Modern Art

MODERN ART

Jeu deReiner Knizia



art
enchères
3 à 5 joueurs
à partir de 8 ans
45 mn
Edition Hans im Glück   1992
Impact de la langue : non
Lorsqu'on dit enchère on pense tout de suite oeuvres d'art, et visiblement Knizia a eu aussi cette idée, puisque Modern Art, nous propose de représenter une galerie d'art qui va vendre et acheter des tableaux.
C'est un "vieux" jeu d'enchères puisqu'il date de 1992. Il se distingue en proposant non pas 1 type d'enchère, mais 5, dans le même jeu.

L'édition originale de Modern Art, qui est testée, ici est signée Hans im Glück, mais n'est plus disponible. Cependant Mayfair Games vient de ressortir une nouvelle édition US que l'on trouve déjà dans certaines boutiques.




DescriptionParties

Présentation du Jeu

Modern Art se présente dans une boîte relativement grande, un format plus très à la mode aujourd'hui et comporte le matériel suivant :
  • un plateau de jeu divisé en 5 colonnes, une par artiste. Il y a en effet 5 artistes dont les oeuvres seront mises en vente.
  • 70 cartes représentant les tableaux des artistes.
  • 6 écrans pour cacher son argent
  • des pièces de monnaie de $1000, $5000, $10000, $50000 et $100000, pour payer les transactions
  • 15 marqueurs de "valeur de marché" ($30000, $20000 et $10000), indiquant la cote d'un peintre à la fin d'une manche.
On ne peut pas dire que le matériel soit très esthétique, mais il respecte bien le thème : l'art moderne...

A tour de rôle les joueurs vont mettre des oeuvres aux enchères. A la fin de chaque manche les oeuvres achetées rapportent de l'argent en fonction de la popularité des artistes.
Le but du jeu est d'être le joueur le plus riche à l'issue de 4 manches.

Déroulement d'une Partie

Les joueurs reçoivent entre 8 et 10 cartes, en fonction du nombre de participants, et vont chacun leur tour choisir de mettre en vente, l'une d'elle.
Le type d'enchère est imposé par un symbole figurant en haut de chaque carte, et le vendeur participe. Les 5 types d'enchères rencontrées dans le jeu sont :
  • Aller et retour, aussi appelé enchères libres : chacun des joueurs propose la somme qu'il veut au moment où il veut.
  • Un seul tour : dans l'ordre de jeu, en terminant par le vendeur, chaque joueur a la possibilité de faire une seule proposition.
  • Dans la main, aussi appelée enchère à poing fermé : tous les joueurs prennent dans leur main le montant de leur enchère et le révèle simultanément.
  • Prix fixe : le prix est fixé par le vendeur, et un seul tour de table est effectué. Le premier joueur à se porter acquéreur remporte le tableau. Si aucun joueur n'est intéressé, le vendeur est obligé de l'acheter au prix qu'il avait demandé.
  • Double enchère : au lieu d'un seul tableau, il y en aura 2 qui seront mis aux enchères simultanément. Le type d'enchère sera déterminé par le second tableau. Il peut être mis par le même joueur, ou par un autre joueur avec lequel il partagera les gains de l'enchère. Si aucun joueur n'a souhaité mettre la 2ème carte, le vendeur remporte son tableau à "double enchère" gratuitement.
Le montant des ventes est réglé au vendeur, sauf si c'est le vendeur lui-même qui achète le tableau. Dans ce cas, il paye la somme à la banque.

Lorsque le 5ème tableau d'un artiste est mis en vente, la manche est terminée immédiatement (sans qu'il soit vendu).
On compte alors le nombre de tableaux qui a été mis en vente durant cette manche, pour chacun des artistes, afin de déterminer leurs popularités respectives. Seules les oeuvres des 3 artistes les plus populaires rapportent.
Les marqueurs de "valeur du marché" serviront pour indiquer ce que rapportent les oeuvres de ces artistes : $30000 par tableau de l'artiste le plus populaire, $20000 pour 2ème et $10000 pour le 3ème. Chaque joueur possédant des oeuvres de ces artistes, calcule la valeur totale de ses acquisitions, et reçoit ce montant de la banque.
Tous les tableaux qui ont été acquis lors de la manche sont retirés du jeu.

Les valeurs du marché sont cumulatives d'un manche à l'autre. C'est à dire que si dans la manche courante un artiste est 1er alors que dans la précédente il était 2ème, chacune de ses oeuvres rapporte $50000 ($30000 + $20000). Dans le même temps, si un artiste est 4ème alors qu'il était 1er à la manche précédente ses oeuvres ne rapporteront rien cette fois.
De nouvelles cartes sont distribuées à la fin des 1ère et 2ème manches, mais pas à la fin de la 3ème.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Modern Art"

Verdict

Il existe des tas de jeux d'enchères, et bien plus encore de jeux qui utilisent, entre autres, un mécanisme d'enchère.
Knizia lui-même s'y est essayé avec succès (Ra, Fabrik der Traume, ...), et Modern Art est certainement l'un des plus réussis.
Pour commencer, il évite la monotonie en proposant différents types d'enchères, là où la plupart de ses concurrents se contentent d'un seul. Il ajoute ainsi un paramètre important lors de la partie, puisqu'il est plus facile de vendre un tableau cher avec certains types d'enchères que d'autres.

La gestion des valeurs des tableaux est également très particulière, puisqu'un artiste ayant rapporté beaucoup aux tours précédents peut aussi bien rapporter encore plus à ce tour, que rien du tout, s'il ne figure pas dans les 3 premiers. Or les oeuvres étant retirées du jeu à l'issue de chaque manche, les artistes les plus populaires en début de partie risquent fort de l'être beaucoup moins à la fin.
Enfin, il faut savoir gérer sa main, mettre aux enchères les tableaux au meilleur moment, et en conserver d'autres pour clôturer une manche lorsqu'on le souhaite.

Ces paramètres ne sont pas toujours très faciles à gérer, mais garantissent la diversité des parties et renforcent l'intérêt du jeu. On retrouve tout à fait l'esprit Knizia, tel qu'on l'aime...
Un grand classique du jeu d'enchères,
par un maître du genre.

Complexité
76%
Matériel
96%
Règles
96%
Ambiance
72%