Blue Moon

BLUE MOON

Jeu de

Reiner Knizia

2 joueurs
à partir de 12 ans
30 mn
Edition  Tilsit  2004
 
Impact de la langue : oui

cartes - fantastique - guerre - pouvoir
Blue Moon, ou quand des peuples extra-terrestres s'affrontent pour séduire des Dragons et ainsi obtenir des morceaux du cristal sacré. C'est pour le moins surréaliste, mais c'est ce que nous propose Reiner Knizia, dans ce jeu de cartes qui lorgne très largement du côté des jeux de cartes à collectionner.












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Blue Moon fait partie de la collection des jeux à 2 de Tilsit / Kosmo, de laquelle sont issues de grandes réussites telles que Les cités perdues ou encore Kahuna.

La boîte contient un petit plateau rectangulaire, plié en 3, sur lequel sont indiquées différentes zones, en face desquelles devront être disposées les cartes des 2 joueurs (Pioche, Défausse, Aire de combat, Aire de Soutien, Leader). Un résumé des différentes phases composant le tour de jeu y figure également.

Les enjeux de la partie seront 3 dragons en plastique (1 rouge, 1 bleu, 1 vert), qui sont initialement placés au centre du plateau. Enfin, 2 jeux de cartes correspondant aux 2 peuples qui s'affrontent pour le pouvoir, les Vulca et les Hoax, complète le matériel.

Chaque jeu contient 31 cartes différentes et superbement illustrées, dont 1 Leader.
Les autres cartes se divisent en 4 catégories :
  • Action du Leader : actions spéciales réalisées par le Leader.
  • Personnage : différents personnages, possédant parfois des pouvoir spéciaux (indiqués sur la carte).
  • Amélioration : elles augmentent la puissance des personnages.
  • Soutien : des renforts qui viendront s'ajouter aux personnages durant les combats.
Le nombre de cartes de chaque catégorie diffère d'un peuple à l'autre.

Mis à part les cartes "Action du Leader", toutes les cartes portent 2 numéros qui indiquent leur valeur au combat, en "feu", et en "terre".
Des symboles peuvent être dessinés en dessous de ces valeurs, et correspondent à des capacités spéciales qui vont largement enrichir les possibilités de jeu. Certaines cartes peuvent ainsi être reprises par le joueur, d'autres peuvent être jouées par paires, etc...

Déroulement d'une Partie

Les joueurs prennent la pile de carte d'un peuple, pose le Leader sur la place qui lui revient, à côté du plateau de jeu, et mélange les autres cartes.
Ils placent ensuite leurs pioches devant eux, en face de l'emplacement indiqué sur le plateau, et y prélève 6 cartes, qui constitueront leur main de départ.

Chacun leur tour les joueurs vont pouvoir :
  1. Jouer 1 Action du Leader
  2. Se retirer du combat
  3. Jouer un personnage (obligatoire)
  4. Jouer une amélioration ou un soutien
  5. Compléter leur main à 6 cartes
A la fin de son tour de jeu, la valeur de combat du joueur, dans l'élément actif (feu ou terre), doit être égale ou supérieure à la valeur de son adversaire.

Evidemment, certaines cartes ont des pouvoir spéciaux qui peuvent modifier la valeur d'autres cartes, ou encore autoriser le joueur à jouer plusieurs cartes soutien ou amélioration par exemple. C'est dans la combinaison de ses cartes que se situe l'intérêt principal de Blue Moon.

Si un joueur ne peut pas jouer de personnage, il est obligé de se retirer du combat, et son adversaire gagne les faveurs d'un dragon (ou de 2 s'il a joué au moins 6 cartes dans son aire de jeu). Si son adversaire possédait un dragon, il commence par le lui reprendre et le replacer au centre du plateau, sinon, il en prend un : Les dragons ne donnent pas leurs faveurs aux 2 joueurs à la fois.
Le joueur qui a perdu le combat devient premier joueur pour le combat suivant.

La partie prend fin lorsqu'à l'issue d'un combat, un joueur ne possède plus de cartes, ou lorsqu'un joueur possède les 3 dragons.

Extensions

Les Mimix sont des femmes proches de la nature. Les personnages sont nombreux et peuvent être jouées par paire, ce qui leur permet d'afficher une bonne puissance de combat. Il s'agit d'un peuple volant dont les personnages sont eux-aussi très nombreux. Bon nombre d'entre eux ont la capacité de retour (carte pouvant être reprise en main). De plus leurs améliorations peuvent être jouées par paire. En contrepartie, ils n'ont pas de soutiens. Les Flix sont très puissants et relativement facile à jouer.
C'est ici que le côté jeu de cartes à collectionner ressort. Des extensions disponibles séparément, proposent d'autres peuples qui peuvent être joués, avec les mêmes règles, à la place des peuples inclus dans le jeu de base.
Les joueurs les plus expérimentés pourront même mélanger les différents jeux pour se composer leur propre "deck" (c'est ainsi que les initiés appellent leur sélection de cartes), à condition toutefois de respecter quelques règles lors de la composition de leur jeu.

D'autres extensions : Il existe encore bien d'autres extensions, dont la plupart n'ont toujours pas été traduites en français. Mais si l'anglais ou l'allemand ne vous posent pas de problème, alors vos batailles n'auront plus de limites...

Parties jouées : 14
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Blue Moon"

Verdict

Etant donné les nombreux pouvoirs des différentes cartes, qui sont totalement différentes pour les 2 peuples, Blue Moon nécessite un apprentissage de plusieurs parties. Difficile de savoir si les sentiments un peu mitigés des débuts sont justifiés ou seulement le fruits d'un manque de maîtrise du jeu.
Mais finalement, après une quinzaine de parties, ce sentiment un peu partagé perdure.
Durant une manche les choses s'enchaînent plutôt bien, on a l'impression de contrôler un minimum le déroulement. Et la manche suivante c'est la catastrophe, on subit totalement. Il suffit même parfois d'une carte pour bloquer le jeu et/ou s'assurer un dragon. Il s'en suit certaines situations particulièrement frustrantes, surtout quand on reste avec les decks de base.
Il faut savoir abandonner le combat au bon moment, pour limiter le gain de l'adversaire, et mieux repartir dans le combat suivant. C'est vraiment le conseil que je donnerais à un joueur qui débute. Ne pas perdre de vue qu'un joueur gagne 2 dragons s'il a joué 6 cartes...

Malheureusement, les combinaisons sont beaucoup moins nombreuses qu'il n'y parait, et l'on reste énormément tributaire de la pioche.

Les extensions introduisent quelques nouvelles possibilités, et peuvent vous permettre de partir à la recherche du peuple qui vous convient le mieux pour vos futurs affrontements. Il est même possible de se constituer son propre deck à partir de différents peuples.
Mais, cette diversité n'enlève pas le sentiment que le jeu aurait mérité quelques ajustements, que ce soit vers un meilleur contrôle ou vers une plus grande fluidité et simplicité.

C'est d'autant plus dommage que l'esthétique et l'univers de Blue Moon sont vraiment très réussis, et donnent envie de jouer.

Un Knizia qui lorgne du côté des jeux de carte à collectionner (Magic et cie), mais sans parvenir à convaincre.



Interaction

Règles

Matériel


Très beau
Nombreuses extensions
Manque de possibilités
Prise en main