Imhotep

IMHOTEP

Jeu de

Phil Walker-Harding

2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
40 mn
Edition  Kosmos  2016
 
Impact de la langue : peu

Egypte - construction










DescriptionParties

Présentation du Jeu

Imhotep est proposé dans une boîte carrée, format habituel des jeux Kosmos. Elle contient :

  • 120 gros cubes de bois, représentant des pierres de construction (30 par couleur),
  • 5 plateaux de site de construction :
    • Marché
    • Pyramides
    • Temple
    • Chambre funéraire
    • Obélisques
    Ces plateaux sont imprimés recto-verso pour proposer plus de variété dans les décomptes de points,
  • 1 plateau de score,
  • 8 tuiles bateau, pouvant contenir de 1 à 4 pierre,
  • 4 tuiles carrière, aux couleurs des joueurs,
  • 21 cartes de manche,
  • 34 cartes marché.

Les plateaux sont installés au centre de la table avec à proximité, les pierres des joueurs, les cartes marché et les tuiles bateau.
Chaque joueur choisit une couleur et prend la tuile carrière correspondante. Selon sa position dans l'ordre du tour, il prend également 3, 4 ou 5 pierres qu'il place sur sa carrière, puis une pierre supplémentaire qui ira sur le 0 de la piste de score. Enfin, on sélectionne les 7 cartes de manche correspondant au nombre de joueurs, puis on en retire une sans la regarder. Les autres cartes sont placées sur une pile, face cachée.


Déroulement d'une Partie

Une partie se joue en 6 manches. Au début de chacune d'elles on révèle une carte manche. Elle indique les bateaux qui seront utilisés pour approvisionner les sites de construction. Le marché est également rempli avec de nouvelles cartes marché.
A son tour un joueur doit effectuer l'une des 4 actions suivantes :

  • Prendre jusqu'à 3 nouvelles pierres et les ajouter à sa carrière. Chaque carrière ne dispose que de 5 places pour stocker des pierres.
  • Placer 1 pierre venant de sa carrière sur l'un des bateaux. Chaque bateau dispose de 1 à 4 places pour les pierres. Il ne peut jamais en contenir plus.
  • Envoyer un bateau sur un site de construction. Il doit contenir le nombre minimum de pierres requis pour partir. Le bateau est ensuite déchargé.
  • Jouer une carte Marché bleue. Ces cartes permettent d'effectuer des actions supplémentaires par rapport aux actions de bases :
    • placer 2 pierres sur les bateaux,
    • placer 1 pierre et faire partir un bateau,
    • prendre 3 pierres et en charger 1,
    • faire partir un bateau et décider l'ordre dans lequel les pierres seront déchargées.

Sur chaque site de construction, les pierres sont traitées dans l'ordre dans lequel elles sont déchargées (de l'avant vers l'arrière du bateau) et disposées sur les prochains emplacements libres. Les joueurs n'ont pas le choix de l'endroit où sont placées leurs pierres.
Selon le site, des points seront attribués lors du placement des pierres (pyramide), à la fin de la manche (temple), ou à la fin de la partie (chambre funéraire et obélisques). Le mode d'attribution des points est différent selon le côté de chaque plateau site de construction utilisé.
Enfin lorsqu'un bateau arrive au marché, dans l'ordre de déchargement des pierres, les joueurs choisissent l'une des cartes encore disponibles.

A la fin de chaque manche, les points du temple sont attribués, puis les cartes marché renouvelées. Une nouvelle carte manche est révélée et de nouveaux bateaux mis en place.
A l'issue des 6 manches, les points de la chambre funéraire et des obélisques sont attribués. S'ajoutent les points de certaines cartes de marché.
Le joueur totalisant le plus de points gagne la partie.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 5

25/09/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Pour essayer de renouveler un peu le jeu, nous décidons de jouer avec les faces B de l'ensemble des plateaux. Ca change un peu la donne lorsqu'on choisit d'envoyer un bateau vers un site de construction, mais ça ne change pas grand chose au contrôle qu'on a sur le jeu. Difficile d'anticiper le moment où un joueur va décider de nous pénaliser plutôt que d'essayer de se placer ou de renouveler ses pierres.
L'obélisque semble toujours un bon plan pour la victoire, et le temple même s'il gagne en intérêt ne nous a pas beaucoup plus attiré que lors des parties précédentes.

24/07/2016 - 2 parties
Deux nouvelles parties à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Nous restons dans le thème après Egizia, mais avec un jeu un peu plus léger et moins long pour finir notre soirée. Même si son côté un peu abstrait et froid peu rebuter quelque peu, il reste néanmoins agréable à jouer, vraiment simple, fluide et malin.
Nous sommes resté sur les faces A des constructions pour ces 2 parties, mais nous comptons bien essayer au moins quelques faces B pour les prochaines, en espérant quelles apportent un vrai renouvellement.

28/06/2016 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs dont 1 qui découvrait le jeu.
La première partie est toujours un peu délicate et notre nouveau partenaire du jour en a fait les frais. Par contre, de notre côté les différentes façons de marquer des points sont bien comprises et les anticipations de coup pour couper l'herbe sous le pied de nos adversaire commence à devenir la règle.
Du coup il est un peu difficile de planifier. le jeu reste néanmoins très agréable.

24/06/2016 - 1 partie
Nous découvrons ce soir, à 3 joueurs, l'invité surprise des finalistes du Spiel des Jahres.
Le principe est vraiment simple, et avec une seule action par tour la partie avance rapidement. L'interaction est très forte et fréquemment le bateau qu'on avait chargé part vers un autre site que celui espéré. Pas facile d'optimiser notre jeu et notre placement sur les bateaux...
Pour autant, j'ai été plutôt séduit par Imhotep, qui est à la fois simple, malin et dynamique. Un jeu familial à l'allemande, comme je les aime.


Verdict

Vite installé, vite expliqué, vite joué, avec un matériel agréable à manipuler et un thème fédérateur, Imhotep a de quoi séduire son public, la famille allemande. Mais Imhotep a aussi les travers de beaucoup de jeux familiaux allemands, il est froid. Et pourtant l'interaction est omniprésente...

En fait, l'interaction proposée par le jeu est plutôt négative car elle conduit souvent à jouer contre les autres. Typiquement on va faire partir un bateau vers un site pour limiter les points gagnés par nos adversaires, ou les empêcher d'y placer un autre bateau sur lequel on est présent.
Il faut se montrer astucieux et opportuniste, afin d'essayer de profiter des action des autres. Mais il est bien difficile d'anticiper leurs choix. Le contrôle sur le jeu reste donc très limité, et même pour un familial aussi sympathique soit-il, ça limite quelque peu son intérêt à long terme.


Un beau jeu familial sympathique
mais un peu froid.



Interaction

Règles

Matériel


Matériel
Principe simple
Abstrait