Java

JAVA

Jeu de

Michael Kiesling
Wolfgang Kramer

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
90 mn
Edition  Ravensburger  2000
    
Impact de la langue : non

tuiles










DescriptionParties

Présentation du Jeu

Java est le 3e opus de la trilogie qu'il compose avec Tikal et Mexica, des mêmes auteurs. Il est proposé dans une boîte de même format et reprend le style graphique de ses prédécesseurs. Le matériel est composé de :

  • 1 grand plateau de jeu représentant le région de java découpée en 150 hexagones,
  • 56 grandes tuiles triples de terrains composées chacune de 2 rizières et 1 village,
  • 20 tuiles doubles 1 rizière + 1 village,
  • 12 tuiles simples de rizière,
  • 8 tuiles simples de village,
  • 40 tuiles palais, de valeurs 2, 4, 6, 8 ou 10,
  • 16 tuiles de bassin d'irrigation,
  • 30 cartes fête,
  • 12 jetons "action supplémentaire"
  • 48 pions hexagonaux aux couleurs des joueurs (12 par couleur),
  • 4 cubes de score aux couleurs des joueurs,
  • 4 aide-mémoire

Chaque joueur prend 12 pions de sa couleur, 1 cube qu'il place sur le 0 de la piste de score, 5 tuiles de terrain double, 3 tuiles simples de rizière, 2 tuiles de village, 1 aide-mémoire, 3 jetons "Action supplémentaire" et pioche 3 cartes fêtes.


Déroulement d'une Partie

Java utilise un système de points d'action analogue à celui de ces 2 illustres prédécesseurs Tikal et Mexica.
A son tour, un joueur peut dépenser jusqu'à 6 points d'action (PA) au travers de différentes actions :

    ActionPA
    Ajouter 1 tuile terrain sur le plateau (de 1, 2 ou 3 cases)
    1
    Ajouter une tuile lac
    1
    Faire arriver un pion, par la plaine
    1
    Faire arriver un pion, par la montagne
    2
    Déplacer l'un de ses pions sans changer de terrain
    0
    Déplacer l'un de ses pions en changeant de terrain
    1
    Ajouter une tuile lac
    1
    Construire un palais dans un village
    1
    Upgrader un palais
    1
    Piocher 1/2 carte(s) fête
    1/2
    Organiser une fête dans un palais
    0
L'ajout d'une tuile sur le plateau est la seule action obligatoire. Les tuiles peuvent se recouvrir les unes les autres, à condition de ne pas être directement empilées (Une tuile de 3 sur une autre 3 par exemple. Elle doit chevaucher au moins 2 tuiles, sans laisser d'espace vide en dessous).
Les pions des joueurs ne peuvent se déplacer que sur les tuiles rizière, ville et village, jamais sur les palais, les lacs, ni les tuiles avec des pions adverses.

Les palais
Un palais se construit dans un village et le transforme en ville. La taille du village (nombre de tuiles villages adjacentes, peu importe leur niveau d'empilement), détermine la valeur maximale autorisée du palais qui pourra être construit. Seul le joueur qui possède le pion le plus haut placé dans le village peut y construire un palais. Il marque immédiatement la moitié de la valeur du palais en points de victoire. En cas d'égalité pour déterminer le pion le plus haut placé, on regarde le 2e pion le plus haut placé, et ainsi de suite.
La hauteur d'un pion correspond au nombre de tuiles empilées sur lesquelles le pion est placé.
Il est également permis, avec les mêmes contraintes et les mêmes effets, d'upgrader un palais. La nouvelle tuile est ajoutée par dessus la tuile en place.

Les lacs
Lorsqu'un lac composé d'un ou plusieurs hexagone est complètement entouré, le joueur qui possède le pion placé le plus haut sur les tuiles entourant le lac gagne 3 points par hexagone composant ce lac.

Les fêtes
Il faut être présent dans une ville pour organiser une fête dans le palais qui s'y trouve. Le joueur doit fournir au moins une carte avec un symbole parmi ceux visibles sur la carte révélées de la pioche de cartes fêtes. Les autres joueurs présents dans la ville peuvent participer en révélant à leur tour des cartes avec au moins autant de symboles. Les surenchères sont permises, mais quoi qu'il arrive les cartes révélées seront perdues.
Le ou les joueurs qui ont offert le plus de symboles correspondants à ceux demandés, marquent les points de la fête. Leur nombre dépend de la valeur du palais. Le palais est ensuite retourné et plus aucune fête ne pourra y être organisée avant qu'il n'ait été upgradé.

Fin de partie - Décomptes Lorsqu'un joueur place la dernière grande tuile de terrains, il achève son tour et procède à son décompte. Pour chaque palais où il possède le pion le plus haut il marque la valeur du palais en points de victoire. Pour ceux où il est 2e, il marque la moitié de la valeur du palais.
Les autres joueurs jouent chacun un dernier tour à la fin duquel ils procèdent eux aussi à leur décompte.
Le joueur totalisant le plus grand nombre de points de victoire à l'issue de ses décomptes l'emporte.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 2

26/03/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Les quelques déboires de notre première partie à 2 joueurs sont oubliés, et le point de règle que j'avais mal interprété est éclairci. Il n'empêche que nous nous sommes rués sur les tuiles d'eau en début de partie, puis nous avons construits les palais. Et en fin de partie, chacun a fait entrer en jeu ses pions afin d'occuper le terrain et de se placer pour le décompte final.
Cette 2e partie nous a permis de mieux appréhender les possibilités de placement de tuiles, de palais et de pions, afin d'essayer de gêner les autres. Derrière sa simplicité, le jeu permet beaucoup de choses à celui qui a une bonne vision de l'ensemble du plateau.
Seul la gestion des fêtes paraît un peu moins bien intégré au jeu, mais elle permet de rééquilibrer un peu les points apporté par la construction et l'upgrade des palais.
Bilan positif donc pour Java, même 16 ans après sa sortie...

13/03/2016 - 1 partie
Une partie de découverte à 2 joueurs.
Java fait partie des quelques vieux classiques auxquels nous n'avions pas encore joué. C'est maintenant chose faite, mais il faut reconnaître que cette première partie a été plutôt décevante. Mon épouse s'est précipitée sur les lacs, voyant qu'ils rapportaient facilement des points de victoire. J'en profitais pour développer les villages, construire des palais, et commençais à y organiser des fêtes, mais sans jamais parvenir à la rejoindre au score. J'ai perdu de plus de 30 points, sur les 60 qu'elle a réalisée avec les lacs.
Une fois les tuiles lac toutes construites, elle s'est positionnée sans difficulté sur les palais, de façon à venir glaner les quelques points supplémentaires qui lui auront été largement suffisant pour l'emporter.
J'avoue ne pas bien comprendre l'intérêt des lacs. Si ils sont si déséquilibrés, tout le monde doit se précipiter dessus dès le début, pour partager les points à prendre, mais dans ce cas, autant le prévoir dans la règle. Je ne vois pas l'intérêt de l'inclure dans le jeu.
Je vais relire attentivement la règle et les sites qui décrive le jeu afin de m'assurer de n'avoir rien manqué avant notre prochaine partie, mais en l'état c'est plutôt déroutant.


Verdict





Interaction

Règles

Matériel