Helvetia

HELVETIA

Jeu de

Matthias Cramer

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
60 à 90 mn
Edition  Kosmos  2011
 
Impact de la langue : non

gestion - mariages - placement - production
Prenez les rênes d'un petit village suisse du 19e siècle et gérez son développement afin qu'il surpasse celui des villages voisins.








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Helvetia est proposé dans une boîte "carrée" de format classique, identique à , La Citta, Ubongo Extrem ou encore Les Aventuriers du Rail.
Elle contient :
  • 1 petit plateau de jeu sur lequel sont représentés 5 personnages, symbolisants les actions disponibles dans le jeu, un marché et une piste de score allant de 0 à 25 points.
  • 64 pions villageois, à raison de 16 par couleur : 8 hommes et 8 femmes;
  • 1 feuille de stickers à coller avant la première partie sous chaque pion villageois;
  • 24 jetons d'action (6 par couleur);
  • 68 cubes de livraison de marchandise (17 par couleur, dont 1 qui sera utilisé comme marqueur de score);
  • 10 tuiles de marchandises;
  • 5 tuiles personnage, reprenant les personnages du plateau
  • 5 tuiles "centre du village";
  • 54 tuiles de bâtiments, portant au verso un numéro (1,2,3) ou une lettre (A,B,C,D,E);
  • 6 tuiles de bonus;
  • 1 tuile de premier joueur, aux couleurs du drapeau Suisse.
Chaque joueur reçoit une tuile "centre du village" et l'ensemble des pions d'une couleur. Il place 2 de ses jetons d'actions sur les villages des 2 joueurs situés à sa droite.
Il doit ensuite construire gratuitement 3 premiers bâtiments. Pour cela il est possible d'utiliser la répartition des tuiles selon la lettre figurant à leur verso, ou lorsque les joueurs ont l'expérience du jeu, il peuvent les choisir.
Ces tuiles sont placées autour du centre du village. Leur disposition est importante car chaque village est virtuellement découpé en 4 quartiers.
3 premiers couples de villageois sont mis en place : 1 villageois par tuile dans son village, 1 au "centre du village", 1 à l'école et 1 marié dans le village de son voisin de gauche.

Enfin les tuiles de marchandises sont placées sur les symboles correspondants sur le plateau principal (au marché), et les tuiles bâtiments n°1 sont révélées pour constitué une l'offre initiale.

Déroulement d'une Partie

Le principe général du jeu est de développer son village en construisant des bâtiments qui pourront chacun accueillir l'un de nos villageois. Ces villageois pourront exploiter le bâtiment sur lequel ils se trouvent, ils pourront se marier avec des villageois d'autres joueurs, et avoir des enfants qui viendront augmenter la population du village et pourront occuper d'autres bâtiments.

Dans le détail, à son tour, un joueur place au moins l'un de ses jetons d'action sur l'une des cases personnages et effectue l'action correspondante. Le nombre de jetons placés indique le nombre de fois où le joueur va réaliser cette action.

Les personnages et actions associées
  • Bâtisseur : Construire 1 bâtiment parmi ceux disponibles. Il faut être capable de produire les marchandises requises pour sa construction, c'est-à-dire avoir des personnages encore debout sur des bâtiments permettant de les produire. Certains matériaux de base peuvent être achetés au bâtisseur, avec des jetons d'action.

  • Marchand : Une marchandise produite par le joueur est vendue au marché. Le joueur place l'un de ses cubes sur la marchandise correspondante. S'il y a une tuile de bonus pour cette marchandise il la ramasse. Elle lui apporte un bonus qu'il conservera jusqu'à la fin de la partie.

  • Veilleur de nuit : Il réveille un quartier d'un village, c'est-à-dire que tous les personnages couchés présents dans ce quartier sont remis debout, prêts à produire de nouveau.

  • Prêtre : Marier un de ses personnages disponibles (au centre du village ou à l'école) avec un personnage adverse d'un autre village. Le mariage ne peut pas être refusé. De plus s'il reste des jetons d'actions sur le centre du village où a lieu le mariage, le joueur peut en prendre un en temps que dot. S'il est de sa couleur il pourra le jouer dès maintenant comme n'importe quel autre jeton d'action.

