Stone Age

STONE AGE

Jeu de

Michael Tummelhofer

2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
75 mn
Edition  Hans im Glück  2008
 
Impact de la langue : non

ouvriers - préhistoire








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Stone Age est proposé dans une boîte rectangulaire de format classique pour l'éditeur Hans im Glück (Taluva, Goa, ...). Elle contient le matériel suivant :
  • Un plateau de jeu plié en 4 représentant un village et différents lieux d'extraction ou de production de ressources (nourriture, bois, argile, pierre, or). Tous les éléments du jeu y trouveront leur place. Il est bordé par une piste de score allant de 0 à 99.
  • 4 plateaux "village" individuels, pour stocker ses ressources, habitants, outils, et construire ses bâtiments.
  • 58 pièces de matières premières (bois, argile, pierre, or)
  • 40 figurines en bois (10 par couleur)
  • 8 marqueurs de score et nourriture (2 par couleur)
  • 53 tuiles nourriture (pièces de monnaies)
  • 28 tuiles bâtiment
  • 18 tuiles outil
  • 1 figurine de premier joueur
  • 36 cartes de civilisation
  • 7 dés
  • 1 gobelet en cuir
Les éléments du jeu sont disposés sur les emplacements prévus sur le plateau. Les outils sont triés par valeurs, les bâtiments empilés aléatoirement, et les 4 premières cartes civilisations sont révélées.
Les marqueurs de scores et de nourriture sont placés sur les cases 0 de chaque piste.

Chaque joueur reçoit 1 plateau individuel de Village, 5 figurines de la couleur choisie et 12 points de nourriture.

Déroulement d'une Partie

Chacun leur tour, les joueurs posent des figurines venant de leur Village sur les différents emplacements du plateau pour aller collecter des ressources ou faire évoluer leur société.

Les collectes de ressources sont contrôlées par les dés.
Le nombre de dés jetés est égal à celui des figurines que l'on a placé sur un lieu. Le nombre de ressources collectées est égal au total des dés, divisé par la valeur de la ressource (2 pour la nourriture, 3 pour le bois, 4 l'argile, 5 la pierre et 6 l'or), arrondie à l'entier inférieur.
Les outils permettent d'augmenter le résultat des dés, et donc les ressources collectées.

Le village peut se développer dans différents domaines :
  • La population, pour lancer plus de dés ou faire plus d'action par tour
  • La production de nourriture, pour nourrir sa population en fin de tour
  • Les bâtiments, qui s'achètent en ressources et font gagner immédiatement des points de victoire
  • Les cartes de civilisation, qui s'achètent également avec des ressources, et permettent de gagner des points en fin de partie.
A la fin de chaque tour de jeu, les joueurs reçoivent leur capacité de production de nourriture, indiquée sur l'échelle correspondante. Ils récupèrent leurs villageois et doivent les nourrir ou perdre 10 points de victoire par nourriture manquante.
De nouvelles cartes civilisation sont ajoutées pour compléter l'offre et le tour suivant peut commencer.

La partie s'achève lorsqu'une des piles de bâtiments est épuisée, ou s'il n'y a plus assez de cartes de civilisation.

Aux points déjà cumulés en cours de partie s'ajoutent :
  • Des bonus pour les cartes de civilisation sur fond vert
  • Des bonus selon les symboles des cartes civilisation et les possessions du joueurs. Certaines permettent de marquer des points pour les figurines de villageois, d'autres pour les bâtiments construits, pour les outils possédés, etc...
Le joueur ayant finalement le plus de points de victoire l'emporte.

Parties jouées : 3
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Stone Age"

Verdict

Je l'avais découvert à 2 joueurs et n'avais pas vraiment accroché à tel point que je l'ai laissé de côté durant plusieurs années. J'y suis revenu récemment à 3 joueurs et mon impression a été bien meilleure.

Stone Age est en fait un jeu de gestion de ressources, dont le fond est assez classique, sur lequel a été greffé un mécanisme de production, assez original, où le joueur choisit le nombre de dés qu'il va jeter pour essayer d'obtenir chacune des ressources. Il s'agit donc d'une gestion de prise de risque, dans laquelle il faut assurer ses revenus pour faire survivre son village, et forcer sa chance pour se développer plus vite que les autres.

L'ensemble tourne bien, et s'avère assez dynamique.
Cependant, je n'ai pas été pleinement conquis :
  • Le principe de gestion de ressources pour acheter des bâtiments et des cartes bonus a déjà été vu et revu.
  • L'impacte du hasard est important, bien plus qu'à Die Burgen von Burgund par exemple.
  • Le nombre de points gagnés à la fin de la partie est très élevé, et l'obtention d'une carte peut faire basculer le dénouement. Bien sûr, pour des joueurs attentifs, ces points ne sont pas une surprise, on les voit venir au fil de la partie. Mais il n'est pas toujours possible, ni facile et rentable de s'opposer à l'acquisition de certaines cartes.
Je classerai donc Stone Age parmi les bons jeux allemands, auxquels j'apprécie de jouer de temps en temps, mais qui manquent un brin de fantaisie pour les rendre indispensables à mes yeux.




Interaction

Règles

Matériel


Tourne bienPas vraiment original
Beaucoup de points au travers des bonus