Le Roi des Roses

LE ROI DES ROSES

Jeu de

Dirk Henn

2 joueurs
à partir de 10 ans
45 mn
Edition  Tilsit  2000
  
Impact de la langue : non

cartes - placement




DescriptionParties

Présentation du Jeu

A l'ouverture de la boîte, le roi des roses, m'a beaucoup fait pensé à Kahuna.
Le matériel proposé est en effet assez proche. On y retrouve un plateau de taille réduite (de bien meilleure qualité que celui de Kahuna), 52 pions bicolores servant de marqueurs de possession (rouge d'un côté, blanc de l'autre), 1 pion couronne et l'habituel jeu de cartes.
Les joueurs vont déplacer à tour de rôle le pion couronne sur le plateau et ainsi gagner des territoires.
Le but du jeu est de posséder en fin de partie les plus grands territoires, signes de la puissance du royaume.

Pour être complet, j'ajouterais que cet affrontement est sensé représenter l'opposition qui eu lieu entre les familles York et Lancaster, entre 1455 et 1485, pour obtenir le contrôle de l'Angleterre.

Déroulement d'une Partie

Les joueurs reçoivent chacun 5 cartes de déplacement qu'ils placent devant eux, faces visibles. Les cartes doivent être posées de façon à ce que la couronne qui est représentée dessus se trouve dans le même sens que celle qui est dessinée sur le plateau. Il y avait à ce propos une erreur de traduction dans les premières éditions françaises du jeu. Elle est aujourd'hui corrigée.
Les cartes indiquent une direction de déplacement (représentée par l'épée) et un nombre de cases à parcourir (chiffre indiquée sur la couronne). En plus de ses cartes déplacement, chaque joueur dispose pour la totalité de la partie de 4 cartes chevalier de sa couleur.

Chacun leur tour les joueurs pourront réaliser l'une des actions suivantes :
  • Déplacer le pion couronne sur une case libre, en jouant une des cartes de déplacement qu'il possède. Il prend ainsi possession de cette case du plateau et y pose un pions de sa couleur.
  • Piocher un carte de déplacement (à condition qu'il n'en ai pas déjà 5 devant lui).
  • Déplacer le pions couronne sur une case occupée par un pion adverse et se défausser en plus d'une carte chevalier. On retourne alors le pion (d'où l'intérêt des pions bicolores).
Si un joueur ne peut plus jouer, c'est à dire qu'aucun des déplacements indiqués par les cartes n'est possible et qu'il possède déjà 5 cartes, il passe son tour. Le jeu continue ainsi jusqu'à ce que les 2 joueurs soient bloqués, ou que tous les pions aient été posés.

Ensuite on comptabilise les points en fonction de la taille des groupes formés par les pions des joueurs.
Chaque groupe de pions rapporte à son propriétaire le carrée du nombre de pions qu'il contient. On appel groupe de pions, un ensemble de pions partageant tous au moins 1 côté (et pas un angle) avec un autre pion de la même couleur.

Parties jouées : 8
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Le Roi des Roses"

Verdict

Sur un principe simple, le Roi des roses s'avère être un jeu sympathique, même s'il n'est pas passionnant. Il n'a pas le rythme de Schotten-Tötten ou des Cités perdues, et il est moins complexe que César & Cléopâtre ou encore Kahuna, mais finalement, il propose un assez bon équilibre entre stratégie et chance qui lui permet de ne pas être trop exigeant vis à vis des joueurs.

Ni trop rapide, ni trop lent, ni trop stratégique, ni trop aléatoire, mais finalement sympathique.



Interaction

Règles

Matériel