Babel

BABEL

Jeu de

Uwe Rosenberg
Hagen Dorgathen

2 joueurs
à partir de 12 ans
15 à 60 mn
Edition  Kosmos  2000
  
Impact de la langue : non

antiquité - cartes






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Babel fait partie de la collection "Spiel für zwei" (jeu pour 2) de Kosmos, d'où nous sont parvenues quelques perles, généralement traduites en français par Tilsit, telles que "Les cités perdues", "Kahuna" ou encore "César & Cleopatre". Il a également fait partie de la première liste des nominés pour le Spiel des Jahres 2001.

Babel se compose d'un plateau de jeu, de 45 cartes temple (de niveau 1 à 6), 60 cartes peuple (12 par peuple), et de 2 pions, 1 pour chaque joueur.
Le but est de construire des temples, niveau après niveau, de façon à ce qu'ils soient les plus haut possible. Pour cela, il faut utiliser les populations à votre disposition, représentées par les cartes peuples, qui seront placées en rang devant chaque site de construction.

Déroulement d'une Partie

Les joueurs commencent par recevoir chacun 1 carte temple de niveau 1, qu'ils posent devant eux, et 5 cartes peuples qu'ils gardent en main. Les pions de chaque joueur sont initialement placés sur les cases carrières à l'extrémité du plateau.
Chaque tour de jeu est découpé en 3 phases :
  • 1) Pioche de 3 nouvelles cartes peuple
  • 2) Réalisation d'actions
  • 3) Pioche de 2 nouvelles cartes temple
Les actions qui peuvent être effectuées lors de la 2ème phase sont variées et représentent les différentes étapes permettant la construction des temples : Voyager jusqu'au site de construction (déplacement du pion), Coloniser (pose de cartes devant un site de construction), Migrer (Déplacement de cartes) et bien sûr Construire. Il est également possible d'utiliser des compétences spécifiques à chaque peuple, à condition d'avoir posé au moins 3 cartes de ce peuple consécutivement dans une des rangées. Ainsi il devient possible de détruire le temple adverse, ou encore de sauter un niveau dans la construction de votre temple, etc... Et si cela ne vous suffit pas, au lieu d'utiliser cette compétence, il est aussi possible d'obliger l'adversaire à se défausser de la moitié de ses cartes.

Le richesse des actions proposées, implique une certaine réflexion avant de jouer, pour optimiser ses choix, mais offre aussi une grande variété de stratégies de jeu.

Le jeu peut se terminer de 3 façons :
  • 1 joueur a construit un total de 15 niveaux de temple, alors que l'autre n'en a pas construit 10.
  • 1 joueur a construit un total de 20 niveaux de temple.
  • La dernière carte temple vient d'être piochée.
La victoire revient alors au joueur ayant construit le plus de niveaux. En cas d'égalité, c'est le joueur auquel il reste le plus grand nombre de cartes en main qui l'emporte.

Remarque

Une discussion s'est tenue sur le forum d'Ankou à propos du pouvoir des Summeriens. Il semble que la traduction anglaise proposée sur Boardgamegeek, contienne une petite erreur que j'avais initialement reproduite.
Les Summeriens permettent de prendre la dernière carte de la rangée adverse et toutes les cartes du même peuple qui lui sont contiguës uniquement.
Désolé pour cette erreur, maintenant corrigée.

Parties jouées : 9
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Babel"

Verdict

Babel nécessite 2 ou 3 parties pour se familiariser avec la diversité des actions possibles en fonction des peuples. Ensuite seulement, on se rend compte de la puissance des coups proposés et que la moindre erreur peut être fatale.
En effet, étant donné qu'il est possible de construire plusieurs niveaux de temple, et dans un même tour, de détruire un temple ennemi, donc d'en faire perdre jusqu'à 6 à son adversaire, le jeu s'avère très chaotique.
Si les 2 joueurs optimisent bien leurs tours de jeu, la victoire n'est jamais acquise, tant que les 15 (ou 20) niveaux n'ont pas été effectivement construits.
C'est donc un jeu assez éprouvant, où il faut se montrer agressif, à la fois dans sa stratégie de construction et dans celle de destruction des ambitions adverses, mais aussi attentif car la moindre erreur a de grandes chances d'être fatale. Si les 2 joueurs se montrent perspicaces, ce sera alors le tirage des cartes peuples et temple, qui fera la différence...

Un jeu à la fois chaotique et réfléchi.



Interaction

Règles

Matériel


TactiqueIntérêt réduit entre joueurs expérimentés