Madame Ching

MADAME CHING

Jeu de

Bruno Cathala
Ludovic Maublanc

2 à 4 joueurs
à partir de 8 ans
30 à 45 mn
Edition  Hurrican  2014
 
Impact de la langue : non

Asie - bateau - cartes












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Madame Ching est proposé dans une boîte carrée de format classique, identique à Augustus. Elle contient le matériel suivant :

  • 1 plateau de jeu, plié en 4. Il représente principalement la zone qui sera parcouru par les jonques des joueurs. Celle-ci est découpée en 35 cases numérotées de 1 à 56. En haut et en bas du plateau on trouve des emplacements pour les cartes navigation, rencontre, compétence, China Pearl et Hong Kong, ainsi que pour les tuiles de mission.
  • 55 cartes navigation, numérotées de 1 à 55,
  • 33 cartes rencontre,
  • 20 cartes compétence (4 de chaque type),
  • 1 carte China Pearl,
  • 1 carte port de Hong Kong,
  • 23 tuiles mission,
  • 8 jonques (2 par couleur),
  • 36 gemmes (12 blanches, 12 bleues, 12 rouges),
  • 46 pièces d'or.

Les cartes sont mises en place sur le plateau ainsi que 12 ou 14 tuiles mission selon le nombre de joueurs. Les autres tuiles sont écartées du jeu.
Chaque joueur reçoit 4 cartes navigation et 2 jonques, dont une à placer sur la case de départ des expéditions.


Déroulement d'une Partie

Chaque tour de jeu se déroule de la façon suivante :

  1. Piocher une carte navigation par joueur et les placer sur les cases correspondantes du plateau. La première est face cachée, les autres sont faces visibles.
  2. Simultannément les joueurs choisissent un carte navigation de leur main et la place face cachée devant eux.
  3. Les cartes sélectionnées sont révélées puis résolues dans l'ordre en commençant par celui qui a jouée la carte de plus forte valeur. Le joueur actif effectue alors les actions suivantes :
    1. Il gère son expédition.
    2. Il peut jouer une carte rencontre en sa possession.
    3. Il choisit une nouvelle carte navigation parmi celles qui ont été révelées en début de tour et l'ajoute à sa main.

Gestion des expéditions
Les expéditions se composent d'une suite de cartes jouées en ordre numérique croissant. Si la carte jouée est de valeur inférieure à la précédente, cela met fin à l'expédition courante et en commence une nouvelle. Selon la case atteinte par l'expédition achevée, le joueur peut choisir une tuile mission. A défaut, il pourra piocher une carte rencontre.
En plus d'une tuile mission, le joueur peut également remporter des cartes compétences si les cartes qui composent son expédition comportent suffisamment de symboles (carte, sabres, lanterne, cerf volant).
Si la carte jouée ne met pas fin à l'expédition, alors :

  • si elle est de la même couleur que la carte précédente, la jonque est avancée d'une case horizontalement sur le plateau.
  • si elle est d'une couleur différente, la jonque est avancée d'une case en diagonale.

Cartes rencontre
Les cartes rencontre sont des actions spéciales. Certaines permettent d'attaquer nos adversaires pour leur voler une gemme, une carte rencontre ou encore leur faire perdre un symbole sur leurs cartes navigation (et par conséquent les empêcher de gagner des cartes compétence). D'autres permettent de gagner des points de victoire supplémentaires, de piocher des cartes rencontre, ou de se protéger contre les attaques adverses.

Cartes de compétence
Les cartes compétences apportent un pouvoir utilisable 1 seule fois durant la partie. Mais surtout, lorsqu'un joueur en possède 4 différentes, Mme Ching lui confie le contrôle du China Pearl.

La partie s'achève à la fin du tour où l'une des situations suivantes se produit :

  • Un joueur prend le contrôle du China Pearl.
  • La dernière carte mission est remportée.
Les joueurs totalisent les points de victoires qu'ils ont gagnés en cours de partie pour leurs gemmes, pièces, cartes de compétence, China Pearl, Hong Kong et cartes rencontre.
Celui dont le total est le plus élevé l'emporte.

