Imperial Settlers

IMPERIAL SETTLERS

Jeu de

Ignacy Trzewiczek

1 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
45 à 90 mn
Edition  Portal Games  2014
 
Impact de la langue : oui

cartes - développement












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Imperial Settlers est proposé dans une boîte carrée de format habituel (Five Tribes, Les Colons de Catane, ...), qui aurait pu être bien plus petite pour le matériel qu'elle contient, à savoir :

  • 1 plateau de score, comportant 2 échelles, une pour le score, allant de 0 à 49, et pour le nombre de tours;
  • 4 marqueurs de faction;
  • 1 marqueur de tour;
  • 4 petits plateaux individuels de faction;
  • 220 cartes réparties de la façon suivante :
    • 30 cartes Barbares;
    • 30 cartes Romains;
    • 30 cartes Japonais;
    • 30 cartes Egyptiens;
    • 84 cartes communes;
    • 16 cartes d'attaque (pour la variante solo);
  • 32 bois;
  • 32 pierres;
  • 32 nourritures;
  • 40 ouvriers;
  • 18 jetons "Raser", en forme d'épée;
  • 10 jetons de défense;
  • 24 pièces d'or;
  • 6 tuiles "multiplicateur", pour palier le manque de jetons de ressources;
  • 1 marqueur de 1er joueur;
  • 4 jetons spéciaux égyptiens.

Chaque joueur choisit un peuple et prend le matériel associé, mélange les cartes de son peuple et en pioche 2. Les cartes communes sont placées au centre de la table, et chaque joueur en pioche également 2 avant de commencer la partie.


Déroulement d'une Partie

Imperial Settlers se joue en 5 tours chacun composé de 4 phases :

  1. Recherche : Les joueurs vont piocher une carte de leur deck, puis à 2 reprises, choisir une carte parmi de nouvelles cartes communes révélées. Toutes ces cartes sont ajoutées à leur main.

  2. Production : Chaque peuple dispose d'une production spécifique, indiquée sur son plateau, à laquelle s'ajoute les productions issues des cartes lieux construites aux tours précédents.

  3. Action :
    • Construire un lieu.
    • Faire un deal, pour gagner des ressources supplémentaires à chaque début de tour.
    • Raser un lieu, parmi les cartes de sa main ou les lieux construits par l'un de nos adversaires.
    • Activer un lieu, en payant le coût indiqué, en ressources et bâtiments.
    • Transformer des paires d'ouvriers en ressources et/ou cartes.
    Sur chaque carte est indiquée son utilisation : Action, Production, Feature. A chaque type correspond une ligne en face de notre plateau individuel. Les cartes venant de la pile commune sont placées sur la droite. Elles vaudront chacune 1 point de victoire en fin de partie. Celles venant de la pile du peuple sont placées à gauche et rapporteront 2 points de victoire chacune.

  4. Nettoyage : Chaque peuple ne peut conserver qu'une quantité limité de ressources entre 2 tours, les autres sont perdues.

A l'issue des 5 tours de jeu, les joueurs ajoutent aux points qu'ils ont gagné en cours de partie les points de leurs bâtiments. Celui dont le score est le plus élevé remporte la partie.

Parties jouées : 4
Parties commentées : 4

21/02/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
C'est notre 4e partie de ce jeu et mes sensations sont toujours les mêmes. On joue beaucoup trop dans son coin, parce qu'on ne voit pas bien le jeu des autres. Il y a trop de cartes sur la table, et les mécanismes tournent un peu trop en rond. On essaie de mettre en place nos combos et de casser celles des autres. Mais nos combos dépendent beaucoup du hasard de l'arrivée des cartes, et les enjeux manquent de tension.
Lors de cette partie, nous avons eu la chance d'avoir beaucoup de cartes production dès le début, ce qui nous a permis de ne pas manquer de ressources, et par conséquent de nous développer de façon importante et rapide.

25/01/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Le principe général du jeu n'est pas déplaisant, mais je le trouve trop froid, chacun focalisant essentiellement sur son jeu et ses combinaisons pour ne rien rater.
En plus l'iconographie quasi inexistante est vraiment un handicap.
J'ai envie de l'essayer à 4 joueurs pour voir si c'est un peu plus fun,mais pour le moment, c'est sympa, sans plus.

