Battlestar Galactica

BATTLESTAR GALACTICA

Jeu de

Corey Konieczka

3 à 6 joueurs
à partir de 10 ans
180 mn
Edition  Fantasy Flight Games  2008
 
Impact de la langue : oui

combat - coopératif - espace
Battlestar Galactica est l'adaptation en jeu de société de la série télé du même nom. Cette série a été diffusée en France sur les chaînes SciFi et NRJ12, et fait suite à la série originale datant de la fin des années 70. Celle-ci raconte les aventures d'un petit groupe d'humains, survivants d'une attaque des Cylons et parcourant l'espace à la recherche de la Terre.








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Battlestar Galactica est proposé dans une boîte carrée de format habituel. Elle contient un grand plateau de jeu, plié en 4, un peu étrange au premier abord. Il représente principalement le vaisseau Galactica et l'espace qui l'entoure. Dans la partie supérieure on trouve en plus un certain nombre d'emplacements, vaisseau présidentiel, lieux cylons, réserve de cartes, de chasseurs, ainsi que des indicateurs : réserve de fuel, de nourriture, morale, population, avancement avant le prochain saut en hyper-espace, et nombre de centurions Cylons à bord du Galactica.

Le reste du matériel est composé de :
  • 10 fiches de personnages
  • 10 jetons personnages, pour indiquer leur position dans les différents vaisseaux
  • 4 marqueurs de pilotes, pour repérer les chasseurs pilotés
  • 2 jetons d'arme nucléaire, pour le président
  • 12 tuiles de vaisseaux civiles
  • 2 Basestars (vaisseaux mère Cylon)
  • 4 marqueurs de centurions
  • 4 marqueurs de dommages de Basestar
  • 8 marqueurs de dommages du Galactica
  • 1 marqueur de flotte, à placer sur l'échelle de saut dans l'hyper-espace
  • 1 marqueur de joueur actif
  • 110 grandes cartes réparties comme suit :
    • 70 crises
    • 16 loyautés
    • 17 quorum
    • 5 super-crises
    • 1 président
    • 1 amiral
  • 128 petites cartes, dont :
    • 21 dans chacun des 5 domaines de compétences : leadership, tactics, politics, piloting et engineering
    • 22 cartes de destination
    • 1 carte Kobol
  • 1 dé à 8 faces
  • 32 vaisseaux en plastiques :
    • 8 Vipers
    • 4 Raptors
    • 16 Raiders cylons
    • 4 Heavy Raiders cylons
Les cartes sont triées selon leur type et mises en place aux abords du plateau. Les indicateurs sont tous mis sur leur position initiale. Les 2 premières cartes compétence de chaque pile sont utilisées pour former la pioche de destinée, qui sera utilisée pour apporter une touche de hasard durant les tests de compétences (skill check).
Un premier ensemble de vaisseaux est mis en place autour du Galactica (1 Basestar, 3 Raiders, 2 Vipers et 2 Vaisseaux civils). 8 Vipers et 4 Raptors sont placés dans la réserve, en haut du plateau.

Chaque joueur choisi son personnage. Ils ont tous des caractéristiques qui leurs sont propres et orientent la façon dont ils devront être joués. La règle oblige à équilibrer les domaines de compétences.
Le président et l'amiral sont sélectionnés selon un ordre de priorité parmi les personnages choisis, et reçoivent les cartes correspondantes (et les marqueurs nucléaires pour le président).

Enfin, une pile de cartes de loyautés est constituées, et une première série de cartes est distribuée. Elles détermineront la nature des personnages : humain ou cylon. Mais attention car dans Battlestar Galactica il y a 2 distributions de cartes de loyauté, une en début de partie, puis une autre, à peu près au milieu du jeu. Et si un joueur cylon le reste jusqu'à la fin, un humain peut par contre "devenir" un cylon. En général, il y aura 1 à 2 joueurs cylon en fin de partie.

Déroulement d'une Partie

Le joueur actif joue un tour complet avant de passer la main à son voisin. Ce tour se compose de 6 phases :
  1. Piocher des cartes de compétences
  2. Leurs natures et leur nombre est indiqué sur la fiche du personnage.

  3. Mouvement
  4. Du personnage ou du Viper qu'il pilote.

  5. Action
  6. Jouer l'action du lieu où le personnage se trouve, d'une carte de compétence, de son titre (amiral/président), d'une carte quorum, révéler que vous êtes un cylon, ou encore passer à l'attaque avec un Viper que vous êtes en train de piloter.

