Attika

ATTIKA

Jeu de

Marcel-André Casasola Merkle

2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
60 mn
Edition  Hans im Glück  2003
 
Impact de la langue : non

antiquité - bâtiments - construction - tuiles - ville


DescriptionParties

Présentation du Jeu

Attika se présente dans une boîte de même format que Carcassonne, mais compartimentée pour ranger le matériel relativement abondant, et graphiquement très réussi.
Les joueurs ont chacun droit à un tableau individuel sur lequel sont représentés tous les bâtiments qui seront à construire. Ces derniers sont organisés en 7 groupes, et dans chaque groupe ils sont ordonnés (des flèches indiquent l'ordre de construction idéal).
A chaque tableau correspond une ville (Athène, Sparte, Thèbe et Corinthe), mais aussi une couleur.
Chaque joueur recevra les 30 jetons bâtiments correspondant à sa couleur/ville. 6 d'entre eux ont un dos noir, et correspondent aux bâtiments de départ des groupes représentés sur les tableaux individuels (Le 7ème groupe n'a pas de bâtiment de départ !). Ces 6 pions sont regroupés sur une même pile, faces cachées. Les 24 autres ont un dos blanc et sont disposés en 3 piles, faces cachées également.

22 grosses tuiles en forme d'étoile, seront utilisées pour former le plateau de jeu. Chaque tuile comporte 7 hexagones sur lesquels les bâtiments seront construits. Le plateau de départ est composé de 4 à 8 tuiles, en fonction du nombre de participants, et 2 à 4 tuiles de lieu saint, seront disposés à ses extrémités.

15 amphores en bois, représentent des bonus que les joueurs gagneront lorsqu'ils auront terminé la construction d'un groupe de bâtiments. Enfin, on retrouve également 60 cartes paysage, 15 de chaque types : arbres, collines, mer et montagne. Elles serviront de monnaie pour la construction des bâtiments.


Déroulement d'une Partie

A tour de rôle les joueurs vont avoir la possibilité soit de construire 3 bâtiments, soit de piocher 2 jetons dans les piles qu'ils ont devant eux.

Au moment où il pioche un jeton, s'il en a les moyens, le joueur peut construire directement le bâtiment sur le plateau de jeu. S'il ne le peut ou ne le souhaite pas, il pose alors le jeton sur son tableau de ville et pourra le construire lors d'un tour prochain.

Le coût de construction d'un bâtiment est indiqué sur le jeton, mais plusieurs facteurs peuvent le modifier :
  • Les dessins de paysage présents sur les tuiles du plateau réduisent le coût.
  • Ne pas construire de façon contiguë à un autre de ses bâtiments (démarrage d'une nouvelle colonie) augmente le coût du nombre de colonies de sa couleur déjà présentent sur le plateau.
  • Construire le nouveau bâtiment à côté de celui qui le précède dans l'ordre du groupe est gratuit.
Chaque action peut être remplacée par la pioche d'une carte paysage.
Lorsqu'un joueur épuise l'une de ses piles de jetons bâtiments, il pioche un nouvelle tuile pour étendre le plateau de jeu.

Pour gagner la partie, les joueurs ont 2 solutions :
  1. Etre le premier à construire ses 30 bâtiments.
  2. Relier 2 lieux saints, dans une seule de ses villes (autrement dit, avoir construit une chaine ininterrompue de ses bâtiments qui relie 2 lieux saints).

Parties jouées : 4
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Attika"

Verdict

Attika fait partie des rares jeux de ma ludothèque sur lequel mon opinion s'est amélioré après quelques parties. Il faut dire que je l'ai découvert à 2, et je trouve que ce n'est vraiment pas la configuration la plus adaptée, le jeu y étant relativement mécanique, et le hasard de la pioche plus important.
A 3 ou 4, la partie est très différente. Il faut surveiller les stratégies de chacun de ses adversaires, se demander qui va venir s'interposer pour empêcher l'un d'eux de construire une chaîne ininterrompue entre 2 lieux saints, et si quelqu'un ne va pas venir occuper le terrain sur lequel vous pensiez construire à moindre frais tous les bâtiments de groupe principal de votre ville.

Il n'en reste pas moins que ça manque de piquant malgré une originalité indéniable des mécanismes.

Et ne cherchez pas de réelle rapport entre la mécanique et le thème, vous aurez bien du mal à en trouver. Il s'agit bien plus d'un habillage qui a au moins le mérite d'être assez agréable.

Un jeu de placement original mais un peu terne dans son déroulement.



Interaction

Règles

Matériel


2 victoires possibles
Obligation de surveiller ses adversaires
Hasard de la pioche des jetons bâtiments
Moins bien à 2
Thème très artificiel