Amyitis

AMYITIS

Jeu de

Cyril Demaegd

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
60 à 120 mn
Edition  Ystari  2007
 
Impact de la langue : non

antiquité - majorité - placement
Avec Amyitis, participez à l'aménagement des jardins de Babylone. Préparez l'irrigation des différentes parcelles, récoltez des ressources, faites du commerce, et invoquez les dieux, le tout dans le seul but de soigner votre prestige.












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Amyitis est distribué dans une boîte de format habituel pour les gros jeux Ystari (comme Caylus). Celle-ci contient le matériel suivant :
  • Un plateau de jeu principal, représentant les jardins de Babylone, réparties sur 4 niveaux. On y trouve également des champs (2 lignes de 5 cases chacune) en haut à gauche, 3 temples en bas du plateau (de 4 cases chacun), et en bordure l'habituelle piste de score, qui se comptera ici en point de prestige.
  • Un plateau de Mésopotamie, comportant 9 cases représentant 9 villes.
  • 20 tuiles jardin
  • 135 cubes : blanc, rouge, bleu, noir (pour les joueurs), et gris (cubes neutres)
  • 4 marqueurs de score
  • 35 jetons de ressources, répartis en 5 types : orge, dattes, sel, palme et vin. Ce dernier fait office de ressource joker durant la partie.
  • 1 jeton caravane
  • 14 jetons chameau
  • 30 pièces d'argent (talents)
  • 56 cartes, dont 18 cartes métier (paysan, prêtre, ingénieur ou marchand), 4 cartes plante, 31 cartes cour (Banquiers, Caravaniers, Palais) et 1 de premier joueur.
Les tuiles de jardins sont triées selon leur qualité, indiquée par le nombre de points figurant sur leur verso. Pour une même qualité les cartes sont mélangées, puis placées sur les niveaux des jardins (7 au niveau 1, 5 au niveau 2, 3 au niveau 3, et 1 au niveau 4). Les tuiles restantes sont écartées.
Les marqueurs de scores des joueurs sont placés sur la case 0 de la piste de prestige.
Les 4 cartes plantes (recto-verso) sont placées sur les emplacements prévues du plateau de Mésopotamie, et le jeton caravane, sur la case Babylone de ce même plateau.

Les cartes banquiers, caravaniers et palais, sont triées par valeur et placées faces découvertes à côté du plateau de jeu. Sur les Caravaniers de niveau 2, on place en plus un jeton de ressource pioché au hasard (sauf du vin).
Il y a en général moins de cartes disponibles, que de joueurs, ce qui implique que tous les participants ne pourront pas évoluer de la même façon dans tous les domaines, particulièrement vers les plus hautes valeurs.

Chaque joueur reçoit pour commencer la partie, une carte caravanier de valeur 0, 4 talents et 1 chameau, en plus de l'intégralité des cubes de la couleur qu'il a choisi.

Déroulement d'une Partie

Le tour de jeu
Il est composé de 3 phases :
  1. Mise en place
  2. On retourne face visible autant de séries de 3 cartes métiers qu'il y a de joueurs.
    Les joueurs qui possèdent une carte Banquier perçoivent leurs revenus.

  3. Action des joueurs
  4. Chacun leur tour, les joueurs ont la possibilité d'effectuer une action parmi 3 :

    • Recruter un paysan, un prêtre, un ingénieur ou un commerçant.
    • Déplacer la caravane sur le plateau de Mésopotamie, d'autant de cases que de chameaux payés par le joueur (au moins 1), plus éventuellement la capacité de son Caravanier, puis effectuer obligatoirement l'action correspondante.
    • Passer. Pour chaque nouveau tour de table où il aurait du jouer il reçoit 1 talent.
    • Cette phase se poursuit jusqu'à ce que tous les joueurs aient passé.

  5. Fin du tour
  6. Le joueur qui est le dernier dans l'ordre du tour, fait entrer l'un de ses cubes dans le temple de son choix, puis 1 cube neutre (gris) dans chacun des 2 autres temples. On procède ensuite au décompte des 3 temples et à l'attribution des bonus correspondants aux joueurs majoritaires.
    Le joueurs vérifient que leur stock de ressources ne dépasse pas la capacité indiquée par leur carte Caravanier, puis un nouveau tour commence.