Parties jouées : 3
Parties commentées : 3

20/07/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
La première partie de Mme Ching est toujours pénalisante, par rapport à des joueurs expérimentés. Cela c'est encore vérifié aujourd'hui. La différence se fait à la fois sur la gestion de l'expédition et sur l'utilisation des cartes rencontre.
Ces dernières focalisent toutes les critiques. Elles rendent le jeu un peu trop complexe pour les joueurs inexpérimentés, et trop chaotique pour les autres.
Il est vrai que certaines d'entre elles sont des "agressions" (vol de pierre, de carte, perte d'un symbol) et peuvent donc être mal perçues. Mais après tout dans un jeu familial on a déjà vu bien pire, d'autant qu'ici il est aussi possible de se protéger.
Pour le reste le jeu est fluide et les parties ne sont pas trop longues.

15/07/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
Si en ce qui me concerne cette partie a été plus simple à gérer que la première, les mécanismes du jeu étant maintenant bien assimilés, cela n'a pas vraiment été le cas pour ceux qui découvraient le jeu. Il s'agissait de joueurs occasionnels, et ils ont eu beaucoup de mal à entrer dans le jeu.
Il faut dire que la mécanique de gestion de l'expédition est inhabituelle, et les cartes rencontre, ne sont pas toujours intuitives. Rien de très complexe cependant, mais juste assez pour décourager nos partenaires. Sans doute que nos enfants auraient été plus réceptifs, car plus habitués aux cartes à effet.

21/06/2014 - 1 partie
Une partie de découverte, à 3 joueurs.
Le dernier jeu de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc arrive à pic pour l'été et les vacances en famille. Nous l'avons donc testé dès ce week-end histoire de nous faire une première impression avant de le proposer au reste de la famille.
Le principe du voyage est sympathique et le jeu tourne vite, mais nous n'avons pas eu l'impression de contrôler grand chose au cours de cette partie. Les cartes rencontre nous ont également semblé introduire un chaos peut-être un peu fort. D'ailleurs l'utilisation de certaines cartes mériterait quelques éclaircissements que je vais aller chercher tout de suite sur internet.
Cela dit le jeu reste plutôt agréable. A rejouer donc pour parfaire nos impressions.


Verdict

Avec Madame Ching, Bruno Cathala nous propose des mécanismes assez originaux de gestion de nos expéditions. Nos déplacements ne sont pas déterminés simplement par la valeur des cartes, mais avant tout par leur couleur. C'est inhabituel mais ça fonctionne très bien. La valeur de la carte jouée va quant à elle être déterminante pour l'ordre du tour.

A ces mécanismes de base, Bruno Cathala a ajouté un système de cartes spéciales dont il est si friand, ici les cartes rencontre. Elles permettent d'outrepasser les règles et apportent un certain chaos avec les interactions qu'elles induisent entre les joueurs.
Comme souvent avec ce genre de cartes, leur utilisation peut être très frustrante pour celui qui en est la victime. Se faire voler une gemme, ou perdre un symbole dans une expédition peut parfois coûter la victoire.
Il est heureusement possible de se protéger de ces attaques, mais cela reste très aléatoire et l'acharnement finira généralement par payer.

Même si ces coup-bas sont cohérents avec le thème de la piraterie et assez classiques dans un jeu familial, leur impacte est sans doute un peu fort dans Mme Ching.
Une bonne connaissance de ces cartes et de leur utilisation sera donc indispensable pour ne pas avoir l'impression de passer la partie à subir les assauts de nos adversaires et apprécier le jeu.


Un jeu familial sympathique mais souvent un peu trop chaotique.



Interaction

Règles

Matériel


La gestion de l'expédition
Le thème.
Chaos des cartes rencontre