Yunnan

YUNNAN

Jeu de

Aaron Haag

2 à 5 joueurs
à partir de 12 ans
90 mn
Edition  Argentum Verlag  2013
 
Impact de la langue : non

Asie - commerce
En tant que producteurs de thé de la province chinoise de Yunnan, envoyez vos négociants à travers le pays pour développer votre commerce vers les provinces les plus lointaines.










DescriptionParties

Présentation du Jeu

Yunnan est proposé dans une boite rectangulaire de même format que Hansa Teutonica et Coney Island également publiés par Argentum Verlag.
Elle contient le matériel suivant :

  • 1 plateau de jeu, plié en 4. Il représente principalement les provinces chinoises de Yunnan et ses voisines (partie supérieure et droite). On y trouve également les différents bâtiments qui permettront aux joueurs d'améliorer les conditions de transport du thé vers les provinces, ainsi qu'une piste permettant de gérer l'ordre du tour et de rappeler les différentes actions du tour de jeu.
  • Dans chacune des 5 couleurs de joueurs :
    • 1 marqueur de score, carré,
    • 1 pion cheval,
    • 1 pion de revenu,
    • 3 pions hexagonaux, 2 pour les améliorations et 1 pour l'ordre du tour,
    • 7 négociants,
    • 2 ponts,
    • 2 comptoirs,
    • 2 maisons de thé,
    • 1 pion "-100/0",
  • 1 pion marqueur de manche,
  • 1 Inspecteur des provinces,
  • 14 tuiles cadeaux de 3 points de victoire chacune,
  • 53 pièces de monnaie.

Chaque joueur reçoit 3 négociants pour commencer la partie, place ses marqueurs sur les cases de départ des pistes de progression (douane, maison du dragon) et de score, sur la piste d'ordre du tour et son cheval sur la province de Yunnan.
Chaque province reçoit également le nombre de tuile cadeau indiqué sur celle-ci.
Enfin chaque joueur reçoit un capital de départ, allant de 9 à 15 Yuan selon sa position dans l'ordre du tour.


Déroulement d'une Partie

Chaque tour de jeu est composé de 2 phases, chacune divisée en plusieurs sous-phases :

  1. Enchères
    1. Placement des négociants
    2. Banque
    3. Bâtiments

  2. Voyage
    1. Voyage et construction
    2. Inspecteur des provinces
    3. Cadeaux
    4. Revenus
    5. Ordre du tour
    6. Conversion des revenus en PV
    7. Fin de tour

Dans un premier temps, les joueurs placent leurs négociants sur les emplacements libres des bâtiments d'amélioration, au marché de Pu'er ou à la banque.

  • Sur chaque emplacement des bâtiments d'amélioration est indiqué le coût en Yuan. Les 2 premières places, les moins coûteuses, ne peuvent être occupées que si personne d'autre n'est présent sur le bâtiment. Les 3 dernières peuvent être occupées par plusieurs joueurs, leur permettant ainsi à chacun de profiter de l'effet du bâtiment, mais en payant chacun un coût différent.
    Ces bâtiments permettent de recruter de nouveaux négociants, d'avancer sa position au bureau des douanes, d'accroître son influence, de déplacer son cheval et de construire un pont, un comptoir ou une maison de thé.
  • Les négociants placés à Pu'er pourront ensuite partir en voyage en phase B.
  • Placer un négociant à la banque permet de recevoir de l'argent, mais il faut en contre-partie retirer tous ses négociants des bâtiments d'amélioration et les placer à Pu'er.

Ensuite les effets des bâtiments sont résolus, puis on passe au voyage. Dans l'ordre du tour, chaque joueur effectue l'ensemble des déplacements et constructions qu'il souhaite, en respectant les limites imposées par :

  • son cheval = province la plus lointaine que l'on peut visiter.
  • sa position au bureau des douanes = le nombre total de frontières entre provinces qui peuvent être franchies par l'ensemble de ses négociants.
Au cours de leurs voyages, certains négociants pourront en déporter d'autres appartenant à un joueur dont le niveau d'influence est plus faible (c'est à dire les faire reculer d'une province).
Enfin des cadeaux seront attribués pour chaque négociant dans certaines régions.

