Rhein : River Trade

RHEIN

RIVER TRADE

Jeu de

Marco Canetta
Stefania Niccolini

2 à 5 joueurs
à partir de 12 ans
60 à 120 mn
Edition  Stratelibri  2016
 
Impact de la langue : non

transport












DescriptionParties

Présentation du Jeu


Parties jouées : 2
Parties commentées : 2

07/10/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous avons changé de 3e joueur et nous gagnons environ 1h sur la durée de partie, explication comprise. Mais 4h, ça reste encore un peu long, avec une fin assez laborieuse, et une victoire qui s’est jouée à 1 point (112, 111*). Le 3e joueur était décroché.
Même si nous avons un peu mieux géré la fin de partie, en essayant d’augmenter nos possibilités de réussir le dernier contrat, la victoire s’est jouée sur la valeur de ces contrats. C’est un peu dommage lorsqu’on vient de passer plus de 3h de réflexion pour optimiser nos transports de marchandises.
Pourtant le principe est bon, le jeu original, obligeant une certaine collaboration. Mais il laisse la sensation qu’il aurait pu être un peu mieux fini. D’ailleurs l’édition elle-même aurait pu être meilleure notamment au niveau de ses illustrations. On distingue très mal les jetons train des jetons bateau. Et étant donné l’importance que cela a dans l’organisation de notre jeu, c’est vraiment regrettable.

06/10/2018 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Nous avions eu la chance de découvrir le jeu en 2015 à Essen avec ses auteurs, mais nous n’y avions pas encore rejoué.
Si le principe de base est assez simple, charger des marchandises et les transporter jusqu’à leurs destinations, les options de déchargement, de transfert, ainsi que les conditions d’avancement et de retour à leur base des différents moyens de transport ne sont pas facile à assimiler. Nous aurons bataillé longtemps avant de parvenir à clarifier tous les cas de figure qui se sont présentés. Notre partie aura ainsi duré un peu plus de 5h, explications comprises. C’est long, et un peu laborieux, mais mes partenaires de ce soir n’y sont pas tous étranger...
Au final, notre impression est en demi-teinte, car la victoire s’est jouée en grande partie sur le hasard des contrats présents au dernier tour. De quoi être bien frustré.


Verdict





Interaction

Règles

Matériel


Original
Répétitif
Hasard des commandes