  7. Piocher et résoudre un carte crise
  8. Comme leur nom l'indique, ces cartes décrivent les éléments d'une crise qui se présente à l'équipage du Galactica et risque de leur coûter des ressources si elle n'est pas surmontée. Le plus souvent elles conduisent l'équipage à effectuer un test de compétence (cf plus bas)

  9. Activer les vaisseaux cylons indiqués sur la carte crise
  10. Selon le pictogramme en bas à gauche de la carte, cela peut conduire à ajouter de nouveaux vaisseaux cylons, ou à en déplacer certains déjà présents. Ils peuvent également attaquer les Vipers, Raptors et vaisseaux civils s'ils sont dans la même zone de l'espace, voir même le Galactica.

  11. Préparer le saut hyperspacial
  12. Selon le pictogramme en bas à droite de la carte crise, le marqueur de flotte est avancé d'une case sur l'échelle de saut dans l'hyper-espace.
Test de compétences / Skill check
Lorsqu'un tel test est demandé, le niveau de celui-ci (valeur à atteindre pour le réussir) et les compétences requises (couleur des cartes) sont indiquées.
Les 2 premières cartes de la pile de destinée sont piochées, sans les révéler, puis chaque joueur peut y ajouter des cartes de sa main, faces cachées.
Ces cartes sont ensuite mélangées puis révélées et enfin séparées en 2 tas : le premier avec les cartes correspondants aux compétences demandées, le second avec les autres cartes. Les valeurs des cartes du premier tas sont comptées en positif, alors que celles du second le sont en négatif. Si la valeur finalement obtenue est supérieure ou égale au niveau du test demandé, il est réussi.

Objectif des humains
Chaque saut en hyper-espace fait progresser les humains dans leur voyage, les rapprochant de la Terre. La distance parcourue est indiquée au bas de chaque carte destination piochée après chaque saut hyperspacial. Lorsque le total des cartes atteint 8, la victoire est au bout du prochain saut...
Lorsque ce total atteint 4, une première moitié du voyage est réalisé et la 2ème série de cartes de loyauté est distribuée.

Objectif des Cylons
Les joueurs Cylons non révélés jouent leur tour de la même façon que les humains, mais leur objectif est de les faire échouer. Un fois révélé, leur tour de jeu est modifié, ne leur permettant plus que des actions spécifiques.
Ils remportent la partie dès que l'un des indicateurs (fuel, nourriture, morale, population) tombe à 0, si le Galactica est détruit, ou encore s'il est envahi par les centurions.

Combats
Les combats se résolvent au dé 8. L'efficacité d'une attaque dépend de la nature de l'unité attaquante et de celle attaquée.
Les vaisseaux Cylons attaquants effectuent la première action possible parmi une liste leur correspondant. Par exemple, un Raider attaque en priorité un Viper, ou à défaut un vaisseau civil se trouvant dans la même zone de l'espace que lui. S'il n'y en a pas, il se déplace vers le vaisseau civil le plus proche. Enfin si aucune de ces actions n'est possible, alors il attaque le Galactica.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Battlestar Galactica"

Verdict

Battlestar Galactica (BSG) est un jeu à l'américaine, long , comptez facilement 3 à 4h, voir plus lors des premières parties, avec un thème fort, et des combats à résoudre aux dés. Il se destine donc plutôt à un public de spécialistes, amateurs de gros jeux venant d'outre-atlantique, et connaissant la série ou près à s'investir dans la découverte de cet univers de science-fiction relativement complexe.

Je n'ai pas été conquis par la série dont je n'ai fait qu'entrevoir 1 ou 2 épisodes, et cela ne m'a pas facilité la tâche pour découvrir ce jeu très immersif. Et malheureusement, je n'ai pas été suffisamment convaincu lors de mes premières parties, au regard du niveau d'exigence du jeu, pour y rejouer de façon régulière. Je ne rempli sans doute pas les critères du coeur de cible, étant plus naturellement attiré par l'école allemande que l'école américaine.

Je retiens surtout les aspects mécaniques et répétitifs sur la longueur de la partie.
Un autre point qui me gène un peu, est la double distribution de cartes de loyauté qui peut faire basculer votre personnage à mi-parcours. Je trouve ça un peu frustrant de devoir changer de camp brutalement. Cela contribue à allonger la partie, même si ça permet aussi un rééquilibrage des forces en présence qui garanti une fin de partie plus tendue.

Mais quoiqu'il en soit, il faut reconnaître que la réalisation tient la route, tant par la qualité générale du matériel que par l'intégration des mécanismes au thème.

Un gros jeu à l'américaine, à réserver aux adeptes du genre, fans de SF ou de la série.



Interaction

Règles

Matériel


Thème fortComplexité
Longueur des parties