Les grands principes d'Amyitis
  • Cartes Métiers
  • Chaque carte sélectionnée par un joueur est retournée face cachée. La première de chaque série de 3 est gratuite, la seconde coûte 1 talent, et la 3ème 2 talents. Elles permettent d'effectuer les actions suivantes :
    Paysan : placer un cube dans un champ, pour gagner immédiatement une ressource. Lorsqu'une ligne est pleine, le joueur qui y a placé le plus de cube gagne une carte Jardin, puis les cubes sont rendus à leurs propriétaires.
    Prêtre : placer un cube dans l'un des 3 temples.
    Ingénieur : placer un cube entre les parcelles de jardins de Babylone (sur les marques d'irrigation figurant sur le plateau), et recevoir 2 points de prestige.
    Commerçant : prendre un jeton chameau.

  • Temples
  • L'arrivée d'un nouveau cube dans un temple, pousse ceux qui y étaient d'une case vers la droite. Il y a donc un roulement permanent des cubes présents dans les temples.

  • Caravane
  • Le joueur doit obligatoirement effectuer l'action de la case sur laquelle il s'arrête. Pour cela, il doit payer au moins 1 ressource, puis selon la case, planter, augmenter le niveau de son Banquier, de son Caravanier, ou de son Palais. Enfin sur la case Babylone, il reçoit des points de prestige, et place une irrigation.
    Le Banquier assure des revenus à chaque début de tour.
    Le Caravanier permet de déplacer gratuitement la caravane de plusieurs cases supplémentaires, et pour celui de valeur 2, de conserver 4 ressources en fin de tour, au lieu de 2.
    Le Palais assure des gains immédiats de points de prestige.

  • Plantations
  • Chaque plante disponible sur le plateau de Mésopotamie, a une qualité, indiquée par le nombre de points y figurant (1 ou 2). Cette qualité pourra être augmenté en défaussant une carte Jardin. Elle indique le niveau sur lequel la plante pourra être plantée.
    L'action de planter correspond à choisir une tuile, sur le niveau correspondant à la qualité de la plante, et parmi les parcelles irriguées. Le joueur gagne immédiatement les revenus indiquées sur la tuile, puis le joueur qui est majoritaire pour l'occupation des emplacements d'irrigation entourant cette tuile gagne le bonus d'irrigation dont la valeur est indiquée sur la carte plante, sur le plateau de Mésopotamie.
La partie s'arrête si à la fin d'un tour de jeu où il ne reste pas plus de 4 tuiles, à 3 ou 4 joueurs, ou pas plus de 3 tuiles à 2 joueurs.

Les joueurs ajoutent à leurs points de prestige actuel, 1 par ressource de leur stock, et un bonus de 0, 5 ou 10 points selon le nombre de tuiles Jardin qu'ils possèdent.
Celui qui est le plus avancé sur la piste de prestige est le vainqueur.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Amyitis"

Verdict

Comme souvent avec Ystari, Amyitis n'est pas un jeu très conventionnel et il nécessite quelques parties pour en apprécier toutes les facettes.
On y retrouve la diversité des actions possibles et l'équilibre d'un jeu "à l'allemande", là aussi, comme d'habitude chez cet éditeur. On sent que le jeu a été testé en profondeur, et que ses mécanismes ont été réglés au plus juste.

Mais, comme pour Mykerinos, le côté mécanique ressort un peu trop à mon goût. Il s'exprime ici tout particulièrement à travers les cartes Cour, dont le nombre est réduit progressivement niveau par niveau.
Le jeu devient alors une course pour obtenir quelques cartes, même si, comme le dit l'auteur, on peut très bien gagner sans (Mais ça n'est pas très "naturel" par rapport à l'esprit du jeu, et ce ne doit pas être simple).
L'idée n'est pas mauvaise en soi, car elle force les joueurs à se différencier assez tôt dans leurs objectifs. Mais en même temps je regrette que cette différenciation ne se fasse pas plus naturellement, dans les possibilités tactiques ou stratégiques des mécanismes du jeu, plutôt que dans ces cartes cours qui paraissent finalement assez artificielles.

Ces quelques petits reproches ne doivent cependant pas vous effrayer, car Amyitis reste tout de même un très bon jeu, proposant des mécanismes originaux et astucieux, et dont les parties sont toujours extrêmement tendues.

Un jeu original, dont on découvre la richesse à mesure des parties.



Interaction

Règles

Matériel


Originalité des mécanismesThème artificiel
Nécessite plusieurs parties avant de commencer à se révéler