Medina

MEDINA

Jeu de

Stefan Dorra

3 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
60 mn
Edition  Hans im Glück  2001
 
Impact de la langue : non

construction - désert - palais - ville


DescriptionParties

Présentation du Jeu

Stefan Dorra nous propose de reconstruire la cité de Médine quasiment disparue sous le sable du désert.

Seules les limites de la ville sont connues, et représentées sur le plateau de jeu. La disposition des palais, des rues, des marchés et même des murs de la ville nous appartient.
Pour ce faire, en plus de 4 tours qui sont placées aux 4 coins de la ville dès le début de la partie, nous avons des éléments de bâtiments : palais (de 4 couleurs : noirs, marrons, orange et gris), étables, murs ; et des marchands.
Tous ces éléments sont en bois et de grande taille ce qui les rend très agréables à manipuler.
Conséquence de ce "luxe", la boîte de Médina est l'une des plus lourde de ma collection.
En plus des éléments de construction la boîte de jeu contient 4 paravents, pour masquer son stock à ses adversaires, 4 cartes tours et 4 cartes palais qui feront office de bonus. Enfin 16 toits (4 par couleur) serviront de marques de possession des palais.

La reconstruction de la ville s'effectue en collaboration entre les joueurs.
Cependant lorsque l'un d'eux juge qu'un palais a atteint une taille suffisante, il peut, à son tour de jeu, en prendre possession en y posant l'un de ses toits. Dès lors, le palais ne peut plus être agrandit. Il reste toutefois toujours possible de poser des étables, des éléments de murs de la cité de Médine, et des marchands, même si ces éléments touchent au palais.
En fin de partie, un palais rapportera à son propriétaire un nombre de points égal au nombre d'éléments de palais + nombre d'étables adjacentes + nombre de murs adjacents + nombre de marchands adjacents.

Il faut donc faire preuve d'astuce, et d'intuition, voir de psychologie pour choisir le moment où prendre possession d'un palais. La taille de la ville étant limitée, à mesure que celle-ci se reconstruit la place diminue et les palais ne peuvent plus s'étendre aussi facilement qu'en début de partie (2 palais ne peuvent se toucher).
Histoire de corser encore un peu ces choix, un joueur ne peut pas posséder 2 palais de la même couleur. Ainsi à la fin de la partie, chaque joueur doit posséder un palais de chaque couleur.

Déroulement d'une Partie

Les joueurs commencent par recevoir des éléments de palais, étables, murs et marchands pour la totalité de la partie. Leur nombre dépend du nombre de joueurs. Chacun les cache derrière son paravent.
Il prennent également leurs toits pour marquer leurs futurs palais.
A son tour, un joueur doit placer 2 éléments (palais, murs, étables, marchand ou toit), en respectant des règles de pose.
En particulier :
  • un palais ne doit être que d'une seule couleur, et il ne peut y avoir qu'un seul palais de cette couleur en cours de construction. Il faudra ainsi attendre qu'un joueur prenne possession du palais pour avoir le droit d'en commencer un autre de la même couleur.
  • Les murs de la cité doivent être construit en partant des tours, qu'ils touchent un palais ou non.
  • Les étables doivent être adjacentes à des éléments de palais.
  • Les marchands doivent former un ensemble continu adjacent les uns aux autres.
Lorsque plus aucun des joueurs ne peut poser de pièce sur le plateau, la partie se termine et les points correspondants aux différents palais sont comptabilisés.
On ajoute à ce total, des points de bonus qui sont distribués au fur et à mesure de la partie, mais peuvent changer de main au cours de celle-ci. Il s'agit de bonus :
  • pour le palais le plus grand de chacune des couleurs
  • pour le dernier palais relié à une tour (1 carte bonus pour chaque tour).
Le joueur totalisant le plus de points est le vainqueur.

Parties jouées : 2
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Medina"

Verdict


Medina est un jeu de construction astucieux et tactique.



Interaction

Règles

Matériel