Guatemala Café

GUATEMALA CAFÉ

Jeu deInka Brand
Markus Brand



placement
2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
45 à 60 mn
Edition Eggertspiele   2007
Impact de la langue : non
Par exemple, sur l'image ci-contre, le joueur bleu qui possède l'entrepot beige, marque 9 points lors du décompte de ce café : 3 ouvrières = 3 pts, mais la route relie l'entrepot au port, dans lequel se trouvent 2 bateaux beiges, donc 3 x 3 = 9 pts.




DescriptionParties

Présentation du Jeu

Guatemala Café est proposé dans une boîte de format inhabituelle. Elle est un peu plus petite que le standart "Day of Wonder / Kosmos", et moins profonde, mais elle est particulièrement bien remplie :
  • 1 plateau de production, représentant une partie de l'amérique du sud, quadrillée, et entourée d'une piste sur laquelle se déplacera l'acheteur. Ce plateau est double face, ce qui permet de proposer sur la première une répartition prédéfinie des ressources, et sur l'autre une répartition aléatoire.
  • 1 plateau de plantations, où seront construites les plantations, avec leurs entrepots. Ce plateau, quadrillé lui aussi, est également divisé en 3 zones correspondant à 3 types de paysages : montagne, plaine, plage. Il est également double face, l'une pour les parties à 2, l'autre pour celles à 3 et 4 joueurs.
  • 20 tuiles de propriété. Il y en a 5 pour chaque couleur de joueur, et chacune d'elle correspond à 1 type de café.
  • 4 marqueurs de scores,
  • 1 pion acheteur, gris,
  • 50 routes grises
  • 35 pions sac de café, à raison de 7 par couleur de café (noirs, blancs, beige, roux, brun - les auto-collants devront être collé avant la première partie),
  • 45 pièces de 1, 3 et 5 centavos,
  • 45 pions ouvrières, en bois (9 par couleur de café),
  • 15 entrepots, en bois (3 par couleur de café),
  • 15 navires, en bois (3 par couleur de café),
  • 4 tuiles pour recouvrir les sites de construction des entrepots inutilisés lors d'une partie à 3 joueurs,
  • 1 sac en tissu.
Avant de commencer, les ressources (ouvrières, entrepots et navires) sont mises en place sur le plateau de production, ainsi que 6 sacs de café le long de la diagonale. L'acheteur sera placé sur l'une des cases de la piste qui borde ca plateau.
Parmi les 24 sacs de café restant, 24 sont distribués aléatoirement aux participants. La répartition des sacs de café entre les joueurs doit rester secrète tout au long de la partie. Les 5 derniers restent dans le sac, sans les montrer.

Puis chacun prend les 5 tuiles de propriété de sa couleur, et place son marqueur sur le zéro de la piste de score du plateau de plantation.

Déroulement d'une Partie

A son tour un joueur commence par déplacer l'acheteur de 1 à 3 cases, dans le sens des aiguilles d'une montre. Il a ensuite 2 options :

1) Construire des plantations
Prendre de 1 à 3 ressources se trouvant dans la ligne ou la rangée sur laquelle se trouve l'acheteur, pour les placer sur le plateau de plantation, en payant le coût correspondant. Ce coût dépend de l'emplacement de construction et est indiqué directement sur le plateau de plantation. Les ressources prises sont immédiatement remplacées par des tronçons de routes.
Les entrepôts doivent être construits sur les cases prévues à cet effet. Elles se trouvent le long de chemins qui les relient à un port.
Les ouvrières doivent être placées à proximité de l'entrepot pour lequel elles travaillent, à raison d'une par case.
Les bateaux sont placés dans un port.
Enfin les routes sont construites gratuitement sur les chemin dessinés sur la plateau, de façon à relier les entrepots aux ports pour en accroître leur valeur.
Chaque joueur ne peut construire qu'un seul entrepot pour chaque type de café.

2) Prendre 8 centavos et lancer un décompte
Le pion café se trouvant dans la ligne ou la rangée est placé sur la dernière case libre de la piste de score (50, puis 49, 48, etc...). Le type de café correspondant est ensuite décompté, à moins qu'un autre joueur ne s'y oppose. Pour celà, il doit remettre un pion café identique sur le plateau de production.
Si le décompte est accepté, chaque joueur calcule ses revenus pour ce type de café. De base, cette valeur est égale au nombre d'ouvrières travaillant à la plantation du joueur. Elle est multipliée par 2 si la plantation est reliée par une route ininterrompue à un port dans lequel se trouve un bateau de la même couleur, et par 3 s'il y a 2 bateaux de la même couleur. Dans les 2 cas, l'un des bateaux ayant permis cette multiplication de points est retiré du jeu.
Par exemple, sur l'image ci-contre, le joueur bleu qui possède l'entrepot beige, marque 9 points lors du décompte de ce café : 3 ouvrières = 3 pts, mais la route relie l'entrepot au port, dans lequel se trouvent 2 bateaux beiges, donc 3 x 3 = 9 pts.
Le joueur termine son tour en plaçant un nouveau pion café de son choix, sur le plateau de production, à la place de celui qui vient d'être décompté.

Lorsqu'à l'issue d'un décompte, un marqueur de score atteint ou dépasse le premier pion café placé sur la piste de score, la partie est terminée. Le joueur le plus avancé sur cette piste remporte la partie.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Guatemala Café"

Verdict

On apprécie d'abord le matériel, abondant et de qualité, puis on est séduit par la mécanique astucieuse. Soit on achète pour se développer, soit on récupère de l'argent et des points de victoires en lançant un décompte. Et si quelqu'un s'y oppose, on peut tout de même acheter des ressources, avec le bénéfice de l'argent qu'on vient de recevoir.

Cette possibilité de s'opposer à un décompte est la clé de la partie.
Il faut bien réfléchir car il est impossible de s'opposer tout le temps, puisqu'il faut avoir un sac de café de la bonne couleur dans sa réserve. Du coup, il vaut souvent mieux laisser son adversaire gagner quelques points, pour mieux le bloquer lorsqu'il pourra en gagner beaucoup plus.
Il faut donc gérer ses sacs de café pour s'opposer au mieux, en sachant aussi compter sur les autres.

Bien sûr, le développement est important, puisque c'est lui qui conditionne les points que vous pourrez gagner. Mais le plus souvent, si un joueur surpasse les autres trop largement dans une couleur, tous se ligueront pour contrer les décomptes qui pourraient l'avantager.

Finalement, arrive un moment, où un joueur lance un décompte auquel plus personne ne peut s'opposer, lui permettant ainsi de gagner la partie.
La fin de partie laisse une sensation bizarre.
On a le sentiment que la partie ne s'est jouée à rien... Un sac de café de plus ou de moins, un décompte de plus, ou un positionnement différent de l'acheteur. Il est bien difficile de maîtriser cet aspect du jeu et par conséquent d'anticiper l'arrivée de la victoire.
Un jeu sympathique, mais dont l'issue est un peu trop aléatoire.

Complexité
57%
Matériel
96%
Règles
96%
Ambiance
48%
Le plateau de production
Mécanisme d'opposition à un décompte

Fin de partie un peu brutale