  • Sage femme : Un couple de son village a un enfant. Le joueur place sur cette case un nouveau jeton personnage de sa couleur, en position "enfant".
C'est ensuite au joueur suivant de choisir son action, et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un joueur auquel il reste des jetons d'action. Il ne les jouera pas ce tour-ci, mais sera le premier joueur du tour suivant et prend immédiatement le marqueur correspondant.

Fin de tour
  • Les tuiles de personnage sont données aux joueurs ayant placé le plus de jetons d'action sur la case. En cas d'égalité le tuile n'est pas attribuée. Ces tuiles pourront être jouées au tour suivant, en tant qu'actions supplémentaires gratuites.

  • Les joueurs récupèrent leurs jetons action.

  • On procède au décompte des points de chaque joueur :
    • 1 point par cube au marché.
    • 1 point pour la tuile de premier joueur.
    • 1 point par tuile de personnage.
    • Les points des tuiles de marchandise.
    • Les bonus : tuiles attribuées au premier joueur à réaliser certaines combinaisons au marché, ou dans son village.
    • Les points des bâtiments de prestige.
    L'échelle de score est mise à jour (les points ne sont pas cumulés avec ceux des tours précédents), et si au moins un joueur atteint ou dépasse 20 points, la partie est terminée. Le joueur avec le plus de points l'emporte.

  • Si la partie continue, 5 nouvelles tuiles de bâtiments sont révélées et ajoutées à l'offre actuelle. Les enfants sont placés à l'école, et les anciens écoliers dans leurs villages respectifs.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Helvetia"

Verdict

Glen More ne m'avait pas emballé mais j'avais trouvé que Matthias Cramer avait su faire preuve d'une certaine créativité. Il confirme aujourd'hui de façon remarquable avec Helvetia. On retrouve d'ailleurs quelques similitudes avec Glen More, comme le placement des tuiles pour organiser son village, ou encore le système de production et consommation des ressources, mais le résultat est bien plus abouti.

L'illustration de la boîte ne donne pas spécialement envie, à tel point que j'étais initialement passé à côté. Heureusement le matériel est plus réussi, et tout à fait à la hauteur des productions actuelles. Tout au plus peut-on regretter que la différence entre les pions hommes et femmes ne soit pas plus marquée.

Pour le reste, il n'y a vraiment rien à redire. Le jeu est réglé comme une montre suisse...

Si le fond reste assez classique, production et gestion de ressources, la forme est assez inhabituelle.
Le premier aspect qui marque est la distinction homme-femme pour les villageois. Pourtant ce n'est qu'une limitation de plus, divisant par 2 nos possibilités d'exploiter les productions des villages voisins (les mariages sont exclusivement hétérosexuels dans Helvetia).

L'originalité vient plutôt des actions elles-mêmes, de la façon de les sélectionner et des bonus qu'elles peuvent apporter.
Dans Helvetia, il y a bien plus que jouer une action. Il y a la possibilité de la jouer plusieurs fois en un seul coup, la perspective de gagner la tuile du personnage, offrant un point de victoire à la fin du tour et une action gratuite pour le tour suivant. Il y a aussi celle de faire perdre une ou plusieurs actions à un adversaire, s'il est le dernier à avoir des jetons. Mais peut-être est-ce délibéré de sa part, pour s'assurer d'être le premier joueur du tour suivant ?

Si l'interaction directe reste limitée aux mariages, celle indirecte est très forte.
Entre les bonus qui changent de main à chaque tour, ceux pour lesquels il faut être le premier à réaliser une combinaison particulière, et l'achat des bâtiments, le jeu impose une attention permanente au développement de nos adversaires.

Helvetia s'impose donc entre les nouveautés d'Essen 2011, parmi celles à ne surtout pas manquer.

Quand les allemands reviennent brillament
à ce qu'ils savent faire de mieux.



Interaction

Règles

Matériel


Equilibré
Interractif
Original
Assez rapide
Difficile de distinguer les pions hommes des pions femmes