Battle Cry

BATTLE CRY

Jeu de

Richard Borg

2 joueurs
à partir de 12 ans
45 mn
Edition  Avalon Hill  2000
 
Impact de la langue : oui

combat - dés - figurines - guerre - histoire - sécession
Battle Cry est un jeu américain qui vous offre la possibilité de revivre les plus grandes batailles de la guerre de sécession. Avec un thème pareil, aucun doute n'est permis, on s'approche plus du wargame que de l'habituel jeu de plateau à l'allemande sans le moindre conflit.








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Tout comme son grand frère StarWars the Queen's Gambit, Battle Cry est très riche en matériel. La boîte est d'ailleurs un peu plus grosse, car mieux conçue. Elle est compartimentée, ce qui permet un rangement facile de tous les éléments du jeu. Tant mieux car le matériel est vraiment splendide !

En premier lieu on découvre un grand plateau de jeu, plié en 4, représentant le champ de bataille, découpé en hexagones sur lesquels les unités militaires se déplaceront.
46 tuiles de terrains (recto-verso), constituent des éléments supplémentaires du paysage, tels que des forêts, des rivières, des collines, des barrières, etc... Il est ainsi possible de diversifier très largement les batailles, rien qu'en changeant le type de terrain. Dans le livret de règle, 14 dispositions sont proposées. Elles correspondent à des batailles célèbres de la guerre de cession, et peuvent être jouées séparément ou les unes à la suite des autres, en mode campagne.
Justement, 14 drapeaux (petite tuiles carrées) serviront comme marqueur de victoire pour chaque bataille remportée dans ce mode.
6 barricades en arc de cercle s'ajoutent aux tuiles paysage et pourront être placés sur des tuiles ou des hexagones vides.
Les deux armées sont constituées chacune de 58 figurines en plastique (artillerie, cavalerie, infanterie, généraux), dont 19 avec un drapeau.
60 cartes de commandement permettent de contrôler ses unités et en particulier leurs déplacement sur le champ de bataille.
Enfin, wargame oblige, 8 dés sont fournis pour résoudre les combats. Ce sont des dés à 6 faces sur lesquelles sont représentés chaque types d'unités (x2 pour l'infanterie) et un drapeau symbolisant la retraite de l'ennemi.

Attention car à la première ouverture de la boîte, il vous faudra détacher toutes les figurines, mettre en place les drapeaux, et coller les symboles sur les faces des dés. De quoi s'occuper 2 bonnes heures avant de pouvoir jouer.

Les règles sont en anglais, et il y a du texte sur les cartes de commandement. Rien de très difficile, mais il faut le savoir.

Déroulement d'une Partie

On commence par choisir l'un des scénarios proposés. La disposition des tuiles de terrains et des différentes unités militaires y est indiqué, ainsi que le nombre de cartes de commandement que chacun des joueurs aura en main, et celui qui aura le privilège de l'offensive.

Le tour de jeu, consiste à jouer une carte de commandement, exécuter l'action qui y est indiquée, et se termine en piochant une nouvelle carte. Les actions sont relatives aux différentes unités, selon leur type ou plus souvent leur situation (flan gauche, flan droit ou centre du champ de bataille).
Chaque type d'unité a une capacité de déplacement et une porté de tir qui lui est propre. Cette dernière détermine le nombre de dés lancés lors d'une attaque. Ils indiqueront le nombre de coups au but (symbole de l'unité visée), et les possibilités de retraite. Chaque coup au but retire une figurine (pas de jet de défense), alors que chaque drapeau impose aux survivants d'une unité de battre en retraite d'un hexagone vers son propre camp. Pour chaque retraite non satisfaite (recul impossible, ou bord du plateau atteint), une unité est éliminée.

Les caractéristiques de base des unités peuvent être modifiées par le terrain.
Par exemple, une unité sur une colline, dans une forêt ou une ville sera moins vulnérable se qui réduira d'un dé tout jet d'attaque de l'ennemi.
Toutes ces modifications sont suffisamment logiques pour qu'on les retienne vite, et l'aide de jeu référencée en fin de test vous y aidera.

Certains terrains font également office d'obstacles à travers lesquels il est impossible de tirer.

Le jeu consiste en fait à optimiser les situations pour augmenter ses chances en attaque, tout en essayant de diminuer celles de son adversaire.

Le dernier homme d'une unité est toujours le porte-drapeau. Lorsqu'à son tour il est tué, l'assaillant prend la figurine. Le premier à avoir 6 porte-drapeaux adverses gagne la partie.
Enfin sans rentrer dans les détails, les généraux ont un rôle un peu particulier. Rattaché à une unité, ils vont la renforcer (+1 dés en attaque). Mais ils peuvent s'en détacher et même être attaqués lorsqu'ils sont seul.
Ils ont toujours un drapeau sur leur figurine, et comptent pour la victoire comme les autres porte-drapeaux.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Battle Cry"

Verdict

Avec un thème pareil et une mécanique de wargame largement simplifiée, Battle Cry ne s'adresse pas tout à fait au même public que la plupart des autres jeux de ma ludothèque. Il est évident qu'il s'agit d'un jeu plutôt masculin de part ses principes guerrier, où le hasard est important (encore plus que dans StarWars qui est plus diversifié avec ses multiples champs de bataille).

Il faut se laisser prendre par le thème et l'ambiance de la partie pour pleinement savourer cette mini reconstitution.
Les principes sont à peu près les mêmes que pour Mémoire 44, du même auteur, sorti plus récemment.

J'ai tout de même un petite préférence pour Battle Cry par rapport à Mémoire 44.

Première chose, le matériel est de meilleure qualité, avec en particulier des figurines en plastique rigide. Les canons des fusils ne se tordent pas.... Et puis les porte-drapeaux sont du plus bel effet.
Ensuite au niveau jouabilité elle même, les unités militaires ont des caractéristiques plus proches. La portée de feu de l'artillerie est à peine plus longue de celle de l'infanterie. Ca évite le pilonnage à grande distance (comme avec l'artillerie de Mémoire 44 - mais c'était lié au thème -) et favorise les déplacements des unités des 2 camps. Cet aspect est encore renforcé par la présence des généraux, qui vont pouvoir changer d'unités au besoin.
Enfin, je trouve que le thème est un peu mieux rendu, mais ça reste assez subjectif, d'autant plus que je ne suis pas un grand adepte de ce type de jeu.

Beau et sympathique, mais avant tout pour les fans du genre.



Interaction

Règles

Matériel


Qualité et beauté du matérielPlein de lancés de dés
Aspect tactique limité