Kingdomino

KINGDOMINO

Jeu de

Bruno Cathala

2 à 4 joueurs
à partir de 8 ans
15 mn
Edition  Blue Orange  2016
      
Impact de la langue : non

domino - tuiles










DescriptionParties

Présentation du Jeu

Kingdomino est proposé dans une petite boîte carrée à peu près de même format que celle de Patchwork. Elle contient :

  • 4 tuiles de départ,
  • 4 châteaux aux couleurs des joueurs,
  • 48 dominos de paysages, numérotées sur leur verso de 1 à 48,
  • 8 rois en bois (2 par couleur),
6 types de paysages différents sont dessinées sur les dominos et certains portent en plus, dans le coin, une ou plusieurs couronnes (Elles seront déterminantes lors du décompte final).

Chaque joueur prend une tuile de départ sur laquelle il place son château et prend 1 roi de sa couleur (2 à 2 joueurs).
4 premières tuiles sont tirées au sort, triées par ordre croissant du numéro à leur verso puis révélées. Dans l'ordre du tour chaque joueur sélectionne l'une des tuiles en y plaçant son roi.


Déroulement d'une Partie

4 nouvelles tuiles sont tirées au sort, triées par ordre croissant de leur numéro, puis révélées.
Le joueur dont le roi est sur la première des 4 tuiles sélectionnées précédemment prend la tuile qu'il ajoute à son royaume, puis sélectionne l'une des 4 nouvelles tuiles qui viennent d'être révélées en y plaçant son roi.
C'est ensuite le tour du joueur dont le roi est sur la seconde tuile, etc. A 3 joueurs, la tuile qui reste est écartée du jeu.
On continue ainsi jusqu'à épuisement de l'ensemble des tuiles.

Placement des tuiles dans son royaume
Pour ajouter un domino, un joueur doit :

  • soit le connecter à sa tuile de départ,
  • soit le connecter à un autre domino du royaume en faisant correspondre au moins 1 type de paysage.
De plus Le taille du royaume ne peut dépasser 5x5 cases.
Si une tuile choisie ne peut pas être ajoutée à un domaine, elle est défaussée.

Calcul des points de victoire
Notre royaume est composé de différentes zones, appelées domaines, de tailles et de formes variées, chacune correspondant à un type de paysage. Les points sont calculés par domaine, en multipliant le nombre de cases qui le compose par le nombre de couronnes qu'il contient.
Chaque joueur additionne les points de l'ensemble de ses domaines, et celui qui possède le total le plus élevé l'emporte.


Variantes

L'auteur propose quelques règles facultatives :
  • Marquer 10 points si le château est au centre du domaine.
  • Marquer 5 points si le royaume est complet (pas de case vide).
  • Jouer la partie en 3 manches.
  • Pour une partie à 2, construire un royaume de 7x7 cases.

Parties jouées : 10
Parties commentées : 8

20/09/2018 - 1 partie
Aujourd'hui, je fais découvrir le jeu à 2 de mes collègues à la pause de midi.
La reprise en main rapide en ce qui me concerne, même si question points de victoire je serai un peu à la traîne. Comme quoi même des joueurs qui découvrent le jeu peuvent parfaitement s'en sortir.
Et du coup, ils ont beaucoup apprécié le jeu ;-).

11/02/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Même s'il est un peu léger à notre goût, ce Spiel des jahres 2017 est un très bon jeu familial. Il est très rapide et la qualité du matériel fait plaisir. Mais nous ne sommes clairement pas le public cible.

03/06/2017 - 6 parties
Découverte convaincante de Kingdomino, à 3 joueurs, puisque nous en avons fait 6 parties dans la journée, 2 avant de jouer à Terraforming Mars et 4 après.
Le principe est ultra-simple et le jeu peut paraître limité, mais il est assez addictif. A la fin de chaque partie les perdants ont envie de prendre leur revanche persuadés de pouvoir faire mieux. C'est ainsi qu'on se retrouve à les enchaîner. Et le pire, c'est qu'on parvient effectivement à faire bien mieux au fil des parties.
Alors même s'il est presque trop léger à notre goût, pour un public familial c'est un succès assuré. Et ça ne nous empêchera pas d'y rejouer, notamment pour clôturer nos soirées.


Verdict

Les petits pions des dominos classiques ont été remplacés par de grandes tuiles de paysage, bien plus jolies, mais le mécanisme de base reste proche : Il faut au moins une correspondance pour placer notre domino. Toutefois le principe va plus loin en nous contraignant à rester dans un carré de 5x5. Et puis surtout, la méthode de choix des tuiles change tout. Elle permet de limiter le poids du hasard tout en augmentant l’interaction. On peut jouer pour nous ou contre nos adversaires.
Enfin, le système de calcul des points est suffisamment simple pour ne pas laisser sur la touche les plus jeunes.

Pour un petit jeu familial jouable en une vingtaine de minutes, il paraît difficile d’en demander plus, même si le jeu reste assez répétitif et le renouvellement des parties limité. C’est néanmoins un excellent point d’entrée dans l’univers du jeu de société moderne.


Les dominos revisités par Bruno Cathala.



Interaction

Règles

Matériel


Simple
Rapide
Qualité des tuiles
Répétitif