A chaque province son prix de vente par négociant et par comptoir. Il est d'autant plus élevé que la province est éloignée de Pu'er. Le thé est vendu à la fin de chaque voyage, et ces revenus peuvent ensuite être convertis en points de victoire.
Mais attention car avant la phase de vente, l'inspecteur des provinces ira bannir l'un des négociants de la région où auront lieu les plus grosses ventes.

Lorsqu'un joueur atteint ou dépasse 80 points ou qu'il n'y a plus de cadeau à distribuer, la partie s'achève. Des points de victoire supplémentaires sont attribués pour les Yuan que les joueurs possèdent, pour les maisons de thé construites, le niveau d'influence et l'avancement sur le bureau des douanes.
Le joueur totalisant le plus de points de victoire gagne la partie.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 2

10/08/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs dont 2 qui découvraient le jeu.
Se replonger dans Yunnan après 2 mois 1/2 sans y avoir joué n'a pas été chose facile. Si les grands principes du jeu sont vite revenus, les nombreux points de détails relatifs notamment à la continuité des routes, à la déportation et au banissement de négociants ont demandé plus d'efforts.
Quant à la partie en elle-même, j'avoue qu'elle m'a laissé sur m'a faim. Nous n'avons pas trop pu développer notre jeu, l'un des joueurs ayant décidé de foncer sur les 80 points, seuil mettant fin à la partie. Il a donc converti à chaque fois pratiquement l'intégralité de ses revenus en points de victoire. Pour ne pas être trop distancé, nous avons du nous résoudre à faire de même au boût d'un moment.

Autre point qui me dérange toujours beaucoup, les possiblités de déportation et banissement. Je trouve que cela complique et ralenti le jeu.
Du coup, je dois avouer que pour l'instant malgré des mécanismes de base plutôt bien conçus, je suis un peu déçu sur l'ensemble du jeu.

24/05/2014 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Yunnan fait partie des jeux que nous avons ramené d'Essen l'an dernier et que nous n'avions pas encore testé.
Le jeu est assez classique dans ses mécanismes : enchères pour acheter des améliorations qui permettront petit à petit de vendre plus, plus loin, plus chers.
Nous avons bien aimé le système de gestion de la banque, qui permet de gagner de l'argent en fonction des enchères des autres joueurs. Par contre, le système de bannissement par l'inspecteur des provinces et de déportation par un joueur ayant plus d'influence n'est pas évident à appréhender.
A l'issue de cette partie j'avoue une petite déception. Le jeu est bon, tourne bien, mais j'en espérait un peu plus.


Verdict

Yunnan nous propose d'enchérir pour des améliorations destinées à nous permettre d'aller ensuite vendre notre thé le plus loin et le plus cher possible. Le thème est inédit mais le reste est finalement plutôt classique : enchères, déplacements, ventes.
Heureusement, la façon dont se déroulent les enchères et les rentrées d'argent à la banque sont assez originales pour éveiller notre intérêt. Le système de conversion de l'argent gagné en point de victoire est également une très bonne idée qui impose à la fin de chaque tour de prévoir nos actions pour le suivant.
Attention toutefois car si un joueur se prend à convertir systématiquement la quasi totalité de son argent, la partie se transforme en une simple course, à laquelle vous serez contraint de vous plier pour ne pas lui laisser la victoire. Le jeu perd ainsi une grande partie de son intérêt, les développements de chacun s'en trouvant fortement limités.

Mais le principal sujet de discorde concerne la gestion du voyage, à cause des règles de déportation et bannissement. D'un côté il est bon d'avoir de l'influence pour banir ses adversaires, de l'autre le joueur le plus influent peut se faire banir un négociant par l'inspecteur des provinces. Ces 2 effets contraires viennent, de façon très artificielle et plutôt chaotique, compliquer notre réflexion et nuisent grandement à la fluidité du jeu.
C'est vraiment dommage car Yunnan n'est pas mauvais, mais sa mécanique manque de naturel et alourdit le déroulement de la partie sans que cela enrichisse vraiment le jeu.


Un jeu de gestion de plus, qui malgré quelques bonnes idées peine à convaincre.



Interaction

Règles

Matériel


La banque.
La conversion argent/PV.
Le banissement.
Assez mécanique.