Spectaculum

SPECTACULUM

Jeu de

Reiner Knizia

2 à 4 joueurs
à partir de 8 ans
30 mn
Edition  Eggertspiele  2012
  
Impact de la langue : non

bourse - cartes - placement






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Spectaculum est proposé dans une petite boîte rectangulaire de même format que Carcassonne.
Elle contient le matériel suivant :
  • 1 plateau de jeu plié en 4 représentant le royaume. Au centre se trouve la cour royale et sur les bords les quartiers généraux des troupes de saltimbanques avec leur piste de prestige.
  • 44 cartes spectacle (11 par couleur),
  • 24 marqueurs de voyage dans chacune des 4 couleurs représentant les troupes de saltimbanques,
  • 48 tuiles de bonus-malus qui sont réparties aléatoirement sur les emplacements du plateau,
  • 54 pièces de monnaie de 1, 2, 5, 10 et 20 ducats,
  • 4 cubes marqueurs de prestige, aux couleurs des troupes de saltimbanques,
  • 1 sac en toile dans lequel sont placés les marqueurs de voyage,
  • 4 cartes de résumé.
Les cartes sont triées par couleur et disposées à proximité du plateau. Les marqueurs de prestiges sont placés sur les cases numéro 5 de chaque piste.
Les joueurs prennent une carte spectacle de chaque couleur, 20 ducats et piochent 3 marqueurs de voyage dans le sac, sans les montrer aux autres joueurs.

Déroulement d'une Partie

A son tour, un joueur... :
  • doit placer ses 3 marqueurs sur le plateau. Ils indiquent les déplacements de la troupe et doivent par conséquent être placés sur une case vide, à côté d'un marqueur de la même couleur ou du quartier général de la troupe.

  • peut effectuer 2 actions "sponsor" :
    • Sponsoriser une troupe, en achetant une carte de la couleur correspondante, pour un montant égal à son prestige.
    • Se séparer d'une carte en la revendant, au niveau du prestige actuel de la troupe.
    Ces 2 actions peuvent être effectuées avant ou après le placement des 3 marqueurs.

  • doit piocher 3 nouveaux marqueurs de voyage
Lorsqu'un marqueur est placé sur une case contenant une tuile bonus-malus, l'effet est appliqué immédiatement. Le plus souvent cela fait évoluer le prestige de la troupe, mais il existe également un bonus "jour de paye" et un malus "maladie". L'un rapporte à tous les joueurs 2 ducats pour chaque carte de cette couleur en leur possession, l'autre fait perdre 2 ducats par carte.

La partie se termine lorsqu'il ne reste pas plus d'une tuile à bordure rouge sur le plateau et que la cour royale est occupée.
Les joueurs reçoivent alors pour chaque carte en leur possession le niveau de prestige de la troupe en ducats.

Le joueur le plus riche est le vainqueur.

Parties jouées : 4
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Spectaculum"

Verdict

Encore un jeu de Reiner Knizia basé sur des mécanismes d'une simplicité enfantine. J'achète, je vends des cartes qui représentent mes actions dans une troupe de saltimbanques, et je place des jetons sur des cases qui vont faire évoluer la cote de ces mêmes troupes.

Oui il s'agit bien d'un jeu boursier, dans ce qu'il y a de plus simple et direct. Epuré, comme souvent avec Reiner Knizia. C'est un peu sa marque de fabrique.
Cette simplicité permet un jeu fluide et rapide. Par contre, il est difficile d'élaborer des stratégies puisque c'est la pioche des marqueurs de voyage qui impose les troupes sur lesquelles vous pourrez influer. Le maître mot est donc optimiser, dans le seul but de s'enrichir plus que les autres.

Le côté épuré et direct donne un jeu un peu froid, qui ne fait pas forcément envie, même s'il n'est pas déplaisant.

Un jeu de spéculation boursière, sans artifices.



Interaction

Règles

Matériel


Simple et épuré.Possibilités limitées.
Un peu froid.