Aux Pierres du Dragon

AUX PIERRES DU DRAGON

Jeu de

Bruno Faidutti
Michael Schacht

3 à 6 joueurs
à partir de 8 ans
45 à 60 mn
Edition  Days of Wonder  2002
 
Impact de la langue : oui

cartes - enchères






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Bruno Faidutti, cette fois avec la complicité de Michael Schacht, nous entraîne de nouveau dans un univers "médiéval fantastique" qui semble l'avoir beaucoup inspiré ces derniers temps (Citadelles, Castel, L'or des dragons). Le jeu n'a cependant pas grand chose à voir avec ses prédécesseurs puisqu'il s'agit d'un jeu d'enchères pur et dur.

Le matériel est très réussi, et relativement riche pour un petit jeu.
Nous avons ainsi à notre disposition 119 jetons en bois, dont 60 jaunes (or des fées), 40 gris (argent), 15 beiges (or vulgaire), 2 noirs (pièces maudites) et 2 rouges (amulettes magiques), auxquels viennent s'ajouter 36 pierres du dragon (12 bleues, 12 jaunes, 12 rouges). 6 dés spéciaux serviront de marqueurs de scores et 6 écrans permettront aux joueurs de masquer leur stock de pièces à leurs adversaires.
Un jeu de 33 cartes de personnages, 8 de bases et 25 spéciaux est également présent. 3 cartes vierges supplémentaires permettront à ceux qui le souhaitent de créer leurs propres personnages.
Plus non négligeable de nos jours, une carte d'enregistrement portant un numéro d'identification unique, vous permettra de jouer en ligne sur le site Internet de l'éditeur.

"Aux pierres du dragon" propose d'enchérir sur des personnages (ceux des cartes) qui disposent de compétences particulières. Grâce à celles-ci, il sera possible d'acquérir des pierres de dragon puis de les échanger contre des points de victoire.


Déroulement d'une Partie

Le jeu se déroule en plusieurs tours composés chacun d'une série de 10 enchères, 8 pour les personnages de bases + 2 pour des personnages spéciaux. On commence donc par mélanger les cartes de personnages spéciaux puis on les place en une pile dans un coin de la table. 2 cartes seront prélevées au début de chaque tour de jeu sur le dessus de cette pile. Les descriptions des 2 personnages sont lues à haute voix de façon à ce que tous les joueurs aient connaissance de leurs compétences avant d'entamer les enchères. Ces 2 cartes sont ensuite regroupées avec les 8 personnages de base.

La sorcière est mise de côté, car elle est toujours mise aux enchères en premier (voir plus bas). Les 9 autres cartes de personnages sont mélangées et placées sur une pile, faces cachées au centre de la table.
Les enchères peuvent alors commencer !

Les enchères
On commence donc par enchérir pour la sorcière.
En début de partie, chaque joueur a reçu 8 pièces d'or des fées, 2 d'or vulgaire et 5 d'argent. Les enchères se font dans un premier temps avec les pièces d'or (des fées et vulgaire).
Il s'agit d'enchères "à poing fermé". C'est à dire que chaque joueur prend secrètement dans sa main le nombre de pièces qu'il souhaite miser (même zéro) puis tend son poing au-dessus de la table. Lorsque tous les joueurs ont misés, ils ouvrent simultanément leurs mains et découvrent le ou les meilleurs enchérisseurs. Il n'y a donc pas de surenchère possible !
En cas d'égalité entre les meilleurs enchérisseurs, une enchère supplémentaire a lieu entre eux, pour les départager. Cette enchère se fait uniquement avec les pièces d'argent. En cas de nouvelle égalité le personnage est écarté sans que sa compétence soit utilisée.

Les pièces qui ont été misées par les joueurs, même s'ils n'ont pas remporté l'enchère sont mises de côtés :
  • Les pièces d'or vulgaire sont redonnées à la banque.
  • Les pièces d'or des fées sont placées devant l'écran du joueur pour le restant du tour.
  • Les pièces d'argent sont redonnées à la banque.
Lorsque l'enchère est achevée pour la sorcière, on retourne la carte suivante et l'on commence une nouvelle enchère. Ainsi de suite, jusqu'à ce que tous les personnages aient été mis aux enchères.

A la fin d'un tour, les pièces d'or des fées sont replacées derrière les écrans des joueurs. Ils ne reçoivent aucune nouvelle pièce avant le tour suivant.

Les compétences des personnages
Elles sont différentes pour chacun des personnages du jeu et doivent être utilisées immédiatement après l'enchère par le joueur l'ayant remportée (s'il le peut).
Avec la sorcière, le gagnant empoche une pièce maudite (noir) qui lui permettra quand il choisira de la miser, lors d'une des enchères suivantes, d'annuler la compétence du personnage. Des personnages permettent de gagner des pièces d'argent, d'or vulgaire ou d'or des fées, certains autres une amulette qui permettra de doubler la valeur d'une mise. Enfin de nombreux personnages permettent de gagner ou de dépenser des pierres du dragon pour acquérir des points de victoire.
Il est ainsi possible de marquer jusqu'à 2 points en une seule fois. Etant donné que le premier joueur à 3 points gagne la partie, il faudra être très attentif aux enchères et jouer autant pour soi que pour contrer ses adversaires.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Aux Pierres du Dragon"

Verdict

Concevoir un jeu uniquement sur un mécanisme d'enchères, cela a déjà été réalisé avec un certain succès par Reiner Knizia pour et Fabrik der Traüme, parmi d'autres. Mais ici, le style est poussé à l'extrême.
En effet, à raison de 10 enchères par tour, une partie va nécessiter une bonne cinquantaine d'enchères, contre 24 pour Fabrik der Traüme, et une vingtaine pour .

La répétitivité de l'action n'est que partiellement contrebalancée par la diversité des personnages (seulement 2 nouveaux par tour). Il faut bien choisir sur lequel enchérir et surtout combien miser (10 pièces d'or pour 10 personnages c'est peu). Quelques tours de jeux sont d'ailleurs nécessaires pour se familiariser avec les compétences des personnages de base (ceux qui reviennent à chaque tour) et ainsi pouvoir optimiser ses mises.
Heureusement les tours s'enchaînent plutôt vite et la partie ne dure jamais très longtemps, les 3 points étant vite là.
Cependant ici plus encore qu'avec d'autres jeux, l'intérêt de la partie dépendra beaucoup du profil des participants. Soit ils sauront amener le rythme et la fantaisie qui manque un peu à ces enchères, soit ils se lasseront vite du côté répétitif, ce qui a été plutôt mon cas.

Un jeu a réserver aux accros des enchères.



Interaction

Règles

Matériel


Matériel
Thème
Répétitif
Très dépendant des joueurs