Palazzo

PALAZZO

Jeu de

Reiner Knizia

2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
50 mn
Edition  Alea  2005
 
Impact de la langue : non

construction - enchères - palais
Palazzo propose de construire des palais à partir d'éléments achetés dans des carrières. Si on ajoute que ces achats sont payés dans 3 monnaies différentes, tout ça rappelle fortement Alhambra. Mais si le thème est effectivement très proche, vous allez voir que les mécanismes n'ont pas grand chose à voir.




DescriptionParties

Présentation du Jeu

Palazzo est proposé dans une boîte au nouveau format d'Alea, inauguré pour Louis XIV. Ses dimensions sont intermédiaires entre Puerto Rico et San Juan.
Elle comporte les éléments suivants :
  • 5 plaques en cartons représentant 4 carrières et 1 dépôt. Elles remplaceront le traditionnel plateau de jeu. Le dépôt est placé au centre de la table et les 4 carrières autour.
  • 48 éléments de construction permettant de former 3 palais de 5 étages avec 3 matériaux de construction différents. Ces éléments représentent les faces des palais, avec de 1 à 3 ouvertures.
  • 5 tuiles cavalier, formant un mini-puzzle,
  • 1 pion architecte en bois,
  • 55 cartes argent, de valeurs allant de 3 à 7, dans 3 monnaies différentes, plus 10 certificats de valeur 2,
  • 1 certificat de valeur 3,
  • 4 cartons récapitulatifs, dont les traductions sont disponibles sur le site de Rody.
Les éléments de construction sont triés en fonction du chiffre romain dessiné sur leur verso (I, II ou III). Les tuiles du mini-puzzle sont mélangées avec la pile d'éléments n°III.
Pour démarrer la partie, les 5 premiers éléments de la pile "I" seront disposés sur le dépôt et les 4 carrières. L'architecte est placé au hasard, sur l'une des carrières et chaque joueur reçoit 4 cartes.

Déroulement d'une Partie

A tour de rôle, les joueurs choisissent soit de piocher de nouvelles cartes, soit d'acheter ou de mettre aux enchères des éléments de palais.

Si le joueur décide d'acheter ou de mettre aux enchères des éléments de palais, il commence par piocher 2 nouveaux éléments. Il place le premier sur le dépôt puis le second sur l'une des carrières (en fonction du nombre de fenêtres présentes sur l'élément et de la position de l'architecte).
Ensuite, il choisi d'acheter des éléments du dépôt, ou de mettre aux enchères des éléments se trouvant sur la prochaine carrière non vide, en partant de celle où se trouve l'architecte, et en tournant dans le sens horaire.

Achat au dépôt
Le joueur peut acheter 1 ou 2 des éléments présents sur le dépôt. Le prix de chacun d'eux est égale à 10, moins le nombre d'éléments présents sur le dépot avant l'achat.

Enchères
Les enchères se font en plusieurs tours, en posant devant soi des cartes de sa main. Le gagnant de l'enchère paye le montant en défaussant ces cartes, alors que les autres joueurs les reprennent.

Règles de paiement
Le paiement doit toujours s'effectuer dans une seule monnaie, à laquelle les certificats peuvent être ajoutés. La valeur de chacune des cartes est indiquée dessus, mais il est également possible d'effectuer des combinaisons. Ainsi, 3 certificats joués ensemble auront une valeur de 15 au lieu de 6. Il en va de même pour 3 cartes de même valeur, mais de couleurs différentes (c'est le seul cas où l'on peut payer en utilisant des cartes de différentes monnaies).

Les palais
Il existe 3 matériaux de construction différents et 5 étages de palais par matériau.
La valeur de base d'un palais est égale au nombre de fenêtres qui le compose. Des bonus viennent s'ajouter en fonction de sa hauteur et s'il est construit d'un seul matériau.

La partie s'arrête dès que le puzzle du cavalier est achevé.
Chaque joueur calcule alors la valeur totale de ses palais, et celui dont la valeur est la plus élevée gagne la partie.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Palazzo"

Verdict

Oui c'est encore un Knizia, et oui, c'est encore un jeu d'enchères, mais cette fois sans grande nouveauté, ni du côté mécanisme, ni du côté thème, toujours aussi artificiel.

Peut-être qu'à force on attend trop de Knizia ?
Il faut dire qu'après Medici, Modern Art, Fabrik der Träume ou encore Ra, il est bien difficile de faire mieux et de renouveller le genre.
Et malheureusement, ce n'est pas Palazzo qui relèvera le défi. Ce n'est clairement pas un mauvais jeu, mais il lui manque un petit quelque chose pour parvenir à se hisser au niveau des jeux précédemment sités.

Et pour ceux que le thème séduit, Alhambra de Dirk Henn, sera une meilleure alternative.


Rien de vraiment nouveau dans cet nième jeu d'enchères de Knizia.



Interaction

Règles

Matériel


Il ne tourne pas trop malRien de vraiment nouveau