Fantasy Realms

FANTASY REALMS

Jeu de

Bruce Glassco

3 à 6 joueurs
à partir de 14 ans
20 mn
Edition  Wizkids  2018
 
Impact de la langue : oui

cartes - fantastique - médiéval






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Fantasy Realms est proposé dans une petite boîte rectangulaire de format intermédiaire entre Linko et La Gloire de Rome. Elle contient :

  • 53 cartes réparties dans 10 familles (5 par famille) et 3 jokers
  • Un livret de score, bien épais.

Sur chaque carte figure (cf images) :

  • son nom,
  • sa famille,
  • sa force de base,
  • les bonus et/ou malus qui s'appliquent.
Les 53 cartes sont mélangées et 7 sont distribuées à chaque joueur. Le reste constitue la pioche.


Déroulement d'une Partie

Les 7 cartes de la main d’un joueur composent son royaume. Le but du jeu est de le rendre le plus fort possible en combinant astucieusement les effets des cartes.

A son tour, un joueur doit prendre une nouvelle carte puis défausser une carte de sa main. La carte peut être prise dans la pioche ou dans la défausse.
Lorsqu’il y a 10 cartes dans la défausse, la partie s’arrête immédiatement. On calcule alors la force de chacun des royaumes pour déterminer celui qui est le plus fort.

Les forces de chaque carte sont calculées individuellement, mais en tenant compte des bonus/malus des autres. Ainsi chacune dispose d’une valeur de base, puis d’une valeur de bonus/malus. Par exemple, sur la 2e image, l'élément d'air a une valeur de base de 4, mais chaque autre carte climat présente dans le royaume compte pour 15 points de bonus. Certains effets peuvent conduire à masquer des cartes (les ignorer) ou au contraire à les protéger des malus d’autres cartes.
Comme pour l'élément d'air, de nombreuses cartes ont des valeurs de base assez faibles, mais leurs bonus peuvent s’envoler avec les bonnes associations.

Parties jouées : 7
Parties commentées : 7

07/04/2019 - 2 parties
Deux nouvelles parties à 3 joueurs.
Après l’enthousiasme des premières parties, j’avais été plutôt déçu de mes dernières parties où le poids du hasard avait sévèrement pris le pas sur la réflexion. Afin d’affiner ces impressions, nous avons décidé de ressortir le jeu.
Mon impression reste assez proche, avec un hasard très marqué. Notre main de départ est déterminante, car finalement nous changerons peu de cartes. Du coup, même si le principe est sympathique on reste un peu sur notre faim pour parvenir à vraiment construire quelque chose.

15/02/2019 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
Avec 7 cartes en main au départ et 10 nouvelles qui entreront en jeu à mesure que les joueurs pioche, on est jamais sûr des combos qui fonctionneront et de celles qui échoueront. Heureusement que certaines cartes permettent d'en remplacer d'autres, mais encore faut-il les avoir. Et puis cela nécessite tout de même une bonne connaissance des cartes et du jeu.
Bref, j'avoue qu'au fil des parties je commence à trouver le jeu un peu trop aléatoire.

24/01/2019 - 2 parties
2 nouvelles parties à 4 joueurs, dont 3 qui découvraient le jeu.
Je profite de nos midi-jeux pour faire découvrir à mes collègues Fantasy Realms qui nous a fait une très bonne impression lors de nos parties de découverte. La prise en main ne pose pas de problème, même si chacun prend le temps de bien lire les cartes, dont le texte est parfois assez conséquent. Mais une fois la logique d’ensemble assimilée, les effets ne posent aucun problème.
Par contre, sur ces 2 parties, la combos gagnante a été 2 fois la même, basée sur la chandelle avec un bonus de 100. Est-ce un hasard ? Voilà une raison de plus pour y rejouer dès que possible.

20/01/2019 - 2 parties
Deux parties de découverte, à 3 joueurs.
Voilà un jeu assez déroutant. La règle s'explique en moins d'une minute, et la partie se joue en 15, auxquelles il faut ajouter 5 à 10 mn de décompte.
Pour ces premières parties, la découverte des cartes et de leurs effets rallonge un peu les tours de jeu, chacun essayant de déterminer les combinaisons les plus lucratives. La 2e partie a tout de même été plus rapide que la première, et nul doute que les suivantes suivront cette voie.
Les combinaisons sont impressionnantes ce qui nous demande souvent une sacrée gymnastique pour déterminer les cartes à garder, à prendre et à laisser. Mais c'est plutôt original et sympathique à jouer.


Verdict

Lors de mes premières parties, je dois avouer avoir été assez enthousiasmé par Fantasy Realms. Le principe est d’une simplicité enfantine, et s’explique en moins d’une minute. Une sorte de jeu de 7 familles pour joueurs... Sauf qu’on passe à 10 familles, avec des effets et donc des combos. Le fonctionnement du jeu et sa complexité viennent intégralement des textes des cartes. Il faut parvenir à les combiner de façon la plus efficace possible. Et ce n'est pas une mince affaire.

7 cartes en main au départ et seulement 10 nouvelles qui entreront en jeu avant la fin de la partie. Il faut donc combiner du mieux possible nos cartes avec celles dont nos adversaires voudront bien se séparer et les quelques unes que nous allons piocher. Il n’y a aucune certitude que les cartes nécessaires à notre super combos soient toutes en jeu. Et même si elles le sont, il est assez peu probable que des joueurs expérimentés s’en séparent.
Pas évident dans ces conditions de construire quelque chose. Le hasard de la distribution et capital et celui de la pioche vient encore s'y ajouter. Évidemment plus on est nombreux et plus il y a de cartes en jeu donc en théorie plus de probabilité de réussir de belles combos, mais si jamais tout le monde pioche, la partie peut tourner très court.

Pour finir, sachez qu’on passe presque autant de temps à compter nos points qu’à jouer...
La réussite de vos parties de Fantasy Realms sera donc très dépendante du hasard et de la façon de jouer de chacun. Mais quoiqu'il en soit, l'originalité du jeu, sa simplicité, sa rapidité et son esthétique parviennent à donner envie d'y revenir de temps en temps.


Un jeu de carte original, mais un peu trop aléatoire.



Interaction

Règles

Matériel


Simplicité
Esthétique
On compte plus qu'on ne joue.
Le calcul des points.