Louis XIV

LOUIS XIV

Jeu de

Rüdiger Dorn

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
75 à 100 mn
Edition  Alea  2005
 
Impact de la langue : oui

influence - majorité - roi








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Louis XIV fait partie de la collection Aléa, et inaugure un nouveau format de boîte, de taille intermédiaire, entre Puerto Rico et San Juan.
Malgré ce format plutôt réduit, la boîte est bien remplie :
  • 12 cartons personnage, double face et numérotés.
  • 90 cartes, dont 40 cartes mission (20 bleu clair, 12 bleu moyen et 8 bleu foncé), 30 cartes d'influence, 12 cartes complot et 8 cartes argent.
  • 64 pions d'influence, 16 pour chacune des 4 couleurs.
  • 60 blasons, de 6 types différents.
  • 34 tuiles mission : 10 couronnes (joker), 6 sceptres, 6 heaumes, 6 bagues et 6 lettres.
  • 32 pièces de monnaies : 22 de valeur 1, et 10 de valeur 5 Louis d'or.
  • 1 marqueur de premier joueur
  • 1 marqueur Louis XIV, avec son support.
Les cartons de personnages sont disposés en damier au centre de la table selon l'ordre indiqué dans la règle. Dans les intervalles entre les cartes on disposera les tuiles de mission, ainsi qu'une partie de leurs pions d'influence qui sera appelée réserve générale.
Les cartes sont regroupées par type et mélangées. Les cartes missions formeront 3 piles, en fonction de leurs couleurs. Les cartes bleu foncé sont les missions les plus difficiles, alors que les cartes bleu clair correspondent aux plus simples. Les avantages qu'elles procurent sont proportionnels à leur difficulté de réalisation.

Déroulement d'une Partie

Chaque joueur reçoit une carte mission bleu clair, une bleu moyen et 5 Louis d'or.
La partie se joue en 4 tours composés chacun de 4 phases :
  1. Ravitaillement : On retourne la première carte argent de la pile. Elle indique une somme qui sera versée par la banque à chaque joueur, ainsi que la position du marqueur Louis XIV durant ce tour. Chaque joueur reçoit également 5 cartes d'influence.

  2. Influence (4x) : A tour de rôle, les joueurs vont jouer une carte d'influence. Sur chaque carte figure l'un des personnages des 12 cartons, ou un personnage caché par un rideau (joker).
    • Jouer une carte avec un personnage permet soit de prendre jusqu'à 3 pions d'influence dans sa réserve personnelle et de les faire arriver sur le personnage concerné (leur nombre est librement choisi par le joueur), soit de déplacer jusqu'à 3 pions d'influence de la réserve générale (au centre de la table), vers sa réserve personnelle.
    • Jouer une carte avec un rideau, permet la même chose avec 2 pions seulement mais sur le personnage de son choix.
    Lorsqu'un joueur fait arriver plusieurs pions d'influence sur un personnage, il peut choisir de n'en laisser qu'une partie sur celui-ci et déplacer les autres sur ses voisins (en diagonale), de proche en proche. La seule contrainte est de laisser au moins 1 pion sur chaque personnage parcouru.

  3. Comptage : En suivant la numérotation des personnages, on procède à leur décompte. Pour chaque personnage, le carton indique le gain qui récompensera le ou les joueurs qui ont placés des pions d'influence dessus. Ce gain peut être de l'argent, des tuiles mission, des blasons, des cartes complot, ou encore la possibilité de déplacer des pions d'influence. Il est parfois attribué au joueur majoritaire, et parfois peut être obtenu contre de l'argent, par tous les joueurs présents sur ce personnage.
    Une tuile couronne (joker) de bonus sera attribuée au joueur qui a la majorité sur le personnage sur lequel se trouve le marqueur Louis XIV.
    Une fois décompté, le carton personnage est retourné (les gains ne sont pas attribués de la même façon des 2 côtés).

  4. Missions : Sur chaque carte mission figurent 2 symboles, les mêmes que l'on retrouve sur les tuiles de mission. Pour réaliser une mission, il faut payer avec 2 tuiles portant ces symboles, ou en utilisant un ou plusieurs jokers (tuiles couronne).
    Lorsqu'une mission est réalisée, la carte est placée en évidence devant le joueur, et il en pioche une nouvelle sur l'une des 3 piles de cartes mission. Il peut la réaliser immédiatement, s'il a les tuiles nécessaires.
    La réalisation d'une mission donne 2 avantages :
    • 5 points de victoire lors du décompte final
    • un bonus, indiqué sur la carte, qui s'appliquera à chaque tour de jeu (comme par exemple, une rentrée d'argent supplémentaire, la possibilité de placer des pions d'influence en plus, piocher des blasons, etc...)
A la fin de chaque tour, les cartes d'influence non jouées sont défaussées et on change de premier joueur.

A la fin des 4 tours de jeu, les joueurs reçoivent des blasons supplémentaires pour les cartes d'influence et complot inutilisées, les tuiles missions inutilisées, les jetons d'influence sur un personnage et leur richesse.
Pour chaque type de blason, le joueur qui est majoritaire reçoit un nouveau blason, en bonus. Chaque blason compte pour 1 point de victoire, auxquels s'ajoutent les cartes missions réalisées (5PV chacune).
Le joueur ayant le total de points de victoire le plus élevé est le vainqueur.

Parties jouées : 4
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Louis XIV"

Verdict

Mon sentiment sur Louis XIV était un peu partagé lors de mes premières parties. Il faut dire qu'avec une telle carte de visite, j'en attendais certainement un peu trop. Mais, le mélange de tactique obligeant à prendre en compte de nombreux détails (décomptes multiples, les jetons d'influence, qui parfois vont dans la réserve générale, parfois reviennent dans la réserve du joueur, les gains et calculs des blasons en fin de partie, les gains des cartes missions, etc...), avec le hasard de la donne a quelque chose d'un peu déroutant. Et puis tous ces "détails" nuisent parfois un peu à la fluidité de l'ensemble.
On passe beaucoup de temps sur les décomptes, et il est très facile d'oublier quelque chose ou de faire des erreurs. C'est plutôt un jeu pour joueurs avertis, auquel je recommande néanmoins l'utilisation d'une aide de jeu (comme celle proposée en bas de page).

Mais il faut reconnaître que la mécanique est bien huilée, et d'ailleurs Rüdiger Dorn n'en est pas à son coup d'essai en matière de jeu pour joueurs.
Reste le hasard des donnes qui peut s'avérer parfois frustrant, nous empêchant de nous placer là où on le souhaite. Il faut profiter de ses "mauvaises" cartes pour préparer la suite, refaire son stock de jeton d'influence, et se placer sur d'autres personnages dont l'intérêt des gains est moins direct.

Au final Louis XIV est indéniablement un bon jeu, plutôt original parmi les nombreux jeux de majorité, mais qui a tout de même été récompensé de façon un peu généreuse par le Deutscher Spiele Preis.

Un bon jeu de majorité, à la mécanique bien huilée, mais aussi un peu touffue.



Interaction

Règles

Matériel


Gestion des jetons d'influenceBeaucoup de décomptes
Hasard des donnes