20/12/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs connaissant déjà tous le jeu.
Même s'il n'est pas très complexe, il y a certains points de règles qui sont vite oubliés. Il nous a fallu un peu de temps pour nous remettre dedans, et je pense qu'une aide de jeu serait bien utile pour compléter celle fournie en fin de règle.
Passé ces petits déboires, nous avons pris plus de plaisir que lors de notre partie de découverte. La configuration a 3 joueurs n'y est sans doute pas totalement étrangère, même si les interractions restent assez modérées.
D'ailleurs les interractions ne sont pas facilitées par la conception du matériel. Les textes sur les cartes sont déjà difficiles à lire lorsque la carte est devant soi, alors déchiffrer celles de nos adversaires à distance c'est mission impossible... C'est dommage car pour choisir les bâtiments à détruire ou exploiter (pour le joueur Egyptien) ce n'est vraiment pas pratique.
Avec l'expérience du jeu et une meilleure connaissance des cartes, l'impact de ce défaut devrait se réduire, mais c'est vraiment dommage, étant donné la place disponible au bas des cartes de ne pas les avoir mieux conçues.

26/10/2014 - 1 partie
Une partie de découverte à 2 joueurs.
Après le buzz qu'il y a eu autours de ce jeu, j'étais impatient de l'essayer. Les règles sont relativement claires et les principes du jeu sont vite assimilés. L'essentiel sera de découvrir les cartes afin de trouver les bonnes combinaisons pour développer notre peuple et géner notre adversaire. Ca n'est pas très original, et malgré les graphismes sympatiques, j'avoue être resté sur ma faim pour l'instant.
En fait, le jeu m'a beaucoup fait penser à la Gloire de Rome... en moins bien, plus répétitif, moins riche et moins interactif.
Je lui redonnerais tout de même sa chance, le jeu n'étant clairement pas mauvais, mais j'avoue que je suis bien moins confiant après cette partie.


Verdict

Imperial Settlers est un jeu de développement basé sur des cartes dont il faut essayer de combiner les effets le plus efficacement possible. C'est un peu la même idée qu'avec les deck-building, sauf qu'ici il n'y a pas de deck... Les cartes sont piochées, jouées, utilisées puis éventuellement rasées et défaussées définitivement. La réalisation de nos combos est donc plus facile, mais elles sont aussi plus vulnérables, puisque certains bâtiments peuvent être détruits.

Mis à part pour son côté asymétrique grâce aux cartes des peuples, le principe n'est pas très original mais fonctionne assez bien. Pourtant au cours de nos différentes parties, Imperial Settlers ne nous a jamais vraiment enthousiasmé.

Ma première critique sera sur la relative longueur des parties, amplifiée par une impression de répéter toujours un peu les mêmes actions. Une fois nos combos en place, on s'empresse de les jouer dès que possible et surtout avant d'en perdre la possiblité, sans trop se poser de question.
On aurait aimé peut-être un peu plus de fantaisie dans les effets de certains bâtiments.

Mais le principal problème avec le jeu vient des choix éditoriaux. Les textes sur les cartes sont écrits en petit alors qu'il y a beaucoup de place inutilisée. Ca les rend difficiles à lire pour soi-même, et quasiment impossible pour nos adversaires. C'est vraiment dommage pour un jeu qui offre pourtant des possibilités d'interraction fortes avec le jeu adverse. Ces possiblités sont ainsi largement sous-exploitées.
Alors que pour la plupart des jeux les éditeurs font l'effort de développer une iconographie permettant de limiter les textes au strict minimum, Portal Games a fait le choix inverse. Et même si la plupart des textes sont assez courts, on perd du temps à revenir régulièrement dessus, afin de s'assurer de ne pas oublier de tirer profit de nos cartes. La fluidité et le plaisir ludique en patissent grandement.





Interaction

Règles

Matériel


Les cartes peuples.
Police de caractère trop petite sur les cartes.
Répétitif.