Jamaica

JAMAICA

Jeu deMalcolm Braff
Bruno Cathala
Sébastien Pauchon



bateau
cartes
course
dés
mer
pirate
trésor
2 à 6 joueurs
à partir de 8 ans
30 à 60 mn
Edition Gameworks   2007
Impact de la langue : non
Jamaïca vous propose de participer à une course entre pirates, durant laquelle il faut à la fois se montrer rapide et rusé, pour battre ses concurrents. La victoire appartiendra au pirate ayant amassé le plus d'or durant la course.






DescriptionParties

Présentation du Jeu

La boîte de Jamaïca est de format rectangulaire classique, identique à Puerto Rico, mais surtout elle est illustrée de façon à ressembler à un coffre à trésor, fermé. Et histoire de pousser encore un peu plus loin le détail, lorsqu'on l'ouvre, on tombe sur un dessin de trésor recouvrant tout le contenu. Il s'agit en fait de la règle du jeu, qui se présente sous la forme d'un poster plié en 6, et dont l'une des faces représente des pièces d'or dans un coffre.
Sous les règles, on découvre un plateau de jeu, plié en 4, occupant toute la taille de la boîte. Il représente la Jamaïque (enfin presque comme le fait remarquer François Haffner ;-) ) autour de laquelle la mer est découpée en cases. Des petits carrés sont dessinés sur certaines d'entre elles. Autour de l'île on trouve des ports, dont Port Royal qui servira de départ et d'arrivé pour la course opposant les pirates.

Le reste du matériel est bien rangé dans un plastique moulé, adapté à chacun des éléments du jeu. On y trouve :
  • 6 bateaux moulés en plastique
  • 2 dés classiques, à 6 faces
  • 1 dé à 6 faces numérotées 2, 4, 6, 8, 10 et étoile, pour les combats
  • 6 jeux de 11 cartes actions, de 6 couleurs (1 par joueur)
  • 80 doublons
  • 45 tuiles nourriture
  • 45 jetons canons
  • 9 jetons trésors
  • 12 cartes trésor, procurant des points de bonus, de malus, ou des pouvoirs spéciaux
  • 1 boussole, indiquant le 1er joueur
  • 6 plaques représentant les 5 cales de chaque bateau
Chaque joueur reçoit une cale sur laquelle il place 3 jetons nourriture et 3 doublons, dans 2 cales différentes; puis un set de cartes qu'il mélange et place sur une pile face cachée (comme sur la photo). Un jeton trésor est posé sur chacun des 9 rochers en forme de tête de mort. Ils seront ramassés par les joueurs dont le bateau s'arrêtera sur ces cases durant la course.
Les cartes trésor sont mélangées, 3 d'entre-elles sont retirées du jeu sans les regarder, et les 9 autres sont placées au centre du plateau, sur une pile face cachée. Enfin les bateaux des participants sont placés sur la case "Port Royal".

Déroulement d'une Partie

Chaque joueur prend les 3 premières cartes de sa pioche. Dans les coins supérieurs de chacune figurent 2 symboles : dans le coin gauche, il détermine l'action du matin, et dans le coin droit, l'action du soir.

Le premier joueur prend la boussole et lance les 2 dés normaux. Il choisit celui qu'il veut attribuer à l'action du matin, et celui pour l'action du soir. Il les place en conséquence en centre du plateau.

Ensuite, les joueurs choisissent simultanément la carte qu'il vont jouer, parmi les 3 qu'ils ont en main et la place devant eux face cachée. Le premier joueur révèle sa carte, effectue les actions et complète sa main. Puis c'est au tour du suivant, etc...
A la fin du tour, le premier joueur passe la boussole à son voisin de gauche, et un nouveau tour commence.

Résolution des actions
Les actions sont indiquées par les icônes figurant dans les coins supérieurs des cartes. Il peut s'agir de :
  • charger de l'or
  • charger de la nourriture
  • charger de la poudre à canons
  • avancer
  • reculer
Selon l'action, les valeurs des dés, indiquent le nombre de tuiles chargées, ou le nombre de cases dont le bateau avance ou recule.
L'or, la nourriture et la poudre à canon sont chargés dans les cales. Chaque nouveau chargement doit être effectué dans une cale vide. S'il n'a plus de place en cale, le joueur doit vider l'une d'elles pour accueillir la nouvelle marchandise.

Cases spéciales
  • Ports : payer le coût indiqué, en or.
  • Tête de mort : prendre le jeton trésor s'il est encore disponible, et piocher une carte trésor. Les trésors apportant des bonus ou malus sont conservés face cachée, alors que les pouvoirs spéciaux sont révélés immédiatement.
  • Case avec des carrés : payer le nombre de carrés en tuiles de nourriture
Combats
Lorsqu'à la suite d'une action (matin ou soir), 2 bateaux se retrouvent sur une même case, il y a un combat. Le joueur qui arrive sur la case, est l'attaquant. Le dé déterminera sa force d'attaque, mais il peut, au préalable, dépenser des jetons canons pour augmenter ses chances de victoire. Chaque jeton s'ajoutera au score du dé.
Ensuite le défenseur fait de même, et celui dont le total de combat est le plus élevé pille le bateau de son adversaire : il lui vole le contenue d'une cale, ou un trésor, ou encore, il lui donne un trésor maudit (s'il en avait pioché un).

Lorsque le bateau d'un joueur est de retour à Port-Royal après avoir fait le tour de l'île, la partie se termine et chacun calcule ses points de victoire en additionnant :
  • la valeur de la case sur laquelle termine le bateau
  • le nombre de pièces d'or dans ses cales
  • la valeur de ses trésors (les trésor maudits sont soustraits)
Celui dont le total est le plus élevé est le vainqueur.

Parties jouées : 3
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Jamaica"

Verdict

S'il est un aspect sur lequel tout le monde est d'accord concernant Jamaïca, c'est bien son esthétique et le soin apporté à la réalisation des éléments du jeu, à commencer par la boîte qui est un modèle de rangement bien pensé. Le seul regret porte sur la règle du jeu qu'il n'est vraiment pas pratique de consulter en cours de partie, puisqu'il faut déplier le poster...

Côté jeu, il s'agit d'une course, mais pas simplement puisque celui qui arrive en premier n'est pas certain de l'emporter. Il faut gérer son avancé sur le plateau pour ne pas se laisser trop distancer, tout en essayant de glaner un maximum d'or et de trésors. Mais attention aux trésors maudits...

L'apect gestion se limite à optimiser le choix de sa carte en fonction des dés, et de la position des bateaux. Le hasard est largement présent au travers de la pioche des cartes, des trésors, et des lancés des dés lors des combats.
Il ne fait pas tout, mais ce sera sans doute un peu trop pour des joueurs expérimentés, qui n'y reviendront pas, sauf pour y jouer avec des enfants pour lesquels le jeu reste très abordable. Mais c'est un peu le lot de nombreux jeux dit familiaux, et Jamaïca s'en sort plutôt honorablement dans cette catégorie.
Il aurait même pu prétendre à une étoile de plus, si on se limite à un public jeune (8-12 ans).
Un jeu familial, à jouer pour l'ambiance.

Complexité
76%
Matériel
96%
Règles
96%
Ambiance
72%
Esthétique du jeu
Ambiance sympatique

Chaotique
Règle difficile à consulter pendant la partie