Royal Turf

ROYAL TURF

Jeu de

Reiner Knizia

2 à 6 joueurs
à partir de 10 ans
45 à 60 mn
Edition  Alea  2001
 
Impact de la langue : non

animaux - course - dés
Royal Turf est en allemand, mais aucun texte n'apparaît sur les éléments du jeu. De plus, l'éditeur Alea, propose sur son site Internet de télécharger les règles en français. Voilà une initiative qu'il faut saluer, et une raison supplémentaire de ne pas se priver plus longtemps de cet excellent jeu.








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Mais où s'arrêtera-t-il ?
Qui ?
Reiner Knizia, l'un des auteurs les plus prolifiques de ces dernières années. Il est d'ailleurs l'auteur le plus représenté dans ma ludothèque à ce jour, et je dois reconnaître que pour l'instant, il ne m'a jamais déçu. Je n'ai donc pas pu me retenir bien longtemps après avoir découvert les premières critiques enthousiastes de Royal Turf qui sont apparu sur Internet.
Royal Turf est en allemand, mais aucun texte n'apparaît sur les éléments du jeu. De plus, l'éditeur Alea, propose sur son site Internet de télécharger les règles en français. Voilà une initiative qu'il faut saluer, et une raison supplémentaire de ne pas se priver plus longtemps de cet excellent jeu.

Royal Turf c'est le tiercé chez vous !
Pour l'occasion, Knizia nous propose un principe de jeu à la fois original et des plus simples. Plus de cartes a poser, pas d'enchère non plus, mais des paris !

Le jeu se compose d'un plateau représentant un hippodrome découpé en 33 cases, avec sur un côté 7 box, 1 pour chacun des chevaux prenant part aux courses. Au centre du plateau, un tableau présente les gains qui seront attribués en fonction de la position du cheval et du nombre de joueurs ayant parié dessus.
Les chevaux et leurs jockeys sont représentés par des figurines en plastique (peut-être un peu fragiles). 4 petits cartons numérotés (0, 1, 1 et 2) vont permettre aux joueurs de parier, alors que d'autres représentent les billets qui seront gagnés à l'issue des courses.
Le hasard interviendra par l'intermédiaire d'un dé spécial à 6 faces, portant des symboles : une tête de cheval (sur 3 faces), une selle, un fer à cheval et un casque de jockey. Ces symboles se retrouvent sur des cartes qui détermineront les correspondances entre les chevaux, les symboles et le nombre de cases dont ils pourront avancer (de 1 à 15). Ces cartes ont d'ailleurs été soigneusement conçues, pour équilibrer les chances des chevaux (La somme des déplacements possibles, 3 x tête de cheval + fer + casque + selle, fait toujours 30).

Déroulement d'une Partie

Les joueurs commencent par mélanger les cartes chevaux, puis les retourne l'une après l'autre. Les cartes sont placées en face des box et déterminent les correspondances entre les symboles et le nombre de case dont ils pourront avancer durant la course. Il y a 3 cartes par cheval, mais seule la première tirée sera utilisée. Les autres sont écartées. L'ordre dans lequel les cartes sont tirées détermine également l'ordre de départ des chevaux. Le premier se place sur la case 33, juste derrière la ligne de départ et d'arrivée, le second sur la case 32 et ainsi de suite.

Les paris :
Chacun leur tour, les joueurs placent un carton de pari sur le box du cheval qui les intéresse, jusqu'à avoir chacun placé tous leur cartons. C'est ici que 2 possibilités sont offertes :
  1. Les cartons de paris sont posés faces visibles, donc tous les joueurs voient les choix de leurs adversaires et les cartons de paris portant le zéro sont inutiles (et laissé de côté).
  2. Les cartons de paris sont posés faces cachées, le zéro introduit alors une possibilité de bluff.

La course :
Le premier joueur lance le dé et choisit le cheval qu'il avance, parmi les 7 en course. Le second joueur fait de même, mais ne peut plus choisir que parmi les 6 qui n'ont pas encore avancé. Ainsi de suite, jusqu'à ce que les 7 chevaux aient été avancé.
On recommence alors la procédure, jusqu'à ce que 3 chevaux aient franchi la ligne d'arrivée.
Il faut donc optimiser le choix du cheval, en fonction de ce que l'on souhaite : faire avancer rapidement les siens, ou ralentir ceux de l'adversaire.

Les gains :
Le tableau figurant au centre du plateau de jeu indique les gains en fonction de la place occupée par le cheval et du nombre de parieurs. Bien entendu, plus les joueurs sont nombreux à avoir parié sur un même cheval moins les gains seront important. Ainsi, le gagnant rapportera entre 150 et 500£, en fonction du nombre de joueurs ayant parié dessus.
De plus, si le joueur a utilisé un carton de pari avec un 2, il double ses gains sur ce cheval. Enfin, les joueurs ayant pariés sur le cheval qui a terminé dernier perdent chacun 100£ (ou 200£ s'ils ont parié avec un 2).

La partie se joue en 3 courses, les gains de la 3ème sont doublés. Le gagnant est le joueur ayant remporté le plus d'argent à l'issue des 3 courses.

Parties jouées : 10
Parties commentées : 2

01/02/2019 - 1 partie
Une partie à 6 joueurs dont 5 qui découvraient le jeu.
Dans le cadre des midi-jeux que nous organisons une fois par semaine avec mes collègues, je présente cette fois ce vieux classique de Reiner Knizia, réédité depuis à de multiples reprises sous le nom de Winner's Circle.
L'explication est pliée en 5mn et à l'issue de la première course tout le monde a parfaitement compris les enjeux et les subtilités. Et même si à 6 ça paraît assez chaotique, le jeu rencontre un franc succès.

23/12/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 5 joueurs.
Nous ressortons quelques vieux classiques en cette fin d'année ! Et ce petit jeu de paris de Reiner Knizia est toujours aussi agréable à jouer. La reprise en main est très rapide tant le jeu est simple et logique.
Côté optimisation ce sera un peu plus approximatif, mais l'ambiance était de toute façon plus à l'amusement général qu'à la compétition en cette veille de réveillon.


Verdict

Malgré la simplicité de ces règles, Royal Turf est à l'image des autres créations de Knizia, plein d'astuce.
Il faut choisir judicieusement les chevaux sur lesquels parier, mais surtout le cheval à avancer à chaque tour de jeu, en évaluant au mieux les possibilités qui vous sont offertes et celles qui resteront à vos adversaires. La course étant relativement courte, il est aussi important d'avancer ses chevaux que de ralentir ceux des adversaires.
Bien sûr, le fait d'utiliser un dé apporte une part de hasard, mais celle-ci reste raisonnable, et contribue au suspens des courses.

Un petit jeu de course extrêmement bien réussi, à pratiquer en famille, et sans modération !



Interaction

Règles

Matériel