Shadow Hunters

SHADOW HUNTERS

Jeu de

Yasutaka Ikeda

4 à 8 joueurs
à partir de 9 ans
30 mn
Edition  Matagot  2009
 
Impact de la langue : oui

ambiance - combat - dés








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Shadow Hunters et proposé dans une petite boîte rectangulaire, de format proche de celui des petites boîtes d'Alea, comme Wyatt Earp et Royal Turf. Par contre, elle s'ouvre comme un livre.
Elle contient le matériel suivant :
  • 1 petit plateau plié en 4 sur lequel sont représentés 6 emplacements, pour les 6 cartes lieu, et une échelle de blessure.
  • 6 cartes Lieu (Refuge de l'Ermite, Monastère, Cimetière, Porte de l'Outremonde, Forêt Hantée, Sanctuaire ancien), portant chacune 1 ou 2 numéros
  • 10 cartes Personnage
  • 16 cartes Lumière
  • 16 cartes Ténèbres
  • 16 cartes Vision
  • 8 cartes joueurs, pour indiquer la couleur de chacun
  • 8 marqueurs de personnage
  • 8 marqueurs de blessure
  • 1 dé à 6 faces
  • 1 dé à 4 faces
Les 6 cartes Lieu sont placées aléatoirement sur les 6 emplacements prévus, faces visibles. Les cartes Lumière, Ténèbres et Vision sont disposées faces cachées, sur le bord du plateau.
Chaque joueur prend 1 carte joueur et les 2 marqueurs qui lui sont associés. Il place l'un des 2 sur la première case de l'échelle de blessure. L'autre lui servira pour indiquer le lieu dans lequel se trouve son personnage.

Les cartes Personnage sont mélangées. Comme pour Les Loups-Garous de Thiercelieux la répartition des types de personnages varie selon le nombre de joueurs. Chacun en reçoit une dont il prend secrètement connaissance.

Déroulement d'une Partie

A son tour, un joueur :
  1. doit se déplacer. Le lieu de destination est déterminé par un jet de dés.
  2. peut utiliser le pouvoir du lieu sur lequel il se trouve.
  3. peut attaquer un joueur se trouvant dans la même zone que lui (même lieu ou lieu voisin). Les dégâts infligés sont donnés par la différence entre les 2 dés.
Les lieux et leurs actions
Le Refuge de l'Ermite, le Monastère, le Cimetière et la Porte de l'Outre-monde permettent de piocher 1 carte Vision, Lumière ou Ténèbres.
Dans la forêt hantée on peut infliger ou soigner des blessures à un joueur, et dans le Sanctuaire ancien on peut voler une carte équipement au joueur de son choix,

Les cartes
  • Les cartes vision aident à identifier les personnages des joueurs. Par exemple, une carte peut demander au joueur auquel elle est remise de subir une blessure s'il est du type indiqué. La carte n'est bien évidemment connue que du joueur qui l'a piochée et de celui à qui il l'a remise.

  • Les cartes Lumières et Ténèbres sont lues et appliquées immédiatement. La plupart d'entre elles apportent des équipements spéciaux, aussi bien pour se protéger des attaques, que pour blesser plus grièvement ses adversaires. Les joueurs qui les possèdent en bénéficient jusqu'à ce qu'un autre les leur vole ou qu'une carte leur impose de s'en défausser.
Les personnages
  • Les Shadow ont pour objectif d'éliminer tous les Hunters
  • Les Hunters ont pour objectif d'éliminer tous les Shadow
  • Les Neutres ont des objectifs spécifiques.
De plus chaque personnage dispose d'une capacité spéciale et d'un nombre de points de vie qui lui sont propre. Certains ont même le droit de mentir...

Si un joueur rempli la condition de victoire de son personnage, il se révèle, si ce n'est déjà fait, et annonce qu'il a gagné. S'il s'agit d'un Shadow ou d'un Hunter, ce sont tous les personnages, et donc les joueurs du même camp qui l'emportent, même s'ils sont morts en cours de partie.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Shadow Hunters"

Verdict

Il y a plusieurs jeux dans Shadow Hunter.

Pour commencer, il faut essayer de deviner qui est qui. C'est indispensable avant d'attaquer quelqu'un, même pour la plupart des personnages neutres qui devront jongler entre les objectifs de chacun pour espérer remplir le leur. Et puis il serait dommage de tuer un partenaire ou pire Daniel, le personnage neutre dont l'un des objectifs est justement d'être tué en premier...

Pour cela les cartes vision (vertes) sont astucieusement conçues. Elles permettent de ne pas se révéler à tous le monde d'un coup. Chacun apprend des informations petit à petit, et tous doivent essayer de recouper ce qu'ils savent selon le comportement des autres joueurs (en particulier qui attaque qui). C'est vraiment malin comme principe, et ça créé une vraie ambiance autour de la table.
Et puis de part leur diversité, et la diversité de leurs objectifs, il y a bien plus de subtilité dans la gestion des personnages de Shadow Hunter que dans ceux de Wanted par exemple.

Ensuite il faut réaliser son ou l'un de ses objectifs, ce qui implique le plus souvent d'attaquer d'autres joueurs. Il faut s'équiper le plus possible pour être efficace en attaque, protégé en défense et espérer que les dés se montreront cléments. C'est plus "bourrin" et aléatoire que la partie déduction, mais ça contribue aussi à l'ambiance.

Et comme les 2 aspects du jeu sont menés en parallèle durant la partie, l'ensemble reste plutôt sympathique et très animé.

Un jeu d'identités secrètes qui se concentre sur l'essentiel.



Interaction

Règles

Matériel


Le jeu se focalise sur l'essentiel
Les personnages neutres
Le côté aléatoire des jets de dés