 cases Hotel;
    • 7 cases Magasin;
    • 8 cases Taxi;
    En haut de chaque colonne on trouve un dé bleu, et à gauche de chaque ligne un dé blanc. En bas, il y a 7 arbres, et sur la droite un tableau de score.
  • 7 dés blancs à 6 faces;
  • 1 dé bleu à 6 faces.

Chaque joueur prend une feuille et un crayon.
Avant de commencer la partie, il faut déterminer la forme des 5 routes de départ qui traversent les cases Maison.
Pour chaque case un joueur va donc lancer le dé bleu et tout les joueurs vont tracer la route correspondante (tous la même).

Pour le reste de la partie, on utilise le dé bleu et 1 dé blanc de plus que de joueurs.


Déroulement d'une Partie

Le premier joueur lance l'ensemble des dés.
Dans l'ordre du tour, les joueurs prennent chacun l'un des dés blancs et tracent sur leur feuille une route sur la case située sur la ligne correspondante, dans la colonne définie par le dé bleu.
La route peut être une ligne droite, verticale ou horizontale, ou une courbe (cf photos). Elle peut très bien n'être connectée à aucune autre route pour le moment.

Cas particuliers

  • Si la case sélectionnée est une case Maison, au lieu de tracer une route, on coche une maison.
  • Si les dés disponibles ne vous permettent pas de dessiner (case maison remplie, case où il y a déjà une route), alors vous devez cocher un arbre au bas de la feuille.
  • Un dé bleu de valeur 6 permet de choisir librement la colonne.
  • Un dé blanc de valeur 6 oblige à cocher un arbre.

Décomptes
Lorsqu'on dessine une route sur un immeuble ou un magasin, on marque les points correspondants, dans le tableau de score sur la droite de la feuille. Ces points dépendent de la longueur de la route ou des cases qu'elle traverse.

  • Magasin = Nombre de maisons cochées sur les cases parcourues par la route.
  • Hôtel = Longueur de la route.

La partie s'achève lorsqu'un joueur...

  • marque le score maximal de 15 points pour un hôtel.
  • marque le score maximal de 10 points (+10 de bonus) pour un magasin.
  • coche son dernier arbre.
Aux points déjà marqués on ajoute 4 points par taxi connecté à au moins un autre taxi.
Enfin le joueur ayant coché le moins d'arbres gagne un bonus de 4 points, alors que celui qui en a coché le plus perd 4 points.
Le joueur ayant le score final le plus élevé remporte la partie.

Parties jouées : 8
Parties commentées : 8

15/03/2015 - 2 parties
Deux nouvelles parties à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
Après les longues heures de réflexion passées sur Alchemists, nous finissons la soirée avec du bien plus léger et bien plus rapide.
Nous ne sommes pas encore lassé de ce petit jeu de dés, bien au contraire. Au fil des parties on a envie d'essayer de mieux choisir nos routes et le moment de scorer. Comme quoi, bien que le hasard soit présent, il ne fait pas tout, loin s'en faut.

07/03/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 6 joueurs, dont 4 qui découvraient le jeu.
Avec tous ces dés au centre de la table, la première réaction de ceux qui découvrent le jeu est de penser qu'il est totalement aléatoire. Mais une fois la règle expliquée, ils se rendent compte qu'il va falloir réfléchir à ce qu'ils font. Et après quelques tours de jeu les choix ne sont plus si faciles.
A 6 le jeu fonctionne aussi bien que dans les autres configurations. On lance plus de dés donc les premiers joueurs ont plus de choix, ce qui permet d'optimiser un peu plus son réseau.
Au final, tout le monde semble avoir apprécié l'originalité, même si ce n'est pas notre type de jeu privilégié.

26/12/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
On aurait pu penser que Doodle City sortirait plutôt avec des enfants, et bien il n'en est rien. C'est entre adultes qu'il a jusqu'ici le plus de succès. Et comme nous avions 30mn devant nous ce soir, il s'est imposé comme un bon choix.
Même si le hasard reste important à chaque partie, nos choix sont essentiels dans notre succès. Le choix des segments de routes, mais aussi celui du moment de scorer, souvent bien plus difficile à évaluer.

13/12/2014 - 2 parties
2 nouvelles parties à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
Le jeu surprend toujours autant les nouveaux joueurs avec son style unique et son système de points qui paraît un peu abstrait avant de commencer et évident une fois dans le jeu.
Le hasard est évidemment toujours bien présent, on ne peut qu'essayer de maximiser nos chances de ne pas être bloqué, et de marquer beaucoup de points. Ce n'est pas si évident mais ça reste très ludique.

29/11/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Il faut une partie de Doodle City pour vraiment comprendre le jeu et ses subtilités de comptages de points. Mais ensuite, il tourne sans accros, très rapidement.
Le hasard des jets de dés et important et peut suffire à déterminer le gagnant. Mais le challenge proposé est amusant.

23/11/2014 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Le début de partie a été un peu difficile, le mécanisme de jeu étant particulièrement inhabituel, mais une fois que chacun a compris la façon de marquer des points, le jeu s'accélère et la tension monte.
C'est original, malin et ludique, tout ce qu'on peut espérer d'un tel jeu.
Ma seule réserve est qu'à la longue ça doit devenir un peu répétitif. Mais en attendant, je suis curieux de voir comment il sera perçu par nos partenaires habituels.


Verdict

Lors du premier contact avec Doodle City, on peut prendre peur en se disant que tout est affaire de chance. Après tout, lancer des dés qui nous indiquent à quel endroit dessiner, quel est notre part de choix dans tout cela ?

En fait elle est plus importante qu'on ne pouvait le penser au départ, car il faut choisir le dé, et la forme du tronçon de route que l'on va tracer. Faut-il courrir après chaque point dès qu'une occasion se présente, ou préparer une belle route qui nous rapportera de gros points... si on nous en laisse le temps. Car bien souvent, le hasard des dés va peser de façon plus importante pour déterminer la fin de la partie que sur le dessin de nos routes.

En fait, Doodle City est un jeu familial de prise de risque, qui nous oblige à faire des choix en permanence. Il est très plaisant à jouer avec sa mécanique originale, et le nombre de joueurs importe peu, même si en jettant plus de dés on a statistiquement plus de chance d'en trouver 1 qui nous convienne.
Ma seule réserve porte sur sa durée de vie. En effet je crains que passé l'effet découverte, on le laisse un peu de côté, à cause de son manque d'interactions directe et son côté aléatoire.


Un jeu de dés très original.



Interaction

Règles

Matériel


Original
Simple
Rapide
Aléatoire
100 feuilles seulement