Game of Thrones : Intrigues à Westeros

GAME OF THRONES

INTRIGUES À WESTEROS

Jeu de

Reiner Knizia

2 à 6 joueurs
à partir de 8 ans
15 à 30 mn
Edition  Edge  2014
 
Impact de la langue : non

cartes
Intrigues à Westeros est la réédition du jeu Penguin-party de Reiner Knizia.








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Intrigues à Westeros est un jeu de cartes proposé dans une petite boîte carrée contenant :

  • 36 cartes personnages aux couleurs des 4 grandes familles rencontrées dans la saga "Game of Thrones";
  • 7 cartes Trône de fer, de valeur -1 à -3;
  • 24 pions pénalités, de valeurs 1, 2 et 5.
Selon le nombre de participants, de 6 à 14 cartes sont distribuées à chacun.


Déroulement d'une Partie

Une partie se joue en autant de manches qu'il y a de joueurs.
A son tour un joueur doit jouer une carte Personnage de sa main pour l'ajouter à la pyramide de carte qui se constitue petit à petit.

Les règles de pose sont les suivantes :

  • La base de la pyramide peut contenir jusqu'à 8 cartes.
  • Les cartes placées sur la rangée du bas de la pyramide doivent l'être à côté d'une carte déjà en place (sauf la 1ère).
  • Pour avoir le droit de placer une carte au-dessus de 2 cartes, il faut qu'elle soit de la même couleur que l'une de ces 2 cartes

Lorsqu'un joueur ne peut plus placer de carte dans la pyramide, il quitte la partie. Les autres continuent à jouer autant qu'ils le peuvent.
Le dernier joueur à poser une carte pioche une carte Trone de fer. Tous les joueurs prennent ensuite autant de point de pénalité qu'il leur reste de cartes en main.

A l'issue de la dernière manche, chacun calcule son total de points. Celui dont le score est le plus faible gagne la partie.

Parties jouées : 3
Parties commentées : 3

24/09/2014 - 1 partie
Etant donné la déception de notre partie à 6, j'avais envie d'essayer le jeu dans une autre configuration rapidement. Nous y avons joué à 2, la configuration extrême inverse, mais le jeu ne nous a pas paru plus intéressant. Et franchement, je doute qu'il le soit quelle que soit la configuration...

20/09/2014 - 1 partie
Une nouvelle partie à 6 joueurs, dont 4 qui découvraient le jeu.
Autant le dire tout net, le jeu n'a pas plu du tout, les joueurs n'y voyant aucun intérêt.
Et c'est vrai qu'à 6 je ne vois pas bien comment espérer gérer quelque chose. Il faudrait vraiment que les éditeurs arrêtent d'annoncer des configurations qui ne fonctionne pas sur leur boîte de jeu.
Après je ne pense pas vraiment que le jeu soit de toute façon indispensable, mais je reste tout de même curieux d'y rejouer à 2, 3 ou 4, pour compléter mon avis.

13/09/2014 - 1 partie
Une partie de découverte à 3 joeurs.
Le thème n'est là que pour illustrer les cartes, mais n'apporte rien d'autre.
Le principe est des plus simples, comme souvent avec Reiner Knizia. Mais il faut reconnaître que ça fonctionne plutôt bien.
Je ne suis pas certain que j'en referais des dizaines de parties, mais c'est assez malin tout de même.


Verdict

Je suis habituellement un bon client pour les petits jeux épurés que nous propose régulièrement Reiner Knizia et qui lui valent d'être l'auteur le plus représenté sur BdmL. Mais là je dois reconnaître que pour une fois, je n'ai pas du tout accroché.

Le jeu est très largement soumis au hasard de la donne, et notre influence sur le résultat final est particulièrement réduite.
Nous l'avons testé dans différentes configurations et avec des publics divers, et à chaque fois les réactions ont été particulièrement négatives. Du coup, je n'y vois pas beaucoup d'intérêt à part peut-être pour initier un public jeune ou habituellement réfractaire aux jeux de société et qui se laissera séduire par ce nouvel habillage pourtant artificiel.


Un petit jeu de pose un peu simpliste



Interaction

Règles

Matériel


Simplicité.
Rapidité.
Très aléatoire.