Dreaming Spires

DREAMING SPIRES

Jeu de

Jeremy Hogan

3 à 5 joueurs
à partir de 14 ans
90 mn
Edition  Game Salute  2014
 
Impact de la langue : oui

bâtiments - enchères - tuiles
Prenez la tête d'un collège tel Oxford du moyen-âge à nos jours, et soignez votre renommé afin d'attirer les plus grands esprits anglais.












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Dreaming Spires est proposé dans une boîte carrée un peu plus petite que d'habitude. Elle contient le matériel suivant :

  • 1 plateau de score sur lequel sont représentés des niveaux de réputation dans différents domaines,
  • 1 bâton de chancelier (1er joueur),
  • 48 pièces de monnaie de valeur 1, 2 et 3,
  • 1 sac dans lequel ranger les pièces de monnaie,
  • 120 cubes (24 par couleur de joueur),
  • 88 tuiles de bâtiments,
  • 27 cartes événements,
  • 43 cartes de personnalités historiques.

Les tuiles "Garden" et "Quad" sont séparées des autres bâtiments et disposées en 2 piles faces visibles à côté du plateau. Elles seront toujours disponibles pour les joueurs.
Les autres tuiles sont mélangées et 10 sont retournées face visible.
Enfin chaque joueur prend l'ensemble des cubes de sa couleur.


Déroulement d'une Partie

Une partie de Dreaming Spires se joue en 4 ères, composées chacune de 2 tours.

  1. Au 1er tour de chaque ère seulement
    1. Chaque joueur pioche 4 pièces.
    2. Retirer tous les événements et personnages de l'ère précédente.
    3. Piocher 2 événements de la nouvelle ère et les placer faces cachées à côté du plateau.
    4. Révéler 5 personnages de l'ère en cours.
  2. Le chancelier révèle l'un des 2 événements sélectionnés.
  3. En commençant par le Chancelier, chaque joueur effectue 4 actions parmi :
    • Construire un bâtiment,
    • Recruter un personnage,
    • Utiliser un personnage,
    • Piocher une pièce.
  4. Le chancelier résoud l'événement. Il s'agit d'enchères qui permettent aux vainqueurs d'augmenter leur renommé.
  5. Au 2e tour de chaque ère uniquement : Effectuer un décompte.

A l'exception des "Garden" et "Quad", les tuiles bâtiments doivent être construites à côté d'une autre tuile de la même couleur. La plupart de ces tuiles portent des éléments de symboles (voir des symboles entiers) qui en plaçant d'autres tuiles judicieusement pourront être complétées, comme dans un puzzle.
Ces symboles correspondent à des caractéristiques qui sont nécessaires pour recruter des personnages.

Les personnages font grimper la réputation du collège dans leurs disciplines. Le niveau de réputation est mis à jour au fil de la partie sur le plateau de scores.

A la fin de chaque ère, un événement est résolu. Il peut s'agir d'enchères classiques, à point fermé, ou au rabais (on commence à 12 et on descend jusqu'à ce qu'un joueur dise stop).

Un décompte a lieu à la fin de chaque ère.
Le plateau de score est construit sous la forme d'un tableau à double entrée. En colonnes, nous avons les disciplines, et en lignes la renommé.
Les cases se trouvant à l'intersection des colonnes et lignes constituent la zone de décompte. Dans chaque case, le joueur dont le total de réputation des 2 domaines correspondants est le plus élevé, place un cube.
On procède ensuite par élimination. Le joueur ayant placé le moins de cubes est éliminé pour ce décompte. Ses cubes sont remplacés par des cubes des joueurs restant, en appliquant le même système de calcul de réputation.
On continue ainsi jusqu'à ce qu'il ne reste plus que les cubes d'un seul joueur.
A l'issue des 3 premières ères, le gagnant du décompte pioche une pièce. A l'issue du dernier décompte, il gagne la partie.

Parties jouées : 1
Parties commentées : 1

13/06/2015 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joueurs.
Dreaming Spires m'a attiré pour son thème, la construction d'un "collège" à l'anglaise. Son auteur a d'ailleurs fait beaucoup d'efforts pour ajouter des textes d'explication en rapport avec le thème sur les cartes, histoire de nous immerger totalement dans la vie des grands collèges anglais.
La règle est très courte, mais quelques exemples et explications supplémentaires n'aurait pas fait de mal. En effet, le vocabulaire est un peu inhabituel et rend la règle moins facile à comprendre que lorsqu'il s'agit d'une traduction d'un jeu allemand. Heureusement internet est là pour lever les derniers doutes.
Le jeu est assez déroutant. Ca commence par le fait de piocher l'argent dont nous allons disposer au début de chaque ère, puis on continue en jouant nos 4 actions consécutivement. Seules 4 actions par tour, donc entre 2 enchères liées à l'événement, et 8 par âge, ça paraît bien peu pour parvenir à augmenter de façon significative notre réputation.
En fait on construit des bâtiments afin d'avoir des icônes spécifiques, dessinées dessus, qui nous permettent de recruter des personnages, puis de les activer pour augmenter notre statut sur les différentes échelles du jeu.
Enfin arrive le "décompte" de fin de chaque ère... Le système est très original (pas de point de victoire), et il faut bien les 3 premiers décomptes pour commencer à percevoir son fonctionnement.
Toutefois, le bilan reste un peu mitigé après cette première partie où nous nous sommes un peu laissés porter par le jeu, sans vraiment savoir ce que nous faisions. Nous verrons lors des prochaines parties si cette sensation persiste ou si la lecture du jeu devient plus évidente.


Verdict





Interaction

Règles

Matériel


Thème.
Système de décompte original.