Die Prinzen von Machu Picchu

DIE PRINZEN VON MACHU PICCHU

Jeu de

Mac Gerdts

2 à 5 joueurs
à partir de 12 ans
90 mn
Edition  PD Verlag  2008
  
Impact de la langue : non

gestion
L'avenir de la cité de Machu Picchu est incertain. Les princes se déchirent pour acquérir de l'influence auprès des Dieux, alors que les Espagnols sont tout proches de découvrir le chemin de la cité. Sachez tirer votre épingle du jeu, et devenir le grand prince de Machu Picchu.






DescriptionParties

Présentation du Jeu

"Die Prinzen von Machu Picchu" est proposé dans une grande boîte de mêmes dimensions que pour les précédentes créations de Mac Gerdts (Imperial, Hamburgum).
Elle contient un grand plateau de jeu, plié en 4 et imprimé recto-verso, 1 face en allemand, 1 face en anglais. Il représente principalement la cité du Machu Picchu,divisée en 15 quartiers. Autour on trouve une piste des incas (de 20 cases), une échelle des jours, une piste de scores, un marché, et les emplacements des cartes Prêtes, Vierges et Sacrifices.

Le reste du matériel est composé de :
  • 10 personnages en bois, à raison de 2 par couleur/joueur : 1 coureur et 1 prince
  • 60 pions incas (12 par couleur)
  • 38 lamas
  • 28 feuilles de cocas
  • 28 poteries
  • 28 tissus
  • 8 pierres hexagonales de temples
  • 1 marqueur de temps, orange,
  • 64 jetons Maïs (de 1 et 3 Maïs)
  • 15 cartes Prêtre et Vierge (6 pour le temple du Soleil, 5 pour celui du Puma, 4 pour celui du Condor)
  • 1 tuile Soleil, de premier joueur
  • 7 tuiles Lune, de bonus
  • 28 cartes Sacrifice
Le marché est remplis à moitié (2 marchandises de chaque type), la tuile de soleil est placée sur la lune, et les 7 tuiles Lune autour.
1 pierre temple est placée sur chaque temple, 1 marchandise sur chaque quartier qui la produit (sauf les Maïs qui vont par 3), et le marqueur de temps sur la piste des jours.
Chaque joueur reçoit 3 maïs, 1 lama, 1 coca, 1 poterie et 1 tissu. Il prend également de 8 à 12 incas, selon le nombre de participants. Le premier joueur place son coureur sur la première marche de la piste des Incas, le second, sur la 2ème, etc...

Déroulement d'une Partie

Pour commencer, les joueurs placent chacun leur tour 1 de leurs incas sur le quartier de leur choix parmi les 5 qui produisent. Ensuite, c'est au tour de leurs princes, sur n'importe quel quartier, puis ils effectuent l'action associée.
Pour les tours suivants, les princes devront être déplacés dans un quartier voisin, à moins d'utiliser (=payer) 1 lama pour les déplacer n'importe où.

Quartiers de production et Temples
Lorsqu'un prince entre dans l'un de ces quartiers, il prend tous les bonus qui y sont présents (produits ou pierre de temple). Puis s'il s'agit de quartier de production, tous les joueurs qui y possèdent au moins 1 incas peuvent produire. Cela leur coûte 1 Maïs par inca productif.
S'il s'agit d'un temple, les joueurs peuvent y pratiquer 1 sacrifice de lama par tuile prêtre ou vierge correspondant à ce temple, en leur possession. Ces sacrifices leur permettent d'avancer leurs coureurs sur la piste des incas (cf plus bas).
Pour le temple principal, il n'y a pas de prêtre ni de vierge qui lui sont affecté, par conséquent tous les joueurs peuvent y pratiquer des sacrifices, mais cette fois de n'importe quel type de marchandise.
Toutes ces actions ne peuvent être effectuées qu'une seule fois par jour. Si un autre prince entre dans le même quartier le même jour, rien ne se passe.

Hutte des Gardiens et Palais Royal
Ces 2 quartiers permettent de faire arriver de nouveaux incas dans les quartiers de production, à condition de payer le coût prévu.

Maison des prêtres et Maison des Vierges
Le joueur peut acquérir un prêtre, ou une vierge, à condition de payer le prix indiqué sur la tuile.

Les autres quartiers
La Place Centrale fait office de marché, où les joueurs peuvent acheter et vendre des marchandises. Le Cadran Solaire permet de retirer des incas des quartiers de production.

La piste des incas
Lorsqu'un coureur arrive en haut de cette piste, le joueur pioche 3 cartes Sacrifice, en choisi 1 qu'il conserve et remet les 2 autres sous la pile. Ces cartes rapporteront des points de victoire en fin de partie.

Jour et nuit
Si à son tour un joueur décide de ne pas déplacer son prince, il doit prendre une tuile de Lune. Lorsque 3 tuiles de Lune ont été prises, la journée se termine par un dernier tour de table. On passe alors à la phase nuit durant laquelle :
  • Les propriétaires des tuiles de Lune reçoivent les bonus indiqués dessus et replacent les tuiles dans le ciel.
  • Les incas au Cadran Solaire sont rendus à leurs propriétaires et leur rapportent 3 unités de marchandises différentes et 3 marches sur la piste des incas.
  • 9 nouveaux bonus sont mis en place dans les quartiers de production et temples (comme en début de partie).
  • Le marqueur de temps avance d'un jour.
Fin de partie
La partie peut se terminer de 2 façons différentes :
  • Dès que les 15 prêtres et vierges ont été acquis => Le Machu Picchu est sauvé.
  • A la fin du 9ème jour => Le Machu Picchu est conquis par les Espagnols
Cartes sacrifice et points de victoire
Sur chaque carte figure une représentation de 2 quartiers, 2 temples et un nombre de statuettes en or.
Pour chaque incas se trouvant dans un de ces quartier, et pour chaque tuile Prêtre ou Vierge correspondant à ces temples, le joueur marque 1 point.
Si la partie s'est terminée par l'arrivée des Espagnols, le score du joueur le plus riche en or, est multiplié par 3, et celui du second plus riche, par 2.
Le joueur ayant le score final le plus élevé remporte la partie.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Die Prinzen von Machu Picchu"

Verdict

Comme d'habitude avec Mac Gerdts le jeu est relativement abordable malgré une durée qui dépasse souvent les 2h. Il est servi par un matériel abondant et soigné, ainsi qu'une mécanique bien léchée qui le rend fluide. Avec une seule action à effectuer à son tour, on joue vite, et personne n'a vraiment le temps de s'ennuyer.

Le problème vient de l'évaluation de nos actions par rapport à celles de nos adversaires. Les points ne sont calculés qu'en fin de partie, et dépendent des cartes sacrifices qui auront été collectées. Il est donc pratiquement impossible de savoir en cours de partie où l'on se situe par rapport aux autres joueurs. Le nombre de cartes sacrifices gagnées est un indice, mais loin d'être suffisant, surtout si la partie se termine par l'arrivée des Espagnols.
Du coup, on joue chacun pour soi, en essayant de profiter au mieux de toutes les situations qui se présentent, mais assez peu en tenant compte du jeu des autres (à part bien sûre de la situation immédiate).

Le bilan d'ensemble reste tout de même plutôt positif, grâce aux mécanismes toujours bien pensés, mais un peu en deçà de ce à quoi nous avait habitué l'auteur. D'autant plus que le décompte final laisse souvent une impression de frustration.

Un jeu de gestion qui manque un peu de passion.



Interaction

Règles

Matériel


Thème
Originalité
Cartes sacrifice
Difficile d'estimer qui va gagner