Duckomenta Art

DUCKOMENTA ART

Jeu de

Reiner Knizia

2 à 5 joueurs
à partir de 8 ans
20 à 30 mn
Edition  Pegasus  2013
 
Impact de la langue : non

cartes - enchères
Duckomenta Art est la dernière édition de la version jeux de cartes de Modern Art.






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Duckomenta Art est proposé dans une petite boîte de format identique à We Will Wok You. Elle contient :
  • 5 cartes Epoque,
  • 95 oeuvres d'art des 5 époques (17, 18, 19, 20 et 21 pour chacune des époques),
  • 12 jetons points de victoire de valeurs 1, 2 ou 3,
  • 5 jetons bonus de valeur 2,
  • 5 aides de jeu.
Les cartes Epoques sont étalées en ligne au centre de la table.

Déroulement d'une Partie

Une partie se joue en 4 manches, chacune d'elle est composée de 3 phases :
  1. Distribution des cartes
  2. Exposition
  3. Classement et décompte
Les cartes non utilisées lors d'une manche sont conservées pour les suivantes, et de moins en moins de cartes sont distribuées au début de chaque nouvelle manche.
Après la distribution, la première carte de la pioche est retournée face visible. Elle sera comptabilisée parmi les cartes jouées durant la manche en cours mais elle ne rapportera à personne.

Ensuite, en jouant chacun leur tour une carte de leur main, les joueurs composent petit à petit leurs expositions.
Certaines cartes portent des symboles qui permettent des actions supplémentaires (rejouer une carte de la même époque, jouer une carte face cachée, placer un bonus "2" sur une époque, etc.).
On poursuit ainsi jusqu'à ce que 6 cartes de la même époque soient présentes sur la table. La manche s'arrête alors immédiatement et on procède au décompte.

Des jetons 3, 2 et 1 sont placés sur les 3 époques les plus jouées à cette manche. Elles seules seront décomptées.

Les joueurs ont alors la possibilité d'ajouter dans leurs expositions 1 nouvelle carte sur chaque époque qu'ils ont joué, afin d'augmenter leurs scores.

Enfin, pour les 3 époques classées à cette manche, chaque joueur calcule les points que lui rapporte son exposition en multipliant le nombre de cartes qu'il a exposées par la totalité des points figurant sur l'ensemble des jetons présents sur la carte de l'époque.
Les scores sont notés et les cartes exposées défaussées, puis une nouvelle manche peut commencer.

A l'issue de 4 manches, le joueur totalisant le plus de points remporte la partie.

Parties jouées : 8
Parties commentées : 8

27/09/2015 - 2 parties
2 nouvelles parties à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
Après presque 2 ans sans y avoir joué, nous nous replongeons dans ce petit jeu de cartes très malin, signé Reiner Knizia. La reprise en main des règles est rapide, le jeu étant relativement simple. Les choix sont par contre toujours aussi difficiles. Il faut dire qu'à 4 joueurs, les 6 cartes d'une même couleur peuvent être vite posées, surtout si certains joueurs bénéficient d'actions bonus.
Il faut sentir le jeu et la tactique adverse pour adapter la sienne. Ce n'est pas évident, mais c'est très agréable à jouer.

14/12/2013 - 3 parties
3 nouvelles parties à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Après nos première parties effectuées à 5 joueurs, j'avais été un peu déçu par Duckomenta Art. A 3 joueurs ça n'a plus rien à voir, et la tactique reprend ses droits. On sait qu'on pourra jouer au moins 2 ou 3 fois avant la fin d'une manche, ce qui ouvre à beaucoup plus de possibilités.

29/10/2013 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
Dans cette configuration nous pouvons jouer plus de cartes qu'à 5 joueurs ce qui permet un peu plus de subtilité dans nos choix. Mais 6 cartes d'une même époque c'est vraiment très peu, et il y a toujours quelqu'un pour mettre un terme très rapidement à l'époque en cours.
Encore une fois, il faudra y rejouer pour mieux évaluer l'intérêt de précipiter la fin d'une époque ou pas.

28/10/2013 - 2 parties
Deux parties de découverte, à 5 joueurs.
Ce n'est sans doute pas la configuration idéale puisque si tout le monde joue la même couleur, une époque peut ne durer qu'un tour de table. Ca laisse peu de marge pour une tactique quelconque.
C'est un peu ce qui nous est arrivé lors de ces parties. A rejouer, surtout dans d'autres configurations.


Verdict

Reiner Knizia est un grand spécialiste des petits jeux. Non seulement, il en a créé des dizaines dont certains figurent aujourd'hui au rang des classiques (Schotten-Totten, Les Cités Perdues), mais en plus nombre d'entre eux sont régulièrement réédités. C'est d'ailleurs le cas de Duckomenta Art, édité précédemment sous le nom de "Modern Art : The card game" et "Masters Gallery".

Dans Duckomenta Art, on reconnait sans peine la patte de l'auteur. Le principe est ultra simple, mais les choix sont toujours difficiles. Il est facile de jouer des cartes pour scorer une couleur lors d'une manche, mais bien plus intéressant de scorer sur une cette couleur à plusieurs reprises, de façon à cumuler les points. Du coup on passe notre temps à se demander à quel moment jouer nos cartes.
Il faut prendre des risques, essayer d'influer sur le jeu de nos adversaires, et gérer notre main. Facile à dire, beaucoup moins à faire, mais tellement malin qu'on en redemande.


Un jeu indémodable de Knizia relooké.



Interaction

Règles

Matériel


Simple.
Tendu.
Les jetons points qui s'accumulent.
La hasard des donnes.
Plus aléatoire à 4 et 5 joueurs.
Le look discutable.