Queen's Architect

QUEEN'S ARCHITECT

Jeu de

Volker Schächtele

2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
60 mn
Edition  Queen Games  2015
 
Impact de la langue : non

construction - course












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Queen's Archistect est proposé dans une boîte carrée de format habituel pour les jeux Queen Games. Elle contient :

  • Un plateau de jeu plié en 4 et imprimé recto-verso : 1 côté pour 2/3 joueurs l'autre pour 4 joueurs,
  • 28 tuiles Requête,
  • 12 pions Estime (de valeurs 4 à 9),
  • 54 tuiles hexagonales Artisan réparties en 6 guildes (Vitrier, Bûcheron, Maçon, Tailleur, Forgeron, Tailleur de pierre),
  • Par couleur de joueur :
    • 8 cubes Bâtiment,
    • 3 pions joueur,
    • 1 calèche,
    • 6 tuiles Repos avec les symboles des guildes,
    • 1 étoile d'action à 6 branches,
    • 1 tuile Taverne et obligations,
  • 28 obligations,
  • 50 pièces de monnaie, de 1 et 3 thalers,
  • 1 cube noir marqueur de prix pour la première tuile artisan.
Le plateau représente une région composée de villes et villages entourant la capitale dans laquelle sera construite le château de la Reine. Sur le côté droit se trouvent des emplacements pour 6 tuiles artisan qui seront piochées parmi les tuiles de départ, et sur la gauche, par une échelle d'Estime sur laquelle on dispose aléatoirement 9 pions Estime.

Des tuiles Requêtes sont disposées aléatoirement sur les villes et villages. Elles indiquent les artisans qui sont nécessaires pour y construire.
De nouvelles tuiles Artisan sont révélées et seront choisies par les joueurs avant de commencer la partie. Ces tuiles sont glissées entre les branches des étoiles d'Action des joueurs (cf photo). Chaque sommet de l'hexagone porte un chiffre qui représente la performance de l'artisan. Après chaque utilisation, la tuile sera tournée d'un cran en sens antihoraire.
Sur l'un des sommets une flèche rappelle le moment où la tuile devra être retirée du jeu.

Chaque joueur reçoit l'ensemble du matériel de sa couleur, place 1 architecte en bas de l'échelle d'estime, 1 en bas de la piste des obligations, et le dernier sur la position de départ de son étoile.


Déroulement d'une Partie

A son tour un joueur doit avancer son pion Joueur sur son étoile de 1, 2 ou 3 cases et réaliser l'action correspondante.
Les actions possibles sont :

  • Construire ou rénover
  • Bourse
  • Recruter 1 artisan
  • Obligations
  • Déplacer sa calèche
  • Taverne

Pour construire dans une ville, il faut y avoir sa calèche, disposer de tous les artisans requis, et ne pas y avoir déjà construit de bâtiment. La construction fait gagner des points d'estime. Leur nombre correspond au total de la valeur de performance de l'ensemble de nos artisans au moment où l'on construit (donc la somme des valeurs qui se trouvent en face des marteaux dans notre étoile).
La rénovation est moins exigeante, puisque l'emplacement de notre calèche importe peu. Par contre, nous ne pouvons utiliser qu'un maximum de 3 artisans, et ce n'est cette fois pas leur performance qui est prise en compte, mais la valeur inscrite en rouge au centre de la tuile (sous le personnage).
L'échelle d'estime n'est pas une échelle de points de victoire. Elle est composée de paliers, dont les valeurs ont été définies aléatoirement en début de partie. Si un joueur veut progresser sur cette échelle il doit gagner suffisamment de points pour franchir au moins 1 pallier. Les points restant sont convertis en obligations.

La partie s'achève à la fin d'un tour où au moins un joueur peut participer à la construction du château de la Reine. Pour cela il doit se trouver en haut de l'échelle d'estime, sa calèche dans la capitale, son pion Joueur sur la case construction de son étoile, et la performance totale de ses artisans doit être au moins égale à 15.
Le gagnant est le joueur parmi ceux pouvant participer à la construction du château de la Reine, dont la valeur totale de performance des artisans est la plus élevée.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 5

30/09/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Même si nous en avons maintenant à peu près fait le tour, Queen's Architect reste un jeu plaisant, sur lequel mes partenaires sans doute encore plus que moi, ont envie de revenir.Sans doute parce que je les avais toutes gagné jusqu'ici... ;-)
Au fil des parties, chacun progresse dans son optimisation et la victoire se joue maintenant à un fil comme ce soir où je termine 1 tour trop tard.

25/09/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
A mesure que nous enchaînons les parties, elles ont tendance à s'écourter, et nous tenons maintenant bien dans la durée annoncée. Il s'agit vraiment d'une course qui demande une optimisation de la gestion des artisans.
Cette fois l'un d'entre nous a choisi de ne jamais construire, et de compter uniquement sur les rénovations pour grimper sur l'échelle d'estime. Et cela a bien faillit marcher.
Le jeu en lui-même est toujours aussi agréable, mais on a tout de même déjà l'impression d'en avoir fait le tour après seulement 4 parties.

17/09/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
A mesure que nous jouons à Queen's Architect les écarts entre joueurs se resserrent. Nous avons fini à 3 sur la dernière marche de la piste d'estime, mais seulement l'un d'entre nous avait la possibilité de construire le palais de la Reine.
Le maître mot est l'optimisation, aussi bien au niveau de l'enchaînement des actions que de l'attribution des points d'estime. Alors certes on fait toujours un peu la même chose, mais dans un jeu de 60mn, ça reste bien plus raisonnable que dans un jeu de 2 ou 3h.

11/09/2016 - 2 parties
2 parties de découverte à 3 joueurs.
Le premier contact avec Queen's Architect est un peu rude. Non pas que le jeu soit complexe, mais les mécanismes proposés sont inhabituels. Il nous aura donc fallu quelques tours pour commencer à en saisir les subtilités. Mais ensuite le jeu est d'un fluidité remarquable. D'ailleurs si notre 1ère partie a dépassé les 2h, la seconde aura été pliée en moitié moins. Il faut dire qu'il s'agit d'une course, afin d'être le premier à participer à la construction du château de la Reine. Peu importe d'avoir marqué plus de points de victoire que nos adversaires, l'essentiel est de grimper les paliers de l'échelle d'estime plus vite que les autres.
Vraiment original et sympathique, même si je ne suis pas certain que passé l'effet découverte, le jeu conserve une grande durée de vie. A voir...


Verdict

Queen's Architect est un jeu familial comme Queen Games en édite beaucoup. Il est relativement simple et basé sur un mécanisme original et astucieux de rotation des tuiles artisan. L'interaction est assez faible et indirecte. En somme, un jeu allemand dans la pure tradition... si ce n'est qu'il ne s'agit pas simplement de courir après des points de victoire. Il faut gravir l'échelle d'estime par pallier(s), et donc optimiser encore plus pour ne pas louper la marche...

Mais Queen's Architect n'a pas la profondeur d'un Fresco ou le renouvellement d'un Kingdom Builder, et après 4 ou 5 parties on a le sentiment d'en avoir fait le tour. Le tirage au sort des tuiles artisan et requête ne change pas grand chose. On court toujours après les mêmes optimisations et il n'y a pas pléthore de solutions pour y parvenir.
Néanmoins, le jeu reste très agréable, accessible et d'une durée raisonnable qui ne laisse pas vraiment le temps de le trouver répétitif.


Un jeu d'optimisation épuré et sympathique.



Interaction

Règles

Matériel


Le système de rotation des Artisans
Manque de profondeur.