Bohnanza

BOHNANZA

Jeu deUwe Rosenberg



cartes
négociation
3 à 5 joueurs
à partir de 12 ans
45 mn
Edition Amigo   1997
Impact de la langue : non






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Les jeux de société nous proposent souvent de voyager à travers les âges, dans des mondes merveilleux, où l'on se prend pour des personnages plus puissants les uns que les autres. Quoi de plus agréable pour se dépayser.
Et bien désolé mais il va falloir revenir sur terre car avec Bohnanza, oubliez les conquêtes épiques et préparer vous à cultiver des haricots !
Ne soyez pas effrayé pour autant, car vous verrez que ce légume réserve bien des surprises.

Le jeux se compose de 104 cartes haricots regroupés en 8 familles différentes (haricots bleus, piments, pois chiches, petits poids, pousse de soja, fèves, haricots rouges et haricots verts).
Elles sont illustrées de façon humoristique et portent chacune au dos un pièce de monnaie. 6 cartes supplémentaires, dites de 3ème champ sont également disponibles.
Le principe du jeu consiste à poser des cartes haricots devant soit (autrement dit planter des haricots), en les regroupant par famille dans des rangées qui seront appelées pour l'occasion des champs.
En début de partie les joueurs reçoivent tous 5 cartes qu'ils prennent en main, sans les mélanger.
En effet, dans Bohnanza, l'ordre des cartes est un élément capital, et il ne doit pas être modifié !

Chacun leur tour les joueurs vont devoir effectuer les actions suivantes :
  1. Planter le premier haricot de leur main dans un de leurs champs. La carte n'est donc pas choisie mais imposée par le système de jeu.
    Mais attention car les haricots doivent être de même type dans un champ ! Il arrive donc fréquemment qu'un joueur soit dans l'obligation de planter un haricot qui ne correspond pas à ceux déjà plantés dans ses champs. Deux solutions s'offrent à lui : soit il n'a que 2 champs, auquel cas, il peut envisager l'achat d'un troisième s'il le souhaite, soit il vend la récolte de l'un de ses champs, pour faire de la place et planter son nouvel haricot.
    La valeur d'un champ est déterminée par le nombre de haricots qu'il contient. Ainsi il faut 2 cartes Sojabohne (cf photo), pour 1 pièce d'or, 4 pour 2, 6 pour 3 et 7 pour 4.
    Lorsqu'il vend un champ le joueur retourne les cartes correspondantes (face pièce sur le dessus) et n'en conserve qu'un nombre égal à la valeur du champ. Les autres cartes sont placées dans une pile de défausse.
  2. S'il le souhaite, le joueur peut poser son 2ème haricot dans un de ses champs.
  3. Le joueur pioche 2 cartes et les dispose faces visibles sur la table. Ces cartes ne pourront en aucun cas intégrer la main d'un joueur. Le joueur qui les a pioché peut choisir de les garder pour les placer immédiatement dans ses champs, ou de les échanger avec ses adversaires qui devront eux aussi les placer immédiatement dans leurs propres champs. La phase de négociation est libre, et les joueurs peuvent proposer une ou plusieurs cartes quelconques de leur jeu en échange des cartes venant d'être tirées.
  4. Piocher 3 cartes et les ajouter dans sa main, derrière les autres cartes (toujours sans changer leur ordre).
A n'importe quel moment du jeu, les joueurs peuvent vendre leur champs et acquérir un 3ème champ, que ce soit leur tour de jeu ou non.

La partie se termine lorsque la pioche a été épuisée pour la 3ème fois (A chaque fois les cartes défaussées sont battues et forment une nouvelle pioche).
Le gagnant est celui qui possède le plus d'argent.

Extensions

Bohnanza a rencontré un vif succès depuis sa sortie et donné naissance à plusieurs extensions. Certaines n'ont pour but que de permettre à un plus grand nombre de joueurs de s'affronter (jusqu'à 7 au lieu de 5) en apportant de nouvelles familles de haricots.
D'autres modifient quelques peu les règles de base pour essayer de renouveler le jeu. Je n'ai pas encore eu l'occasion de tester toutes ces extensions.
Cependant, il est évident que les phases de négociation seront plus acharnées lorsqu'il y aura un plus grand nombre de joueurs en compétition.

Parties jouées : 6
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Bohnanza"

Verdict

Si la mécanique peut sembler un peu contraignante au premier contact (ordre des cartes à ne pas modifier, obligation de planter, ordre des actions dans chaque phase prédéterminé, etc...), elle reste simple, et donc vite assimilée, mais surtout elle contribue très largement à l'aspect tactiques du jeu.
Chaque joueur sait à l'avance ce qu'il devra jouer à son tour, et doit donc essayer d'optimiser ses plantations et ses échanges de cartes en conséquence.
Les fins négociateurs vont s'en donner à coeur joie.
Haricots à la Bohnanza : une pincée de chance, un brin de tactique et une bonne dose de négociation. A déguster sans modération...

Complexité
76%
Matériel
72%
Règles
72%
Ambiance
96%
Thème original